Santé : Bamako, capitale de l’industrie pharmaceutique africaine du 3 au 6 juin 2015

0
Dr_Abdoul_Doumbia
Dr Abdoul_Doumbia, président ordre des pharmaciens

Ledit forum est organisé par l’Inter ordre des pharmaciens d’Afrique (IOPA), en collaboration de l’Inter syndicale des pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA) et l’Association des centrales d’achat des médicaments (ACAME). Il regroupera environ 600 participants qui viennent de tous les pays de l’Afrique.

Le Président de l’ISPHARMA a indiqué que l’idée d’une rencontre annuelle des pharmaciens d’Afrique après la disparition de l’Association pharmaceutique Africaine a émergé à l’issue de la réunion des Ministres de la Santé tenue à Yaoundé en 1999, avec la participation de quelques pharmaciens africains. Un premier forum pharmaceutique s’est ainsi tenu à Cotonou en juin 2000. « Ce 16ème forum sera l’occasion de mesurer la place du secteur privé dans le système sanitaire et de mettre en place une synergie d’actions entre les secteurs publics et privés pour le bien être du patient qui est au centre de toutes nos activités » ajouta le docteur Cheick Oumar DIA.

Pour le Docteur Masna Raksala, président de l’IOPA, cette 16ème édition qui s’ouvrira dans deux mois à Bamako sera placée sous le signe du partenariat public-privé pour un accès universel aux produits de santé. Le produit de santé essentiel pour le pharmacien étant le médicament, il estime que les débats permettront de redynamiser le secteur en proposant aux différents acteurs l’élaboration et l’adoption des conventions pour l’achat des médicaments essentiels et de bonne qualité.

Quant au Secrétaire général du Ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Ousmane Doumbia, il a réitéré l’engagement de son département dans le cadre de la promotion de la santé. ‘’ Mon département ne ménagera aucun effort pour canaliser les énergies et mobiliser les ressources nécessaires’’, a-t-il martelé, avant de lancer un vibrant appel aux partenaires pour la réussite de ce forum.

Notons par ailleurs que ce forum vise la promotion d’un secteur pharmaceutique qui respecte les normes internationales au bénéfice de la santé publique, la création d’un cadre approprié d’échanges pour les pharmaciens afin de partager les connaissances actualisées nécessaires à l’exercice de leur profession et la réflexion autour des questions d’importance stratégique dans le domaine de la santé.

Seydou Karamoko KONÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER