Aminata Dramane Traoré sur la présence française au Sahel : «Le jihadisme est la conséquence des politiques imposées de l’extérieur»

19

Après avoir reçu à l’Elysée les dirigeants du G5 Sahel à tour de rôle, le président Emmanuel Macron n’a plus jugé nécessaire d’effectuer le déplacement à N’Djamena (Tchad) pour le sommet. Si la raison sanitaire a été diplomatiquement évoquée, nous pensons que c’est parce que le président français avait obtenu plus qu’il espérait obtenir dans la capitale tchadienne : le prolongation de sa présence militaire dans le Sahel, pas de dialogue avec les extrémistes Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa, la mise en œuvre intégrale de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, le développement du Sahel sous la coupole de l’Agence française du développement (AFD)… Il pouvait alors se permettre l’arrogance affichée dans ses propos liminaires lors de son adresse aux chefs d’Etat du G5 Sahel le 16 février 2021. Des propos que la sociologue et altermondialiste Mme Aminata Dramane Traoré a décortiqué, analysé avant de riposter dans un document audiovisuel intitulé : «Des armes et des urnes» (Mali Kura, Forum sur un autre Mali).

 

«Les autorités de transition maliennes sont désormais réalignées sur les trois axes fondamentaux dans lesquelles nous les attendons… La feuille de route de la Cédéao, pour la tenue des élections dans un délai de 18 mois. La feuille de route de Pau en matière de lutte contre le terrorisme. Tous les engagements pris pour les FAMa ont été tenus par les autorités de transition. Je le dis ici avec beaucoup de clarté. Et la relance de la mise en œuvre des accords d’Alger, comme en atteste la tenue symbolique du comité de suivi à Kidal le 11 février, qui était l’engagement qu’avait pris le président de la transition à mon égard et qui a été scrupuleusement tenu…», a martelé Emmanuel Macron derrière son écran en s’adressant aux dirigeants du G5 Sahel réunis en sommet les 15 et 16 février 2021 à N’Djamena (Tchad)

Assuré de l’allégeance de ceux qui buvaient ses propos injurieux comme paroles d’évangile, il pouvait se permettre de remuer le couteau dans la plaie. «En quelques mois, je dois bien dire que ces autorités de transition ont donné plus de gages que les autorités précédentes en 3 ans. Ce réalignement avec les nouvelles autorités de transition maliennes, pleinement constaté lors de la visite du président N’Daw à Paris, combiné à une situation post-électorale au Burkina Faso et au Niger, ouvre une fenêtre d’opportunité pour effectuer des percées militaires, civiles et politiques», a-t-il affirmé.

«Arrogants et insultants, ces propos visent incontestablement à nous dresser les uns contre les autres et à ajouter au chaos pour mieux dominer», a répliqué Mme Aminata Dramane Traoré dans «Des armes et des urnes» (Mali Kura, Forum sur un autre Mali), un document audiovisuel. Et quand, dit-elle, «une telle insulte nous est faite, nous avons le devoir d’être plus perspicaces, solidaires, stratèges et pédagogues». Pour la militante altermondialiste, «il nous est demandé par les dominants de nous saisir des armes et des urnes pour résoudre les mêmes problèmes existentiels qui se posent à eux, des problèmes de développement».

Et pourtant, comme elle le défend si bien, «toutes les questions devraient être sur la table aujourd’hui comme l’exige l’extrême gravité de la situation sanitaire et de ses conséquences économiques et sociales». En tout cas, Aminata Dramane ne peut pas s’imaginer que «la France puisse continuer à se positionner en donneur de leçons aux Sahéliens». Hélas, rappelle l’écrivaine, «c’est précisément la nature de la démocratie qui nous a été imposée depuis la conférence de la Baule. C’est précisément le paradigme de développement qui nous a été également imposé qui ont produit le chômage et la pauvreté de masse et qui, à leur tour, ont également produit le jihadisme. Le jihadisme n’est pas la cause, mais la conséquence de ces politiques imposées».

