1ère édition de la Semaine de réconciliation nationale : Faire de diversité un atout pour la cohésion sociale au Mali

0

Ce dimanche 04 septembre 2022, le ministre de la Réconciliation de la Paix et la Cohésion nationale, en charge de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué a officiellement lancé, au cours d’un point de presse, la 1ère édition de la semaine de Réconciliation nationale (SENARE). Le thème retenu pour cette édition est : « Faisons de la diversité un atout pour la cohésion sociale au Mali ». C’était dans les locaux du dit département en présence du président de la Commission d’organisation, Sidi Camara non moins Secrétaire général du département de la réconciliation, la Coordinatrice, colonel Fatoumata Bintou Sangaré, plusieurs membres de la dite commission et les représentants de plusieurs départements ministériels.

Conformément aux dispositifs de l’arrêté N°2021-5480/MRNCN-SG du 27 décembre 2021, date du 15 au 21 septembre de chaque année est fixée comme Semaine de la Réconciliation Nationale (SENARE).

Pour le ministre Wagué, la SENARE vise à instaurer la paix et à renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble à travers les actions visant à : cultiver les valeurs de réconciliation et de vivre ensemble ; sensibiliser les acteurs nationaux et internationaux sur le processus de la réconciliation et de la paix ; vulgariser les instruments dédiés à la promotion du patriotisme, du civisme, de la paix et de la cohésion sociale.

A ses dires, les activités qui marqueront cette première édition de cette semaine de la réconciliation nationale concerneront les domaines ci-après : l’éducation, les arts et culture, la citoyenneté, le civisme, le sport, la coopération civilo-militaire, la promotion du genre et la solidarité. Elle se tiendra sur toute l’étendue du territoire et dans les ambassades pour les Maliens de la diaspora.

Les activités de la semaine seront mises à profit pour faire le maximum de communication sur la paix, la réconciliation et la cohésion sociale en mettant l’accent sur nos valeurs fondamentales relatives au partage, à la tolérance et au vivre ensemble.

Pour la paix aucun sacrifice n’est de trop.

Bréhima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here