Célébration du 8 mars : Les femmes maliennes et africaines à l’honneur

0

En prélude à la célébration de la journée du 8 mars 2019, une soirée de spectacles a été dédiée aux femmes maliennes et africaines.

C’était le jeudi 7 mars dernier, au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), sous la présidence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, Coordinateur de l’Union Africaine pour les Arts, la Culture et le Patrimoine. La cérémonie marquée par une série de spectacles, la symphonie du triple récipiendaire du Grammy Awards, Toumani Diabaté et le concert inaugural du CICB Newlook. Elle est organisée par le Gouvernement du Mali à travers le Ministère de la Culture pour célébrer la femme malienne en particulier et la femme africaine en général.

Pour la circonstance, le Chef de l’Etat était accompagné de son Épouse Mme Kéïta Aminata Maïga, Présidente de l’ONG AGIR ; du Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga ; des Présidents des Institutions de la République ; du Ministre de la Culture, Mme Diallo Ramatoulaye N’Diaye et sept de ses collègues ; des Ambassadeurs des pays amis du Mali ; des autorités administratives et politiques de la Commune III et du District de Bamako et de nombreux invités venus être témoins de ce concert inaugural du Centre International des Conférences de Bamako (CICB) innové.

En plus de Toumani Diabaté, la soirée a été animée par les Artistes maliens Abdallah Tinariwen, Bouyé Koïté, Fatim Diabaté, Astou Niamey Diabaté, l’Humoriste Adama Dahico, Fatoumata Babani Koné, Oumou Sangaré et Sidiki Diabaté. Ceux-ci ont créé la sensation de par leurs prestations artistiques ayant agrémenté la soirée.

Très fier de ces prestations de ses compatriotes, le Chef de l’Etat dira : «Une soirée superbe, de celle qui réconforte et qui donne à être fier de ce pays-là. Si l’on voulait une preuve en plus de ce dont ce pays recèle comme trésor artistique, il n’était que de venir ce soir ici, écouter nos Artistes fabuleux avec des instruments de chez nous et nous faire une traversée fabuleuse du Mali, l’Histoire de mon Peuple, un parcours historique modernisé».

IBK a apprécié le jeune Bouyé Koïté, l’étoile montante de la musique malienne : «La seule voix de stentor, c’est ce nouveau Caruzo, je ne peux pas le comparer à quelqu’un d’autre qu’à Caruzo. Pour ceux qui connaissent l’Histoire de l’Art, Caruzo me semble avoir été l’une des plus belles voix du 20e siècle. Nous sommes au 21e siècle, mais moi je dis que nous avons un nouveau Caruzo, le jeune Bouyé Koïté est époustouflant, époustouflant. Ils le furent tous d’ailleurs ce soir, pourquoi ne serais-je pas heureux ? ».
Du moins, tel est le vœu d’IBK pour le Mali, dans une ferveur partagée de tous ses enfants. «C’est à cela que je suis dédié et c’est pour cela que les Maliens et les Maliennes ont renouvelé le contrat pour que je les rassemble, pour que je dise que l’heure est venue de l’union nationale, de l’union sacrée au chevet du seul Mali, pour faire avancer le Mali. C’est la vérité, notre Grand Mali avance», s’est-il félicité.

Aux dires du Président de la République, l’expression «Notre Grand Mali avance » n’est pas un slogan creux, mais une pure réalité, une vérité dont on ne peut qu’être fiers, fiers de la confiance d’un tel pays, fiers d’être d’un tel pays.

« Notre humanisme soudanien qui a imprégné les berges du Niger demeure une réalité, transportée jusqu’à nous aujourd’hui et nous avons le devoir de le magnifier et de le mettre au bout du jeu, et cela est superbement fait par nos Artistes. Que, vraiment, mille champs fleurissent ! Que le Mali dans un enthousiasme, une ferveur jamais vue ailleurs s’adonne à sa seule mission historique, le développement pour le bonheur de ses citoyens et son honneur, c’est cela notre mission historique, comme ce soir c’était une belle soirée », a salué IBK.

Pour finir, le Chef de l’Etat, très heureux, qui ne mégote pas, qui ne stresse pas non plus, a souhaité que tous retrouvent la même confiance en le Mali, en sa capacité de se retrouver, de se régénérer et de se surpasser.

Cyril ADOHOUN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here