Hydroxychloroquine tue dans le monde et guérit au Mali

1

Près de 700 patients sortis guéris des centres de traitement de malades maliens du Coronavirus. Les hautes autorités et décideurs sanitaires de notre pays en ont longtemps fait une gloriole avant d’être finalement contrariée par les révélations des institutions sanitaires internationales et non moins anciens collègues de l’actuel ministre de la santé. En effet, selon les dernières études validées par ces dernières, le protocole de traitement en vigueur dans notre pays ainsi que dans la plupart des pays en développement n’est plus approprié. Il s’agit notamment des soins à  l’Hydroxychloroquine tant prônés par le célèbre professeur français Raoult mais qui se sont finalement révélés plus mortels que salvateurs. L’OMS où officiait notre ministre de la santé, Michel Sidibé, en a même déconseillé le recours en un premier temps avant de le bannir une bonne fois pour toutes. Le hic est que depuis cette annonce, c’est silence radio du côté des spécialistes et centres hospitaliers maliens : aucune réaction de leur part pour rassurer la population et particulièrement les patients du Covid-19. On est par conséquent en droit de penser que le même traitement universellement déclaré nocif et inapproprié continue d’être administré à nos pauvres concitoyens, dans une totale fatalité. De quoi s’interroger si le même remède susceptible de tuer sous d’autres vieux peut faire vivre ailleurs. A moins d’admettre qu’il existe deux espèces humaines.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mon cher hydroxi chloroquine n’a tué nulle part la preuve en est que les Etats unis que vous revez de devenir vient d’envoyé une quantité importante au bresil pour la prise en charge des malades du covid et aucun pays du monde n’a arrêté d’utiliser contre la covid 19 ce que tu nous rencontre n’est qu’un for-chlore médiatique .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here