Lutte contre la maladie à virus Ebola en Commune IV : Le Collectif des associations Cala-Cala a primé les efforts des autorités locales et nationales

0

Le Collectif des associations de Lafiabougou, fort de 57 associations intervenant sur le territoire de la Commune IV, a pour mission ou pour objectif de coordonner les activités des associations membres pour une plus grande lisibilité des actions entreprises. La finalité recherchée, comme son nom l’indique, est de dire non et non (Cala-Cala) aux maux qui gangrènent notre société:  Cala-Cala à l’incivisme fiscal; Cala-cala à la dépravation des mœurs; Cala- Cala à l’insalubrité.

Depuis l’apparition de ce virus dans certains pays limitrophes, le Gouvernement du Mali, à travers le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et les autres départements Ministériels, a travaillé, sans relâche, de nuit comme de jour et s’est investi sans condition pour bouter ce virus hors de notre pays, malgré 07 cas confirmés, 05 décès et 02 guéris. Ce sursaut national contre le virus a abouti aujourd’hui au résultat suivant : (0) zéro cas déclaré, (0) zéro suspect et (0) zéro constat.

Le coordinateur du projet Cala-Cala, M. Alpha S, Maiga, a lui déclaré que “le projet de riposte au virus Ebola en Commune IV, élaboré par le collectif des associations de Lafiabougou (Cala-Cala), s’insère dans une dynamique d’appui aux multiples efforts consentis par nos autorités et leurs partenaires pour préserver la santé de nos populations.

Cependant, force est de constater que sans l’engagement individuel et collectif de nous tous, les efforts seront vains. C’est le lieu de féliciter et d’encourager tous les acteurs pour leur promptitude dans la défense des Maliens et du territoire”.

Toujours selon Monsieur Alpha Maiga, “le peuple du Mali, et singulièrement ceux de la Commune IV, a prouvé sa détermination et sa capacité à relever tous les défis au développement”. En d’autre terme, lorsque la sécurité territoriale est en jeu au Mali, les humeurs deviennent secondaires. Des femmes et des hommes n’ont pas hésité à tout donner pour bouter cette maladie hors du Mali en un laps de temps. Le personnel médical et para-médical, les porteurs d’uniformes, la hiérarchie traditionnelle, les corporations sociale et professionnelles ont de jour comme de nuit œuvré sans relâche pour parvenir à ce résultat.

La présidente du collectif, Mme Ramatoulaye Samoura, a déclaré que “c’est un honneur pour moi et un agréable devoir de rendre un hommage mérité à nos autorités locales et nationales pour leur détermination à bouter le virus Ebola hors du Mali.” Selon elle, la bataille contre ce virus est gagnée, mais la guerre reste engagée.

En sa qualité de présidente de Cala-Cala, elle exhorte singulièrement les femmes et les jeunes au respect strict des consignes du corps médical, à savoir : le lavage des mains au savon ; éviter les poignées de main; les accolades. Elle a dit avec insistance aux populations d’appeler, pour tous cas suspects, les numéros verts 80 00 88 88 /80 00 89 89.

La cérémonie a pris fin par la remise des attestations de reconnaissance à ceux qui se sont illustrés dans cette lutte comme par exemple Pr. Samba SOW (coordinateur du Centre d’urgence de lutte contre la maladie ébola), le Gouverneur du District de Bamako, le leader religieux El Hadj Macki Bah, le coordinateur du Projet M. Alpha S. Maiga, le coordinateur des chefs de quartier de la Commune IV.

Alpha C. SOW

Commentaires via Facebook :

PARTAGER