ARADI : La Fondation Raoul Follereau et ADA au front

1

En prélude au forum régional des campagnes de plaidoyer sur le projet Alliance pour les droits humains pour l’inclusion des personnes Handicapées (ARADI), une délégation de l’Africa Disability Alliance (ADA) conduite par Aida Sarr, responsable de la presse de l’ADA, , a séjourné au Mali le 11 décembre 2017.

Le but était d’évaluer les besoins à pourvoir conduire le projet d’ARADI. On y notait la présence du trésorier de l’ADA, Mwewa Lufungulo.

Pour Aida Sarr, le Mali a une bonne politique nationale en faveur des personnes handicapées. “Nous sommes venus au Mali pour faire des campagnes de plaidoyer auprès de l’autorité en charge de la rédaction des instruments de ratification pour identifier les exigences constitutionnelles et les démarches amenant à avaliser la ratification du protocole africain sur les droit des personnes handicapées”, a-t-elle souligné.

Pour elle, l’idée de la visite au Mali est de mobiliser et d’impliquer la société civile notamment les organisations de personnes handicapées au autour de ce projet. La responsable de la presse de l’ADA dira  qu’elle est impérative que le Protocole de la charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatifs aux droits des personnes handicapées soit adopté pour appuyer l’inclusion des droits des personnes handicapées. Et d’ajouter que la ratification de cet instrument régional serait un succès majeur pour garantir les droits des personnes handicapées et prendre en considération leur participation et intégration dans chaque aspect de la vie politique, sociale, économique et culturelle dans le contexte continental.

Le président de la Fondation Raoul Follereau, Labass Fané, a remercié la délégation pour l’intérêt porté sur le Mali. Il a rassuré que sa Fondation fera de son mieux pour la réussite du forum.

Cheick Hassane

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.