Lutte contre le COVID19 : Ce qu’il faut savoir sur le rôle du pharmacien

0

Le rôle le plus connu du pharmacien est de délivrer les médicaments prescrits par un médecin ou tout autre professionnel de la santé habilité à le faire. Aussi, de par sa formation médicale et scientifique polyvalente, il intervient également dans beaucoup d’autres secteurs comme la biologie médicale, la santé publique, la recherche ou l’enseignement.

 

En effet, contrairement à ce que pensent beaucoup de nos concitoyens, le pharmacien joue un rôle prépondérant dans la lutte et la prévention des pandémies. C’est justement pourquoi la faculté de pharmacie (FAPH) a été sollicité par les responsables du ministère de la santé et des affaires sociales pour l’élaboration des modules de formation dans le domaine du diagnostic/ prélèvement et dans la fabrication de la solution hydro alcoolique. Aussitôt saisi, il a fallu quelques jours au DECANAT de la FAPH pour élaborer ses modules et les mettre à la disposition du ministère de la santé et des affaires sociales.

Pour en savoir davantage sur la solution hydro alcoolique, nous avons dépêché une équipe de reportage à la faculté de pharmacie. Le premier responsable de la structure en l’occurrence Boubacar Traoré dit Bouba n’était pas disponible pour répondre à nos questions. Cependant, nous avons pu nous entretenir avec deux de ses collaborateurs à savoir : Dr Yaya Goita, pharmacien biochimiste et Dr Kletigui Casimir Dembélé tous deux maitres-assistants au niveau de la faculté de pharmacie (FAPH) de l’université des sciences des techniques et des technologies de Bamako (USTTB).

Pour ce qui concerne le Dr Goita, il fera savoir que les solutions hydro alcooliques fabriqués par la faculté de pharmacie sont constituées de l’éthanol à 90 degrés sel sus, du glycérol et du pyroxile d’hydrogène communément appelé eaux oxygéné à 3%. Parlant de la capacité de production journalière du laboratoire de chimie de la faculté de pharmacie, il dira que cela varie entre 200 à 300 litres et qu’ils peuvent mieux faire si les moyens sont mis à leurs dispositions. Aussi, il a profité de l’occasion pour expliquer que le glycérol n’existe pas en quantité suffisante sur le marché en ce moment. Or ce produit, dit-il est indispensable dans la production des solutions hydro alcooliques, selon les recommandations de l’OMS. Pour ce qui est de la qualité, le Dr Goita fera savoir qu’il n’y a pas de comparaison possible d’avec ceux qui est disponible sur le marché malien. À l’en croire, ce qu’ils font à la FAPH est la meilleure.

Pour sa part, Dr Dembélé mettra l’accent sur le rôle du pharmacien dans la lutte contre le COVID 19. Pour lui, le pharmacien est obligatoirement présent à chaque étape de la lutte contre le COVID 19. ‘’Dans un premier temps, il s’occupe de la préparation des solutions hydro alcooliques pour la prévention. Il est dans le laboratoire pour le test et la recherche de solutions. Il est également dans les officines pour conseiller, orienter et mettre à la disposition des Maliens les produits indispensables dans la lutte contre la pandémie’’, a-t-il mentionné. Et de dire que les solutions fabriquées au niveau du laboratoire de chimie de la FAPH et de la FST sont à l’initiative de l’USTTB et qu’elles seront destinées à l’ensemble des structures universitaires et les services centraux de la nation gratuitement.  Aux dires de M. Dembélé, l’USTTB dispose d’assez de ressources humaines de qualités pour produire assez de solutions pour satisfaire l’ensemble des maliens. Comme conseil, les deux pharmaciens ont invité les Maliens à prendre la pandémie beaucoup plus au sérieux. Et de veiller à la bonne application des mesures barrières déjà connues de tous. Il s’agit notamment : de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ; D’utiliser les solutions hydro alcooliques et les gels ; De tousser dans les coudes ; D’éviter les sorties inutiles et de garder au moins un mettre de distance les uns des autres.

L’occasion a été mise à profit par nos interlocuteurs d’adresser des messages de remerciements et de reconnaissances à leurs maitres pour la confiance placée en eux. Ils ont également remercié les hommes de médias sans lesquels leurs efforts n’atteindront jamais le grand public. Sans oublier les techniciens qui jouent un très grand rôle dans les laboratoires.

 

Drissa Kantao

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here