Et comme nous l’avons toujours défendu, l’instabilité est un solide bouclier pour défendre les intérêts militaires, économiques, politiques et géopolitique/géostratégiques de la France en Afrique subsaharienne. En effet, la lutte contre le terrorisme est le plus efficace et le plus confortable bouclier que la France et les autres puissances néocolonialistes peuvent avoir en la matière. Ce phénomène a été créé de toute pièce pour aboutir au chaos sécuritaire actuel dans la bande sahélo-saharienne.

 

Une insurrection contre les systèmes économique et politique

«Le jihadisme, comme les rebellions qui étaient jusqu’ici cycliques, constitue des formes d’insurrection contre des systèmes économiques et politiques qui ne sont pas décryptés, analysés. Mais, on en fait toujours une question de personne», est également convaincue la femme politique. Malheureusement, au lieu que la démocratie aide un pays comme le Mali à être gouverné dans le sens des vraies préoccupations et aspirations de ses populations, elle a accentué la pression du joug néocolonialiste.

Et comme le rappelle si bien Mme Aminata Dramane Traoré, depuis les événements de mars 1991, «tous ceux qui se sont succédés au pouvoir constituent la même classe politique qui semble s’accorder que ce qui est en question, c’est la manière de gérer et non pas la nature du développement. Or, c’est la nature du développement qui nous vaut aujourd’hui toutes ces crises». Et de s’interroger, «qu’est-ce qui peut expliquer aujourd’hui que toutes ces puissances soient confrontées à un véritable casse-tête chinois quant à la gestion des masques, des respirateurs, des lits d’hôpitaux et à présent des vaccins» ?

Pour Aminata Dramane Traoré, les Maliens et les Africains doivent comprendre qu’il est «temps de tourner la page de la démocratie faussement représentative» pour aller «au fond des choses». Et cela d’autant plus que, rappelle-t-elle, «ce qui est en jeu aujourd’hui, c’est l’avenir du monde avec la guerre froide qui renaît de ses cendres. C’est à cause des Chinois et des Russes que la France ne veut pas partir du Mali et du Sahel».

Et Emmanuel Macron lui a donné raison dans l’une de ses récentes sorties médiatiques sur la question de l’allègement de la dette des pays sahéliens. «Rien ne sert de restructurer les dettes africaines si c’est pour en contracter plus envers la Chine», a-t-il déclaré lors du sommet de N’Djamena (Tchad). Le président français a saisi l’opportunité pour s’exprimer sur la question de la dette africaine. Clairement, la France a peur de perdre du terrain en Afrique au profit de la Chine, de la Russie et des pays émergeants comme l’Inde et la Turquie.

 

Investir le champ des idées pour sortir de la confrontation avec le terrorisme

«Emparons-nous des grandes questions qui nous concernent et que nous faisons semblant de ne pas voir. Ensemble, nous pouvons sortir de cette guerre par le haut en investissant un autre champ, celui des idées», nous conseille la sociologue et écrivaine. On n’a pas besoin d’être un analyste surdoué pour comprendre que l’option militaire est la plus mauvaise approche pour combattre le jihadisme au Mali voire au Sahel.

C’est ce que démontre en tout cas le Lieutenant de Vaisseau, Louis Saillans auteur du livre «Chef de Guerre». Dans «Opération Barkhane, ce que l’on sent, c’est le vent de la mort» (France 2), il pose de nombreuses questions pertinentes. «Pourquoi on ne gagne pas ? Moi, c’est la question qui m’habite. On maîtrise le Sahel et on fait cela dans les conditions qui sont justes. Maintenant pourquoi ils (jihadiste/terroristes) continuent à croître ? Qu’est-ce qui fait qu’on ne parvient pas à les arrêter ?». Et de répondre en rejoignant A.D. Traoré, «un camarde sur le front me disait l’autre jour : on en élimine un et ce sont dix qui sortent. C’est dire qu’à un moment, il faut arrêter de croire que c’est par les armes qu’on va les avoir. Il faut engager des idées et leur proposer quelque chose qui les fasse rêver».

