Menace sur la santé de la population : Pr. Samba Sow doit s’inspirer des autorités ivoiriennes en fermant les cliniques privées clandestines et illégales

2

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique de la Côte d’Ivoire à travers la Direction des Etablissements et de la Profession Sanitaire (DEPS) vient de lancer une vaste campagne de fermeture des cliniques privées clandestines. Cela fait suite à une visite inopinée au niveau de plusieurs cliniques privées dans la capitale ivoirienne. Une manière de lutter contre la prolifération des cliniques privées clandestines et la mauvaise qualité de soins offerts aux populations dans ces établissements sanitaires.

Au cours de cette visite, plusieurs structures sanitaires ont été épinglées, après un contrôle administratif et technique. Au finish, plusieurs cliniques clandestines ont été purement et simplement fermées par les autorités ivoiriennes. Puisque c’est la santé de la population qui est menacée.

Selon les chiffres, plus de 2 000 cliniques et établissements sanitaires opèrent actuellement en Côte d’Ivoire dont 70% fonctionnent dans l’illégalité. Et aucun établissement clandestin n’est membre de l’association des Cliniques privées de Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr Samba Sow doit obligatoirement s’inspirer de cette expérience ivoirienne pour mettre de l’ordre dans ce secteur, qui continue de faire chaque jour des victimes au Mali. De nombreuses cliniques privées et établissements sanitaires opèrent dans le District de Bamako sans aucun papier pour exercer ce métier.              

 El Hadj A.B.H

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le ministre doit d’abord fermé l’hôpital Gabriel Touré et Point G qui sont nuls et sans avenir, non moins que des jardins Zoologiques. C’est là bas que les médecins font du pire au jeux du directeur et du ministre lui même. Pour fermer les privées, il faut bien gérer les personnels étatiques et bien équiper les structures déjà existantes. C’est pas avec du laissé aller, les laboratoires foutus, les pharmacies saccagées et presque tous les appareils en panne qu’il va prétendre fermer les cliniques privées. D’ailleurs le gouvernement cherche refuge derrière ces privées pour n’est pas que la pauvre population sente l’effet des grèves des agents de santé. Si non 98% des cliniques ne sont pas en règles le ministre est bien informé que tout le monde. C’est dans ces cliniques privées que eux les ministres et les directeurs font les bilans par ce qu’ils n’ont pas mis d’appareils dans les structures sanitaires étatiques. S’il les ferme on verra son dos au mur.

  2. en moyenne et dans la plupart des cas, les hôpitaux gouvernementaux ne servent à rien.
    Les médecins profitent de n’importe quel situation pour faire payer le maximum d’argent au malade.
    Donc de grâce laisser ces cliniques là où ils sont

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here