Croisade anti-Covid du Gouvernement : le ministre Moussa Ag Attaher aux avant-postes du combat

0

Au département de la «Jeunesse et des Sports», le temps est désormais trop précieux pour être dilapidé aux vaines querelles entre acteurs.

De source proche de son entourage, le nouveau ministre n’a pas manqué de le signifier aux différents acteurs des domaines dont il assure la conduite. Les premières prises de contact avec ces derniers, apprend-on, auront été singulièrement édifiantes sur une vision et perception des enjeux ainsi résumées : la marge de manœuvres très étroite que laisse le temps imparti à la Transition, eu égard à la lourdeur des tâches assignées.

Au nombre des défis figurent notamment les ravages de la Covid-19 sur lesquels les plus hautes autorités ont pointé le curseur, tiré la sonnette d’alarme lors du dernier Conseil de défense consécutif au rebondissement de cette pandémie, avant de sévir par des mesures d’urgence beaucoup plus drastiques.

Assortie d’orientations révélatrices des inquiétudes ressenties, l’issue de ce conclave a vraisemblablement retenti comme une déclaration de guerre au département de la Jeunesse et des Sports, qui avait déjà anticipé les mesures drastiques du conseil des ministres extraordinaires pour agir. En témoigne la mobilisation d’une impressionnante meute citoyenne contre le fléau, avec le déploiement, sous l’égide du ministre, d’un contingent de 200 jeunes guerriers en renfort au dispositif sanitaire et médical visiblement débordé par le rejaillissement dramatique des contagions. L’opération anti-Covidainsi déclenchée par Monsieur Ag Attaher va consister à sillonner l’ensemble des régions du Mali pour porter le message de la raison en direction de populations encore peu conscientes de la réalité et de son ampleur – ou que le fatalisme pourrait exposer au péril du coronavirus. Il est question, en définitive, de vaincre le virus par le vecteur de la sous-information et de la méconnaissance en intensifiant la sensibilisation sur l’’importance des mesures barrières et des bonnes pratiques préventives de la pandémie.

La finalité, comme on le voit, est de freiner les contaminations par un changement de comportement voire l’adoption d’attitudes plus appropriées dans les endroits à forte concentration humaine. Marchés, gares routières, mosquées, entre autres, seront ainsi les principales cibles des 200 jeunes volontaires, mais aussi des espaces propices pour une distribution massive de masques aux populations. Ce faisant, la croisade anti-coronavirus peut compter sur l’accompagnement et l’appui de certains partenaires naturels de cette cause que sont le département en charge de la Santé et le Centre National de Promotion du Volontariat (CNPV).

Quant à l’initiateur de l’opération, sa démarche aura eu le mérite de venir à point nommé pour juguler un ascendant évident du scepticisme sur la perception du danger que représente la pandémie de la Covid. Au gouvernement sous la bannière de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), l’ex porte-parole de ce mouvement armé donne ainsi le gage de sa détermination à vaincre cette étiquette sur le front de l’action citoyenne et de l’entière dédicace à la réussite du pari qu’il a misé sur ses nouvelles responsabilités : contribuer à l’épanouissement de la jeunesse ainsi qu’à sa forte implication dans la vie de la nation. Ce faisant, il se sera consacré à ce qui s’apparente à une dette générationnelle, un devoir de reconnaissance et de loyauté envers les cercles juvéniles où les traces du jeune ministre demeurent encore très vivantes.

 

A KEÏTA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here