L’une de ses idées peut-être l’ouverture du dialogue avec Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa. Et cela malgré l’opposition de l’Elysée. «Nous avons ces dernières semaines consolidé une convergence avec nos interlocuteurs du G5 Sahel (dont les présidents ont été individuellement convoqués à l’Elysée avant le sommet de N’Djamena) pour considérer qu’Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa sont des ennemis et en aucun cas des interlocuteurs», a déclaré M. Macron… La France sait que  laisser Bamako dialoguer avec ceux-ci, c’est se préparer à faire rapidement ses valises avec le retour de la stabilité au Mali. Et cela n’est pas pour le moment dans son intérêt.

Et pour l’ancienne ministre de la Culture (sous Alpha Oumar Konaré), «la Feuille de route présentée par le gouvernement au Conseil national de Transition (CNT) lève l’équivoque sur la question du dialogue avec les radicaux et celle de la relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Il faut tout simplement que nous nous donnons les moyens d’aller de l’avant pour sortir de ce guêpier». D’où la nécessité pour le peuple malien de faire bloc derrière le gouvernement de Transition pour non seulement l’ouverture du dialogue avec les jihadistes maliens, mais aussi la relecture de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Et cela conformément aux recommandations du Dialogue national inclusif (DNI). Il faut rappeler que Mme Aminata Dramane Traoré était membre du Triumvirat de DNI avec Pr. Baba Akhib Haïdara et M. Ousmane Issoufi Maïga. Cela est d’autant nécessaire que, avec une pertinence inouïe, elle rappelle que «tous ces sommets et toutes ces décisions qui sont prises par-dessus la tête des peuples et à leur détriment ne doivent changer en rien, pour ce qui est du cas du Mali, à notre détermination de résister à l’occupation militaire». Et «nous nous le devons au regard des résultats. Cette guerre nous vaut des milliers de morts (militaires et civils), des villages incendiés et parfois rasés, des champs et des pâturages abandonnés, des marchés désertés, des routes coupées… et un avenir tellement incertain. Nous devons en finir par tous les moyens», martèle ADT.

«Et nous le devons pour une raison historique et politique : Nous sommes dans le pays de Modibo Kéita, nous sommes ses héritiers. Dans l’imaginaire populaire le départ du dernier soldat français (20 janvier 1961) a symbolisé la fin de la colonisation. Le retour de la France avec armes et bagages au nom de la lutte contre le terrorisme au Sahel n’est qu’une ré-colonisation parce qu’elle n’est rien dans la mondialisation sans l’Afrique», conclut Aminata Dramane Traoré. Autrement, comme le rappelait souvent feu le président Oumar Bongo Ondimba «la France sans l’Afrique, c’est une voiture sans carburant».

En tout cas, Aminata Dramane est déterminée à «faire taire les armes et non les peuples». C’est  le sens de son combat de 2013 à nos jours. Et cela «au regard de l’autoritarisme de l’Etat français dans son engament militaire contre le jihadisme au Mali et au Sahel». Notre pays voire le Sahel se porterait mieux aujourd’hui si son courage, sa détermination et sa clairvoyance pouvaient faire tâche d’huile dans les cercles des élites et des dirigeants.

Moussa Bolly

 

Commentaires via Facebook :

19 COMMENTAIRES

  1. LES ARABES ET LES FRANCAIS N ONT LAISSE QUE DES LARBINS QUI SE BATTENT ENTRE EUX., JAMAIS LEURS MAITRES/

    J AI COTOYE BEAUCOUP DE SOUDANAIS, LE FRANCAIS/ARABES EST LEUR DIEU, ILS SONT ENGLOUTIS SOUS LES AISSELLES PUANTES DE LA FRANCE/ DE L ARABE, PERDUS SOUS LES POILS QUI CONTITUENT POUR EUX DES LABYRINTHES SANS ISSUES!

  2. FAARO, les Soudanais n’ont rien fait d’autre que de faciliter notre recolonisation depuis 1968, ils se sont remplaces mais toujours le meme resultat: colonisation economique et monetaire, politique, mentale et developpementale .

