Achoura 2019 : Le ministre DIALLO prône le pardon

2

Le Mali, à l’instar de nombreux pays de la communauté UMA, a fêté le nouvel An musulman dans la nuit du lundi au mardi 10 septembre 2019. Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, en a profité pour sillonner cinq lieux de prêche à Bamako, en livrant un message de paix, de justice et de cohésion sociale au nom des plus hautes autorités de notre pays.

Cette tournée nocturne a commencé par le Banconi, en CI du District de Bamako, où le Président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM) et Leader du mouvement Ansardine International, Séid Chérif Ousmane Madani HAIDARA, a installé une tribune pour prêcher la bonne parole dans le sillage du Prophète Mahomet (PSL), de ses fidèles compagnons et des guides religieux ayant repris le flambeau de ces illustres personnages.

Le ministre DIALLO s’est ensuite rendu à Djicoroni-Para, en CIV, pour honorer de sa présence les séances de prêche animées respectivement par les guides spirituels Bandiougou DOUMBIA et Soufi Bilal DIALLO.

Le premier a placé son prêche sous le signe du respect de la tradition en hommage à feu Guindio ALMAMY, un homme plein de sagesse et de pondération, dont il s’est déclaré disciple et héritier.

Quant au second, il a expliqué l’ambivalence de cette célébration : Achoura est à la fois synonyme de joie pour les uns et de peine pour les autres, tous étant cependant d’accord sur le caractère exceptionnel de cette date dans l’histoire des prophètes du monothéisme.

Chouala Bayaya HAIDARA, qui prêchait devant sa famille paternelle à Dravela, en CIII, a donné les mêmes explications sur la signification et la portée de cette date, en insistant sur le martyre vécu par l’imam Housseyne, le petit-fils du prophète de l’islam, assassiné par des ennemis.

Le ministre a fini sa tournée par le stade omnisports Modibo KEITA où prêchait le Guide spirituel Oumar COULIBALY dit Farouk.

Tous ont salué les plus hautes autorités de notre pays, à commencer par le Président de la République et Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, pour l’initiative jugée par eux salutaire d’avoir valorisé et magnifié Achoura, Jour de l’An musulman déclaré « chômé et payé » sur toute l’étendue du territoire national.

En retour, le ministre DIALLO leur a transmis les salutations et les hommages des plus hautes autorités de notre pays, avant de leur demander de prêcher le pardon, la fraternité, l’amour de son prochain et le respect de l’autre dans son choix confessionnel et même existentiel, à l’instar du Prophète Mahomet (PSL) lui-même qui a fait sienne Achoura, une pratique juive héritée de Moïse.

« Achoura, c’est le triomphe du Bien sur le Mal, le triomphe de la Justice sur l’injustice, le triomphe de la Victoire sur la défaite, le triomphe du plus Faible sur le plus puissant, le triomphe de la Liberté sur l’Esclavage (des Juifs en Egypte), le triomphe de la Fraternité sur la haine», a-il prêché, en souhaitant la même espérance pour le Mali par-delà les clivages communautaires, confessionnels et socioprofessionnels, et face aux forces du mal qui veulent en imposer à notre pays par la force obscurantiste.

« Nous sommes tous frères et sœurs en islam et dans la foi en Dieu. Travaillions pour que cela soit dans nos cœurs et non pas sur le bout des lèvres », a conclu le ministre DIALLO.

Source : CCOM/MARC

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Il ment . Lui également est de la mafia IBK. Vous vous fatiguez pour rien, tant que vous les animateurs de ce régime prône le mensonge , la paix ne sera qu’un slogan creu. Le Ministre DIALLO est au service du mal, comment peut il prôner la paix .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here