Assises nationales de la refondation : Les textes fondamentaux des réformes institutionnelles expliqués aux femmes

2

Alors que  les concertations sur la tenue inclusive des assises nationales de la refondation  se poursuivent,  le  consortium  des femmes dans la transition sociopolitiques au Mali a procédé, le mardi  dernier,  à la restitution des résultats de ses différents ateliers  sur les textes fondamentaux aux femmes des communes  III et IV du district de Bamako.   Au sein de ce consortium, l’on y retrouve  la plateforme des  femmes leaders du Mali, le réseau des femmes ministres et parlementaires, le réseau plaidoyer et médiation.  Les textes restitués sont entre autre  ‘’ la charte des partis politiques,  la loi électorale,  le contrôle de  l’action publique,  la révision de tous les instruments fondamentaux   des assises’’.  Selon Me Saran Keïta,  l’objectif de cette restitution est  d’impliquer les femmes dans  le processus de réformes administratives et institutionnelles en cours.  La représentante du ministre de la promotion de la femme,  de la famille et de l’enfant  a salué cette initiative en indiquant que  la fragilité de la situation sociopolitique occasionnée par la crise multidimensionnelle  contribue à la mise en  cause de la confiance entre les citoyens et les institutions de la Républiques.  En invitant les femmes à  participer aux assises,  la représentante du ministre a conclu que le  la transition est le meilleur moment pour opérer les réformes majeures et d’établir la  confiance entre les institutions et les citoyens.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Le problème malien n’est pas une question de textes, mais une question d’homme qu’il ne faut pas à a place qu’il faut, « Mieux vaut marcher sans savoir où aller que rester assis à ne rien faire. » Proverbe touareg. Tant que les vrais problèmes de ce pays ne soient pas bien diagnostiqués, rien n’ira dans notre espace Mali. Comment nos mauvais politiciens se cramponnent sur des questions de textes, alors que les hommes chargés de mettre en œuvre ces textes ne soient jamais bons? Pourtant même aujourd’hui nos dirigeants font les mêmes bêtises après ces crises multidimensionnelles, on dirait que nous sommes maudits.
    « Celui qui désire la pluie doit aussi accepter la boue » Proverbe du Malawi.

  2. Au Mali les textes ne posent aucun problème, dans les applications de textes, les autorités prennent des grands vauriens et les textes sont charcutés et appliqués à l’envers, avec ça comment peut-on lier la non fonctionnalité du pays à la nature des textes? Le problème du Mali n’est pas une question de textes, mais une question d’homme qu’il ne faut pas à la place qu’il faut.
    « Mieux vaut marcher sans savoir où aller que rester assis à ne rien faire. » Proverbe touareg.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here