  3. Sangre!
    Dieu n est pas unique donc pas universel!
    Va savoir ce que universel veut bien dire, c est contraire meme a la raison humaine!
    UNi=1
    Verse=verbe=mot=dit= concept ce serait le dictat des uns et la repetition idiote pour les autres!
    Il n y a pas d universel il ya ce qu on peut appeller un certain ‘common senses/values’ tres relatif…

    🙂 NOUS DEVONS NOUS REAPPROPRIER NOTRE ETRE ET NOTRE PASSE TOUT EN ETANT SOLIDAIRES DEVANT NOTRE DEVENIR PROJETE PAR NOUS-MEMES PAS PAR LES AUTRES! VOILA C EST TOUT!
    TOUS LES DIRIGENTS SOUDANO_MALIENS DU MALI APRES 1960 ONT FAIT +/-, IL FAUT QUE LA JEUNESSE MALIENNE SAFFIRME NON ALLIENEE, NON SOUMISE, AYANT DES BUTS DISTINCTS ET CLAIRS A ATTEINDRE EB TOUTE SOLIDARITE! 🙂

  4. Sangre, on peut changer et evoluer, mais manger a toutes les tables c’est autre chose; OPPORTUNISME, et puis changer il y a quelques mois c’est a dire depuis le 18 Aout quand Boua le ventru IBK a ete renverse c’est tres vite. Nous rejettons tous ces “grands patriotes” qui ont contribue au declin du Mali et ADT en fait partie integrale!

  5. Aminata à parfaitement raison , ce n’est pas ce qu’ elle a été qui compte , mais ce qu’ elle veut aujourd’hui : tout change tout evolue seul les imbéciles ne changent pas ! Ceux qui pretendent retourner aux sources ne connaissent pas la source ! La source est universelle , c’est la connaissance : que l’ on soit noir , blanc ou autres nous subissons tous les mêmes lois terrestres qui sont universelles et que nous particularisons à tord sous prétexte de culture ! La culture n’ est qu’ une partie de la connaissance qui est universelle : l’ ensemble des cultures du monde réunies est infiniment petit par rapport à la connaissance dont la genèse rend l’ être humain supérieur à toutes les créatures !
    De grâce au lieu de dire du n’ importe quoi , reflechissez bien à ce que dit Aminata Dramane Traore !!!
    Que DIEU sauve le Mali !!!

  6. L AFRIQUE EST LE CONTINENT DES NOIRS AFRICAINS, L ''EGYPT'' C EST TOUTE L AFRIQUE TERRITOIREMENT ET HUMAINEMENT!

    Cher Kinguiranke,
    et si tout le monde se taisait?
    Donnez moi les noms d ntellectuels’ qui n ont pas collabore avec un pouvoir ou un autre!
    Ca n existe pas!…
    Si nous sommes intransigeants avec nos ‘soudano-maliens’ nous devons reconnaitre que certains parlent d autres non! certains reviennent parler du peuple et du systeme de mepris systematique, d autres pas!

    Nous devons faire avec ceux de nos soudano-maliens qui balancent farouchement entre le peuple et leur ego, je vous rapelle que l egoisme est cultive et nourri systemiquement par l occupant, l occupe doit devenir egoiste sinon le systeme s ecoule, le systeme de domination…

    CESSONS POURTANT DE FAIRE DES BATAILLES CONTRE INDIVIDUS, ET FAIRE DES BATAILLES DU PEUPLE CONTRE DES SYSTEMES,CELA NECESSITE DE PARLER DU SYSTEME DE DOMINATION ET DE FAIRE DE LA PEDAGOGIE POPULAIRE. SI CHACUN S Y MET, NOUS REUSSIRONS A EVEILLER UN PEUPLE-TSUNAMI DEVANT LEQUEL RIEN NE RESTERA DEBOUT DU SYSTEME QUI FAIT DU NOIR AFRICAIN UN SOUS HOMME! LES CHINOIS HIER ETAIENT MEPRISES, CERTAINES ‘ELITES’ AFRICAINES VOIENT ENCORE LE CHINOIS COMME TEL, RAISON ILS COURENT ENCORE DERRIERE PARIS!

