Malnutrition chez les enfants : Une pathologie méconnue des parents

0

La malnutrition est un état de souffrance physique. Elle est due au mauvais fonctionnement de l’organisme qui assure la digestion et l’assimilation des aliments chez les enfants de 0 à 5 ans. Malgré l’insistance des professionnels de santé nutritionnelle, elle semble être méconnue de beaucoup de mamans.

La malnutrition demeure un problème très préoccupant au Mali. C’est une pathologique liée à une carence à court et à moins termes due à plusieurs causes dont les conséquences peuvent être fatalespour l’enfant. Malgré les conseils prodigués par les spécialistes en santé nutritionnelle, cette pathologie semble être méconnue de nombre de mamans.

Selon Dr. Fatoumata Diallo, médecin spécialisé en santé publique et nutritionniste, la malnutrition s’explique par l’ignorance des parents, les grossesses nombreuses et rapprochées, le sevrage brutal ou précoce, les ablactations précoces.

Sans oublier, affirme-t-elle, la discordance entre besoins nutritionnels et les apports chez l’enfant, la répartition du plat familial (les hommes privilégiés au détriment des femmes et des enfants), le manque d’aliments riches en protéines, les maladies infectieuses et parasitaires chez l’enfant, le non accès à l’eau potable et l’insuffisance d’hygiène, la faible couverture sanitaire des populations ainsi que la famine et la disette.

Elle a en outre indiqué que les interdits alimentaires limitent les bonnes occasions pour l’enfant d’améliorer son état nutritionnel. Or, la croissance et le développement rapides de l’enfant nécessitent des besoins nutritionnels deux fois relativement plus élevés que chez l’adulte. À titre d’illustration, Dr. Fatoumata Diallo a déclaré que dans certains milieux, les adultes s’opposent à ce que l’enfant mange des œufs.

Par ailleurs, Dr. Fatoumata Diallo a beaucoup insisté sur l’ignorance des parents et les grossesses nombreuses et rapprochées. Pour elle, si l’ignorance des parents est liée à la méconnaissance du régime alimentaire normal et de la valeur nutritive des enfants, les grossesses nombreuses et rapprochées sont des facteurs qui favorisent l’état de dénutrition chez la mère et chez l’enfant.

«L’apparition des pathologies telles que le marasme, les atteintes oculaires, le retard de croissance -mentale et intellectuelle-, la morbidité et la mortalité élevées sont les conséquences de la malnutrition des enfants», a-t-elle laissé entendre

Pour prévenir la malnutrition, elle a prodigué quelques conseils aux mères. Il s’agit entre autres de : promouvoir l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois ; diversifier les aliments en ajoutant des fruits et des légumes ; accroître la fréquence de l’alimentation complémentaire au fur et à mesure que l’enfant grandit, en utilisant une combinaison de repas et de goûters (2-3 pour les 6-8 mois, 3-4 pour les 9-11 mois et 4-5 pour les 12-24 mois).

Fatim B.Tounkara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here