Affaire du projet avorte d’aménagement du terrain sportif de Baco-Djicoroni : Le maire Amadou Ouattara victime de son ambition pour sa commune

1

Depuis un certain on assiste à des manifestations répétées d’un groupe d’individus se réclamant de la jeunesse contre le vaillant maire de la commune V, accusé à tort d’être un spéculateur foncier  en vendant le terrain sportif de Baco-Djicoroni à un opérateur économique de la place du nom de Bourama Sidibé. Après trois manifestations, Amadou Ouattara est finalement sorti de son silence à travers un point de presse animé dans la salle de conférence de la mairie le 21 février 2019.

S’il y a un maire qui se soucie du développement harmonieux et de la prospérité de sa commune, c’est bel et bien Amadou Ouattara, maire de la commune V en témoigne sa gestion transparente des affaires communales. On peut citer entre autres la présentation de son bilan aux hommes de médias à chaque six mois de l’exercice budgétaire, la restitution des résultats de chaque 1er trimestre dans les quartiers, l’information et la sensibilisation de toute nouvelle initiative ou innovation de développement aux populations en vue de leur adhésion pour ne citer que cela. C’est dans cet ordre d’idée qu’un opérateur économique de Baco-Djicoroni du nom de Bourama Sidibé, a décidé d’accompagner le maire dans sa politique de promotion du sport en proposant d’aménager le terrain sportif dudit quartier. Ayant obtenu l’accord de la commission sportive, du chef de quartier, du comité de développement du quartier(CDQ), du conseil local de la jeunesse, l’opérateur économique informe ensuite le maire principal de la commune V de ce projet. Fidèle à sa gestion aérée et transparente des affaires de la mairie depuis son installation, Amadou Ouattara soumet aussitôt ce projet aux 45 conseillers communaux lors d’une réunion extraordinaire qui l’ont accepté et adopté le 27 mars 2018. Et le 9 janvier 2019, un protocole d’engagement fut signé entre la mairie et l’opérateur économique qui  s’engage à construire un siège pour les jeunes, à réaliser un forage dans le terrain de sport. Aussi il promet le gazonnage du terrain, la construction des toilettes, la construction des vestiaires modernes pour les joueurs et les vestiaires, la construction d’une loge gardien et l’éclairage du terrain. En contre partie, la mairie autorise Monsieur Sidibé à construire des magasins le long de la clôture du terrain de football.  Mais hélas c’était mal connaitre les intentions malsaines et insensées des adversaires politiques de l’actuel maire à travers une campagne mensongère en manipulant un groupe de jeunes se réclamant d’associations de jeunesse.  A la surprise générale des marches furent organisées le 31 janvier 2019 et le 8 Février 2019 par un groupe de jeunes se réclamant d’associations de jeunesse demandant le départ du maire de la commune V. Ils vont jusqu’à accuser le maire d’avoir vendu le terrain sportif de leur quartier à l’opérateur économique, Bourama Sidibé donc d’être un spéculateur foncier. Face à ces différentes marches et pour apaiser le climat social, le maire a décidé d’annuler ce projet de construction le 11 février 2019 pour raison d’ordre public. Mais à y voir de près, ces différentes marches organisées par ce groupe de jeunes contre le maire de la commune V sont en fait orchestrées par ses détracteurs pardon ses adversaires politiques connus de tous à cause de la popularité grandissante et de la confiance absolue dont jouissent le maire Amadou Ouattara à cause de ses belles initiatives et de ses succès enregistrés depuis son arrivée à la tete du conseil communal. En effet tous ceux qui ont participé à ses différentes marches, sont tous des militants de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM). Si tous les observateurs avertis de la scène politique en commune V pointent du doigt l’honorable-député, Moussa Timbiné d’être derrière ces  élèves et étudiants du mali sous le couvert des jeunes de Baco-Djicoroni, le maire Amadou Ouattara refuse pour l’instant de dévoiler celui qui a planifié cette marche contre lui « On veut me distraire dans l’atteinte de mes objectifs à la tête de la mairie de la commune V. Ils savent bel et bien que je ne suis pas un spéculateur foncier Mais je fais confiance à Dieu et aux populations qui m’ont élu » a-t-il déclaré.

Sadou Bocoum

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. C’est ce ba tard de Moussa Timbiné qui n’est pas de la commune V qui est derrière ces jeunes.J’ai participé à une reunion. Le seul motif est de destabiliser Le Maire qui est le sécrétaire de la section RPM de la commune V qui roule pour Treta comme candidat aux législatives en commune.
    Cet eternel jeune Moussa Timbiné veut Président de l’assemblée.Franchement ce pays est tombé bas sous IBK Comme un Délin quant commme Timbiné peut prétendre au poste de Président de l’assemblée ou des vo yous comme Karim veut aussi etre Président.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here