    REVEILLONS NOS PEUPLES DU SOMMEIL-SCHYSO DE L ISLAM ET DE L ESCLAVAGE DU CFA

  7. Sangare a ecrit “AMINATA DRAMANE TRAORÉ A INCONTESTABLEMENT SOUTENU IBK PENDANT SA PRÉSIDENCE. Supporter celui qui incarne le néocolonialisme français et prétendre le dénoncer est purement hypocrite.” J’ajoute en fait que c’est un manque de vertu, de dignite et d’honneur et c’est une fuite en avant veritable, un act apatride et anti-Africain! Il y a des gens qui ont veritablement la memoire selective sinon tres courte!

  8. JE DETESTE CEUX LA QUI NE CESSENT DE CRITIQUER NOS PRESIDENTS PASSES TOUS SOUDANAIS, QUI N ONT FAIT QUE CE POURQUOI ILS AVAIENT ETE PROGRAMMES ! CEPENDANT IL FAUT REMARQUER QUE TOUS CES GENS ONT ETE ELOIGNES DE LEURS PEUPLES OU C EST LES PEUPLES QUI SE SONT ELOIGNES D EUX!

    POUR MOI C EST LE DERNIER, LE PEUPLE MALIEN NE SAIT PAS SOUTENIR UN LEADER, IL A UN PENCHANT MASO-SADO AVEC SON ISLAM DOUBLE DE FRANCISME! LES DIRIGENT FINISSENT DANS LES BRAS DE LA FRANCE CAR MENACES PAR L ISLAM INFILTRE DANS NOS LITS ET NOTRE SUBCONSCIENT!

    LE PEUPLE MALIEN PEUT DECIDER EN UNE JOURNEE ET LA FRANCE S EN VA ET EN UNE JOURNEE ET LE DJIHADISME CESSE MEME SI NOUS NOUS DIVISONS!

    IL NE FAUT PAS VIVRE AVEC SON ENEMI MAIS LE TROUVER CHEZ LUI ET L ELIMINER! VOILA SI NOUS VOULONS NOTRE TERRE ANCESTRALE! AUCUN BLANC N EST ORIGINAIRE D AFRIQUE L AFEIQUE EST LA TERRE DES NOIRS AFRICAINS!

    LES HOMMES D ETATS DOIVENT AVOIR LE COURAGE DE DENONCER L ISLAM ET LE CFA AUJOURDHUI! PAS DEMAIN, UNE PARTIE DU PEUPLE CONSCIENT DOIT S OPPOSER A L ISLAM ET AU CFA ET LA FRANCE! AUJOURDHUI! PAS DEMAIN!

  9. Quand on nous impose des politiques, le bon sens voudrait que l’on lutte à mort pour sortir de cette imposition….. les autres pays du monde l’ont fait, lAfrique noire a refusé de le faire, alors assumons nos choix……

    Par ailleurs, il est très facile d’accuser l’extérieur… où cette vieille dame met la responsabilité des africains dans notre sous-développement ???? Alpha Blondy a dit que les ennemis de l’Afrique, ce sont les africains !!!!!

