Santé publique : Le MATP offre des équipements à 50 Cscom

0

Le ministère de l’Aménagement du territoire et de la Population a remis lundi un important lot de matériels d’une valeur de 160 millions de F CFA au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique destinés à 50 Cscom à travers le pays. La cérémonie était présidée par Adama Tiémoko Diarra, ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population.

Cette donation entre dans le cadre du volet santé de la reproduction des adolescents et des jeunes du projet “Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel” (SWEDD). La cérémonie a réuni autour du ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population,  ses collègues de la Promotion de la femme, de l’Enfant et de la Famille, Traoré Oumou Touré, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta. Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique était représenté par Dr Bréhima Koné, conseiller technique, chargé de la santé publique.

Les dons sont composés de tables et trousseaux d’accouchement, de téléviseurs avec kit solaire pour les activités d’information, d’éducation et de communication. S’y ajoutent des mobiliers de bureau pour le personnel et de bancs pour l’accueil des usagers. Le coût total est estimé à 160 millions de F CFA.

Sont bénéficiaires de ces dons, des Cscom des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et de Mopti.

Le projet SWEDD est une initiative régionale des gouvernements du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad en partenariat avec la Banque mondiale et du Fnuap en vue d’accélérer la transition démographique pour capturer le dividende démographique au Sahel. Il cible principalement les femmes et les adolescents, tout en s’adressant aux enfants, aux hommes, aux professionnels, aux membres de la société civile, aux leaders communautaires et religieux.

Selon le ministre Adama Diarra, le gouvernement du Mali, en prenant ces initiatives concrètes, entendait contribuer à une préoccupation forte du président de la République ; à savoir : créer les conditions idoines pour l’épanouissement des femmes rurales.

Bakary K. Dembélé, maire de la Commune de Troikoloba, au nom des communes bénéficiaires, a exprimé toute sa gratitude à l’endroit du gouvernement pour ce geste. A l’en croire, ces matériels contribueront à soulager la souffrance des femmes rurales qui accouchent souvent dans des conditions très difficiles.

Les représentants des Associations de santé communautaires tout comme la représentante des femmes bénéficiaires de ces dons ont exprimé leur satisfaction.

Ousmane Daou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here