Amadou Koita, Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne : « La jeunesse doit participer massivement au vote… »

0

Le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, non moins porte-parole du gouvernement a présidé le samedi 21 avril 2018, au stade du 26 mars, la clôture  du Congrès Ordinaire de l’Association  des Jeunes pour la Démocratie et le Progrès (AJDP). C’est la première association créée sous  l’ère démocratique et qui s’est engagée pour promouvoir la paix et le développement dans notre pays. Cette importante cérémonie a enregistré la présence  du président de l’association, des membres du bureau, des délégués venus des différentes régions du pays et bien d’autres personnalités.

Il faut d’abord souligner que les congressistes sont venus nombreux pour assister à la clôture. Le rapporteur général de l’association a lu publiquement le rapport du 1er congrès ordinaire de l’AJDP. Il a rappelé que les travaux ont porté sur les points suivants à savoir : le mot de bienvenue du président sortant ; la vérification des mandats ; la présentation et l’examen du bilan moral du bureau sortant ; l’examen et l’adoption des statuts et règlement modifiés ; la mise en place du nouveau Comité Directeur de l’AJDP ; le mot de clôture du Président entrant. Les activités de l’Association ont été marquées en 2017 par : les conférences-débats sur la mise en œuvre  de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger ; les conférences de presse sur la pertinence de la révision constitutionnelle envisagée par le Président de la République, la commémoration du 27ème anniversaire de l’AJDP ; la mise en place de coordinations régionales ; les missions de sensibilisation dans les différentes régions du pays ; la mise en place des coordinations des six communes du District de Bamako et de Kalaban Coro ; la mise en place ou le renouvellement des cellules des différents quartiers des communes du District de Bamako et Kalaban Coro ; la mise en place d’une commission nationale d’organisation du congrès.

Pour le Ministre de la Jeunesse,  « déjà à 28 ans d’existence, l’association a su jouer pleinement son rôle non seulement dans l’avènement de la démocratie dans notre pays, mais aussi contribuer à l’épanouissement ». Il a rappelé que du 15 octobre 1990 à nos jours, beaucoup de réalisations sont faites grâce aux efforts conjugués des membres de l’association. « Aujourd’hui, nous devons plus que jamais être soudés pour faire face aux multiples défis. Ainsi dans la perspective des élections de 2018, la jeunesse, qui constitue une couche importante doit participer massivement au vote. C’est le seul devoir citoyen que chacun doit accomplir en 2018 afin de contribuer au processus de développement de son pays ».

Quant au président Youssouf Maiga, son organisation, en tant que première association née de l’ère démocratique a mené beaucoup de combats dans le cadre de la restauration de la démocratie et du progrès dans notre pays. « Compte tenu de la situation actuelle, nous devons nous donner les mains pour construire le pays. Nous savons tous que le Mali traverse depuis 2012 une crise sans précédent, mais avec l’effort des uns et des autres, ce pays pourrait bel et bien retrouver tout ce qu’il souhaite » a-t-il espéré.

A.K

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here