  10. La critique de la puissance étrangère,sans s’inscrire dans la lutte pour l’unité africaine,est improductive.
    DEPUIS QUE LE MONDE EST MONDE LES PLUS PUISSANTS IMPOSENT LEURS DOMINATIONS AUX FAIBLES.
    Il faut lutter pour être fort afin que s’arrête cette domination de plus en plus difficile à accepter.
    La France,à terre en 1945,a pu s’élever au niveau des grandes puissances du monde grâce à la CONVICTION FORTEMENT EXPRIMÉE par un haut cadre de L’ARMÉE FRANÇAISE que la France est naturellement grande de part son histoire.
    La grandeur est dans la foi qu’on exprime sur son pays,pas dans les critiques acerbes.
    Aucune personne ne peut exprimer valablement sa foi,s’il n’est pas soutenu par son peuple.
    C’est pourquoi la priorité de la lutte est à réserver à la souveraineté du peuple malien.
    Les autorités politiques françaises ont compris qu’un peuple souverain ne peut être MAÎTRISÉ.
    Elles ont décidé de morceler les terres africaines en accentuant les différences entre les communautés afin de pouvoir s’imposer en s’appuyant sur une communauté contre un autre.
    Au Mali,les touaregs ont toujours été manipulés pour qu’ils manifestent leur privilège racial sur les noirs.
    C’est l’élément clé pour contraindre les autorités politiques maliennes à se soumettre aux exigences du néocolonialisme français.
    L’Etat malien incarné par une LÉGITIMITÉ POPULAIRE comme l’était celui incarné par MODIBO KEITA est capable de faire front contre la volonté de l’Etat français d’imposer ses intérêts contre ceux des maliens.
    On ne peut jeter ce processus démocratique entamé en 1992 dans la pature au motif qu’ il ne permet pas de satisfaire les populations.
    Il faut s’engager à l’améliorer afin que la souveraineté du peuple S’EXPRIME dans les activités de l’Etat.
    Cet ESPRIT,qu’ incarne le M5-RFP dont CHOGUEL MAIGA,héritier réclamé de la dictature militaire,ne peut aucunement incarner,doit être réalisé pour permettre à l’Etat du Mali d’incarner la volonté EXPRIMÉE par les maliens.
    Cette possibilité d’élire,de récompenser ou de sanctionner dans les urnes doit être structurée.
    C’est le combat à mener pour permettre aux États africains de suivre les pas tracés par le Mali afin que l’unité africaine se fasse par les peuples plus efficaces contre la domination des grandes puissances.
    La liberté s’arrache.
    Elle ne se donne pas.
    On n’est toujours sous la domination de la france tant qu’on reste dans les frontières qu’elle a tracées.
    On ne peut fermer les yeux sur la docilité d’un homme politique,IBK,et espérer être crédible dans la lutte contre la domination française.
    AMINATA DRAMANE TRAORÉ A INCONTESTABLEMENT SOUTENU IBK PENDANT SA PRÉSIDENCE.
    Supporter celui qui incarne le néocolonialisme français et prétendre le dénoncer est purement hypocrite.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  11. q'faar @ Kinguiranke, Que faire? TOUT SIMPLEMENT DE LA PEDAGOGIE CONTRAIRE A CELLE DES FRANCAIS ET DES ARABES!

    FAISONS TROIS CHOSES SIMULTANEMENT! TOUS LES POLITICIENS MALIENS ET ACTIVISTES DE LA SOCIETEE CIVILE DOIVENT S ATTELER AUX TROIS PENDANT UNE ANNEE, ET LE COMBAT EST TERMINE! 4 Mar 2021 at 14:12
    LEVONS-NOUS A LA FOIS POUR TOUS DENONCER L ISLAM, ET LA LANGUE ARABE CHEZ NOUS!
    LEVONS NOUS TOUS A LA FOIS POUR DENONCER LE FRANCAIS LANGUE DE DOMINATION!
    LEVONS-NOUS COMME UN SEUL HOMME/FEMME POUR REFUSER LE CFA!

  12. D’accord que les Medersa nourrissent le Jihadisme et que le CFA nourrit la Colonisation, mais qu’est ce que nous faisons pour dire NON a tout ca, rien nous parlons nous pointons le doigt ailleurs mais rien de plus, nous pleurons comme des petits enfants et disons “se pa fot mwe”. Nous devrons apprendre a etre le boulanger de notre destin! Nous devrons apprendre a etre patriotes!

  13. UN PEUPLE UN BUT UNE FOI, BIEN DECORTIQUER LE SENS DES TROIS A CHAQUE ENFENT ET CHAQUE ADULTE DANS DES ACTES! RETOUR A LA PEDAGOGIE POUR TOUS, PETITS ET GRANDS, VOILA CE QU IL FAUT AU MALI, RESSUCITER L INSTRUCTEUR MODIBO KEITA EN CHACUN!

    LES INTELLECTUELS MALIENS ET AFRICAINS DOIVENT AVOIR LE COURAGE DE DENONCER LES RELIGIONS QUI SEVISSENT DANS LEURS PAYS (CHRISTIANISME ET ISLAM) S ILS VEULENT AIDER VERITABLEMENT LEURS PEUPLES, LA RELIGION ABRAHAMIQUE EST LE PREMIER POISON!

