18e session ordinaire du conseil d’administration de la CANAM : Un budget de plus de 61 milliards Fcfa pour faire face aux défis de l’exercice 2019 Vers le renforcement du partenariat avec la presse privée pour une meilleure synergie de communication autour de l’Amo

0

Vu le rôle que la presse joue dans le cadre de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) entend donc renforcer son partenariat avec la presse privée cette année. Cela dans le but d’une meilleure synergie de communication autour de l’AMO. L’information a été donnée, mardi dernier, par le Président du Conseil d’Administration de la Canam, Moussa Alassane Diallo, à l’ouverture des travaux de la 18è session. Notons que le budget de la Canam pour l’exercice 2019 se chiffre à 61 239 000 000 Fcfa pour faire face aux nombreux défis.

Les administrateurs du Conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) étaient réunis, mardi dernier, au Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) pour les travaux de la 18è session. C’est Moussa Alassane Diallo (vice-président du Cnpm et actuel Président du Conseil d’Administration de la Bnda) qui a eu l’honneur de présider ces travaux en qualité de nouveau Président du Conseil d’Administration de la Canam. Il avait à ses côtés le directeur général de la Canam, Luc Togo et ses proches collaborateurs ainsi que les administrateurs.

Il s’agissait pour les administrateurs d’examiner et d’adopter les procès-verbaux de la 17è session ordinaire et de la 6è session extraordinaire ainsi que l’état de mise en œuvre des recommandations de ces sessions. Le programme d’activités et le budget pour l’exercice 2019 a été aussi évoqué. Ainsi, pour faire face aux défis de 2019, le budget de la Canam se chiffre en recettes et en dépenses à 61 239 000 000 Fcfa contre 57 011 500 000 Fcfa en 2018, soit une progression de 7,42%.

En ce qui concerne les dépenses, selon le Président du Conseil d’Administration, elles concernent trois rubriques, à savoir les dépenses techniques, les dépenses d’investissements et d’équipements et les dépenses de fonctionnement. “Les dépenses techniques se chiffrent à 46 164 736 222 Fcfa, soit 75,38% des dépenses totales contre un montant de 37 301 313 271 FCFA en 2018, soit une augmentation de 23,76%.

Les dépenses d’investissements et d’équipements couvrant l’acquisition de logiciels, les frais d’études et du plan de constructions du siège de la Canam et l’acquisition de matériels techniques se chiffrent à 1 460 741 458 Fcfa, soit 2,39% des dépenses totales contre 7 146 891 667 Fcfa, soit une baisse de 79,56%.

S’agissant des dépenses de fonctionnement, elles se chiffrent à 13 613 522 320 Fcfa en 2019, soit 22,23% des dépenses totales contre 12 563 295 062 Fcfa en 2018, soit une hausse de 8,36%. Les frais de personnel, les autres services consommés et les matières et fournitures consommées constituent l’essentiel de ces dépenses” dira Moussa Alassane Diallo. Avant de préciser : “Nous devons nous féliciter de l’augmentation régulière d’année en année, les recettes au titre de l’Assurance Maladie Obligatoire. Force est de reconnaitre cependant la montée à charge plus que proportionnelle des dépenses techniques et autres dépenses au regard des sollicitations accrues des assurés quant à la consommation des services. Ceci exigera de nous des mesures fortes pour assurer sans cesse une bonne santé financière de notre régime au cours des années à venir”.

Aux dires de Moussa Alassane Diallo, l’exercice 2019 sera marqué par plusieurs grandes actions par la Canam. Il s’agit de la poursuite de la mise en œuvre du système d’information intégré biométrique et son arrimage avec les autres catégories sociales dans le cadre du Régime de l’Assurance Maladie Universelle (Ramu), la poursuite de la campagne d’enrôlement biométrique et le renforcement des opérations d’immatriculation de proximité, la mise en œuvre des stratégies innovantes contribuant à l’amélioration des reversements des cotisations de l’Amo à la Canam, la mise en place du système de management de la qualité en vue de la Certification ISO 9001 version 2015 et surtout la poursuite de la mise en œuvre du plan de prévention et de lutte contre la fraude et l’extension progressive de l’offre de soins à travers le conventionnement avec les prestataires de soins privés (polycliniques, cliniques, laboratoires, cabinets de soins …). Sans oublier également la mise en œuvre du plan de relance et de renforcement des prestations de l’Assurance maladie au sein des Centres de santé communautaire conventionnés par la Canam et l’amélioration du cadre de travail du personnel par la construction de son propre siège, l’extension progressive de l’Assurance maladie à toute la population. Cela à travers le Régime de l’assurance maladie universelle institué par la Loi N°2018- 074 du 31 décembre 2018.

Le partenariat entre la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) et la presse privée sera davantage renforcée cette année. Comme l’a si bien précisé le Pca Moussa Alassane Diallo, cela pour une meilleure synergie de communication autour de l’Assurance maladie obligatoire (Amo). Ce qui prouve d’ores et déjà que la presse joue un rôle très important dans ce volet.

Il est nécessaire de rappeler que la presse privée, à travers l’Assep, a toujours été un partenaire stratégique de la Canam. Raison pour laquelle, le nouveau bureau de l’Assep dirigé par Bassidiki Touré a été reçu en audience par le directeur général de la Canam, Luc Togo.

Pour ceux qui ne savent pas, la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) est la structure responsable de la gestion du régime d’Assurance maladie obligatoire (Amo). A ce titre, elle contribue à l’atteinte de l’objectif stratégique N°9 du Plan décennal de développement sanitaire et social (Pddss) 2014- 2023 à savoir : “Développer un système de financement permettant une meilleure mobilisation et utilisation des ressources financières pour la santé, une meilleure accessibilité aux services de santé et qui incitent les prestataires et les utilisateurs à être plus efficients”.  

                    El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here