ANADEB : Un nouveau départ

0

Pour permettre à l’Agence nationale de développement des biocarburants (ANADEB) d’accomplir ses missions pour la plus grande satisfaction des populations,  l’année 2021 est placée sous le signe de la redynamisation de l’Agence,  à travers l’amélioration du cadre de travail du personnel et la reprise des actions structurantes sur le terrain

L’ex-CRES de Badalabougou a servi de cadre à la tenue de la 15ème session du Conseil d’administration de  l’Agence nationale de développement des biocarburants (ANADEB). C’était le lundi dernier sous la présidence du représentant du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Abdoulaye Diané, en qualité de Président du Conseil d’administration, en présence du tout nouveau directeur général de l’ANADEB, Abdoulaye Kaya et le quorum des administrateurs.

Dans ses mots de bienvenue, Abdoulaye Kaya a d’abord rappelé que I’ANADEB intervient dans un domaine prometteur. C’est celui  de la promotion de l’huile végétale pure de Jatropha (Bagani Toulou). Elle intervient aussi  dans la promotion et la valorisation du bioéthanol et du biogaz. Du biocarburant comme domaine d’intervention,  l’Agence est en train de migrer doucement vers le secteur des bioénergies.

C’est pourquoi, aux dires du Directeur général, dans les prochains jours,  2 pompes pilotes et un groupe électrogène à base des biodiesel et d’éthanol seront installés pour sensibiliser le grand public sur les usagers multiples du biocarburant. Abdoulaye Kaya reste convaincu que la solution pour contrer les effets néfastes du changement climatique, ne pourra  se faire  que par la promotion et la valorisation des énergies vertes au rang desquelles se trouve les biocarburants.

Cependant, le monde ne pourra indéfiniment continuer à fonctionner avec les énergies fossiles polluantes a reconnu le directeur général de l’ANADEB. «  C’est pourquoi, je voudrais humblement à travers vous, solliciter l’appui technique et financier des plus hautes autorités du pays  pour  permettre à l’ANADEB de réaliser les objectifs et les missions qui lui sont assignés » a-t-il plaidé.

Par ailleurs il a estimé que l’Agence doit se donner les moyens pour avoir d’autres sources de financement en dehors de sa forte dépendance vis-à-vis de l’État.

Quant au président du Conseil d’administration, Abdoulaye Maiga,  il estime que cette 15ème session du Conseil d’administration se tient à une étape importante de l’évolution de la vision de l’ANADEB. Celle-ci est marquée par la volonté d’élargir les missions aux bioénergies dans l’optique d’être en phase avec les autres acteurs en matière de biocarburants à l’échelle internationale. Selon lui, ce changement de concept permet d’avoir une vision globale de la valorisation énergétique de la biomasse et d’inscrire la réflexion sur le développement des bioénergies dans un  cadre plus globale des usages diversifiés de la biomasse.

Abdoulaye Maiga dira que le Gouvernement est engagé à soutenir la bioénergie. Cela s’explique par sa volonté à augmenter de façon durable la part de la bioénergie (biogaz, bioéthanol, l’huile végétale, pure carburant, briquettes combustibles etc.) pour la production d’électricité et de chaleur. Il s’agira également de créer les meilleures conditions de pérennisation des services d’énergies renouvelables ; de la bioénergie :  des mécanismes de financement durables  etc.

Le représentant du ministre a, également, réaffirmé son soutien au directeur Kaya, tout en l’exhortant lui et son personnel à s’engager pleinement, pour que l’ANADEB puisse contribuer à l’atteinte des grands objectifs du ministère de tutelle.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here