    🙂 UN PEUPLE UN BUT UNE FOI, BIEN DECORTIQUER LE SENS DES TROIS A CHAQUE ENFENT ET CHAQUE ADULTE DANS DES ACTES! RETOUR A LA PEDAGOGIE POUR TOUS, PETITS ET GRANDS, VOILA CE QU IL FAUT AU MALI, RESSUCITER L INSTRUCTEUR MODIBO KEITA EN CHACUN! 🙂

  14. LES CHOSES SONT POURTANT SIMPLES! UN PEUPLE ! UN BUT ! UNE FOI ! :) LA SOLIDARITEE CA VEUT DIRE :)

    LE PELERINAGE LES ECOLES CORANIQUES NOURRISSENT LE DJIHADISME QU EST L OCCUPATION ARABE!

    LE CFA NOURRIT L OCCUPATION FRANCAISE !

  15. FAISONS TROIS CHOSES SIMULTANEMENT! TOUS LES POLITICIENS MALIENS ET ACTIVISTES DE LA SOCIETEE CIVILE DOIVENT S ATTELER AUX TROIS PENDANT UNE ANNEE, ET LE COMBAT EST TERMINE!

    LEVONS-NOUS A LA FOIS POUR TOUS DENONCER L ISLAM, ET LA LANGUE ARABE CHEZ NOUS!
    LEVONS NOUS TOUS A LA FOIS POUR DENONCER LE FRANCAIS LANGUE DE DOMINATION!
    LEVONS-NOUS COMME UN SEUL HOMME/FEMME POUR REFUSER LE CFA!

  16. 🗿L HUMANITEE TOUTE ENTIERE DOIT CONTENIR LES TROIS RELIGIONS DES FILS D ABRAHAM QUE SONT LE JUDAISME LE CHRISTIANISME ET L ISLAM, LES ORIGINES DES MAUX DE L HUMANITEE ENTIERE🗿

    LE MALI VERA SON CHEMIN QUAND MOURONT TOUS CEUX LA QUI SONT NES COLONISES (SOUDANAIS), TOUS CEUX LA EDUQUES (PAR LES SOUDANAIS), PAR LES COLONISES ET LEURS SEMBLABLES LARBINS DES ECOLES ISLAMIQUES (QUI NE CESSENT PAS DE NOUS EMPOISONNER L EXISTENCE).

    LE MALI EST SOUS LE DOUBLE-JOUG ISLAMO&JUDEO-CHRETIEN QUI NE SE COMBATTENT PAS MAIS PLUSTOT COLLABORENT A LA DESTRUCTION DE NOS TERRES, LES DJIHADISTES, SI AVANT ETAIENT ARABES ET ETRANGERS , MAINTENANT NOS DJIHADISTES SONT 99% MALIENS!

    🙂 IL NE FAUT PAS SE CACHER DERRIERE L ISMAM! IL NE FAUT PAS SE CACHER DERRIERE LES JUDEO-CHRETIENS-FAUX-FRANCAIS , LES DEUX CONCOURENT ET MEME COLLABORENT A VOTRE PERTE, …CROYEZ MOI, ILS S ENTENDRONT A LA SOIREE DANSANTE DU PARTAGE DE L AFRIQUES DES TERRES AFRICAINES ET DU RENVOIE DES NEGRES DANS DES BATEAUX DE NEGRIERS 🙂

    🗿LE DJIHADISME PARTOUT OU IL YA L ISLAM! VOUS-VOUS DITES MUSULMANS? ALORS RECEVEZ LE DJIHADISME ET NOURRISSEZ LE DJIHADISME ISLAMIQUE ET ARABE, LE DJIHADISME EST FINANCE PAR L ARABIE ISLAMIQUE, DONC LE DJIHADISME ISLAMIQUE EST ARABO ISLAMIQUE QUE VOUS LE VOULEZ OU PAS, QUE VOUS LE VOYEZ OU PAS 🗿

    https://culture.tv5monde.com/tendances/l-invite/hubert-vedrine-717898

  17. INSTITUTIONS! RELIGIONS ! RACISM ! CAPITALISM! LE MEME SORT DES INDIENS D AMERIQUE, RESERVE AUX NOIRS D AFRIQUE!

    «c’est précisément la nature de la ;)démocratie-larbiniste 😉 qui nous a été imposée depuis la conférence de la Baule.
    C’est précisément 🙂 le paradigme de développement 🙂 qui nous a été également imposé qui ont produit le chômage et la pauvreté de masse et qui, à leur tour, ont également produit :(( le jihadisme:{{….

