Utilisation du biocarburant ‘’Jatropha’’ au Mali : L’homme d’affaires américain, Conviser, crie sur le baudet !

0

C’est à la faveur d’une conférence de presse tenue dans la matinée du samedi 20 mai 2023 à la Maison de la presse, que l’homme d’affaire américain Claude David Conviser, non moins DG de l’entreprise POP Diesel Africa a demandé à l’Agence Nationale de Développement de Biocarburants (ANADEB) de mettre fin à leur « promotion inconsidérée » de l’arbre Jatropha curcas, appelé en bamanankan ‘’Bagani’’ et à l’utilisation de son huile végétale comme carburant pour les moteurs diesels. C’était en présence du DG de l’ANADEB, Abdoulaye Kaya, du DGA de l’Energie du Mali, Adama Yoro Sidibé, du représentant du Ministère de Développement Rural, Domo Tembely et un parterre de journalistes.

« Je demande aux responsables de l’ANADEB de mettre fin à leur promotion inconsidérée de l’arbre Jatropha curcas et à l’utilisation de son huile végétale comme carburant pour les moteurs diesels » a plaidé l’homme d’affaire américain Conviser, sans manquer d’expliquer, par la suite, les raisons de cette prise de position.

A l’en croire, l’ANADEB ne comprend pas ou n’apprécie pas le danger qu’elle fait courir au génome naturel du Jatropha du Mali et la perte que les agriculteurs et les communautés rurales subiront. Surtout que, dira-t-il, l’ANADEB prévoit de distribuer 500 000 à 1 000 000 de plants de Jatropha au cours de cette saison de culture aux agriculteurs de Kayes, Ségou, Sikasso, Koulikoro, Tombouctou. Cependant, que ces plants proviennent probablement de semences importées d’une ou deux sources au Ghana par l’intermédiaire d’une société appelée ‘’Jatropha Mali Initiative’’ (JMI). A ses dires, ces semences sont défectueuses et constituent une grave menace.

Pour rappel, il a indiqué que cette société  (JMI) a commencé à planter du Jatropha en 2019 à Kita en tant qu’agent de l’industrie pétrolière américaine combinée dirigée par Exxon Mobil et de la mafia du biodiesel du crime organisé américain. Que ces deux intérêts prédateurs visent à empêcher ‘’POP Diesel Africa’’ de pouvoir démarrer son propre projet d’appui aux petits exploitants agricoles pour la culture des arbres de Jatropha.  De même, que l’ANADEB s’associe ainsi au même cartel du crime organisé qui vend à l’Etat islamique (Groupe terroriste) pas moins de 2milliards de dollars de pétrole nigérian issu du marché noir. Ce, afin de favoriser le terrorisme et la guerre de Daesh contre les civils innocents et les courageuses Fama dans le flanc Est du Mali.

«  L’ANADEB peut ou non se rendre compte qu’elle est au service d’un cartel du crime organisé ou que les plants qu’elle distribue seront la proie d’un parasite ou d’une contagion à laquelle l’industrie pétrolière américaine les a génétiquement modifiés pour qu’ils soient sensibles » a martelé Claude David Conviser.

Pour sa part, séance tenante, le DG de l’ANADEB a apporté un démenti sur ce qui lui a été reproché par le DG de l’entreprise ‘’POP Diesel Africa’’, Claude David Conviser. Selon lui, sa structure n’a pas connaissance de la diffusion de variétés suspectes de Jatropha par une société américaine au Mali du nom d’Exxon mobil. De même, que l’ANADEB n’a jamais produit de variétés de Jatropha. « On travaille avec des producteurs que nous assistons et on intervient dans leurs encadrements » a-t-il précisé.

En effet, il sied de tirer au clair cette dénonciation d’un homme d’affaires. S’il s’agit bien d’un plaidoyer à but commercial ou d’un combat de bon aloi. Dans l’un ou l’autre cas, la justice doit sevir.

Par Fatoumata Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!