    Oh MANGHALA BA!!! =( Le jihadisme n’est pas la cause…=((,

    mais la conséquence de ces politiques imposées». …POURTANT LE DJIHADISME EXISTE DES CENTAINES D ANNEES ET A REDUIT EN CENDRE TOUT CE QUE LES NOIRS ONT CREE, TOUT CE QUI ETAIT SUPERIEUR A CE QUE MEME LES ARABES ET LES FRANCAIS AVAIENT!!! LES FRANCAIS SONT ARRIVES SUR LES RUINES DE DE L AFRIQUE, DETRUITE PAR LES JUIFS ET LES ARABES!!!

  18. ADT ou etais-tu quand les politiques etaient imposees de l’exterieur,? C’est toujours tres facile de pointer le doigt ailleurs mais comme on le dit en Bamana “quand le chat devient paresseux il vient se plaindre que la souris lui a mordu les levres” Reveillons-nous et soyons patriotes!

  19. INSTITUTIONS! RELIGIONS ! RACISM ! CAPITALISM! LE MEME SORT DES INDIENS D AMERIQUE, RESERVE AUX NOIRS D AFRIQUE!😊 LE DIEUISME 😊EST L NSTITUTION SUPREME QUI ALIMENTE LES AUTRES INSTTUTIONS DESTRUCTIVE!

    CESSONS DE TRAITER LE QUOTIDIEN OU AU MOINS TRAITONS LE QUOTIDIEN SIMULTANEMENT AVEC LE PASSE!

    @@@ REVISANT L HISTOIRE DE LA MEDECINE ET DES FORMATIONS DE PREMIERS HOPITAUX @@@

    L AFRIQUE DU NORD AUJOURDHUI EST-IL LE MEME QUE L AFRIQUE DU NORD AU TEMPS DES PHARAONS?

    https://en.wikipedia.org/wiki/Ancient_Egypt

    “Northern Africa” redirects here. For the region of the United Nations, see United Nations geoscheme for Africa § Northern Africa. For the region of the African Union, see Regions of the African Union § North. For the western part of the Arab world, see Maghreb.
    North Africa
    North Africa (orthographic projection).svg
    Countries
    Sovereign states (8)
    Other territories (3)
    Partially recognized states (1)
    Time zones UTC+00:00
    UTC+01:00
    UTC+02:00

    Population density of Africa (2000)
    North Africa is a region encompassing the northern portion of the African continent. There is no singularly accepted scope for the region, and it is sometimes defined as stretching from the Atlantic shores of Mauritania in the west, to Egypt’s Suez Canal and the Red Sea in the east. Varying sources have limited it to the countries of Algeria, Libya, Morocco, and Tunisia, a region that was known by the French during colonial times as “Afrique du Nord” and is known by Arabs as the Maghreb (“West”, The western part of Arab World). The most commonly accepted definition includes Morocco, Algeria, Tunisia, Libya, Egypt, and Sudan, the 6 countries that shape the top North of the African continent. Meanwhile, “North Africa”, particularly when used in the term Middle East and North Africa (MENA), often refers only to the countries of the Maghreb.

    North Africa includes a number of Spanish and Portuguese possessions, Plazas de soberanía, Ceuta and Melilla and the Canary Islands and Madeira.[5] The countries of North Africa share a common ethnic, cultural and linguistic identity with the Middle East or West Asia, and is unique to this region as compared to Sub-Saharan Africa. Northwest Africa has been inhabited by Berbers since the beginning of recorded history, while the eastern part of North Africa has been home to the Egyptians.[6] Between the A.D. 600s and 1000s, Arabs from the Middle East swept across the region in a wave of Muslim conquest. These peoples, physically quite similar, formed a single population in many areas, as Berbers and Egyptians merged into Arabic and Muslim culture. This process of Arabization and Islamization has defined the cultural landscape of North Africa ever since.

    The distinction between North Africa, the Sahel and the rest of the continent is as follows:

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here