Clément Dembélé : L’imposteur donneur de leçon

10

Venu de je ne sais où à l’orée des élections s présidentielles de 2018, le jeune Clément avait suscité beaucoup d’espoirs chez les maliens. Tous s’étaient dit que notre soif du changement générationnelle serait étanchée au regard des  actions qu’il menait à travers ses activités de formation, de coaching et de consulting. Ses sorties médiatiques ne laissaient personne indiffèrent. Le temps étant le meilleur juge, a permis aux maliens de connaitre la nature de l’homme.

N’ayant pas pu engranger la moindre signature lors de la campagne et en court de millions pour financer et ou verser sa caution, la malin Clément a voulu se jouer de la convention des bâtisseurs pour s’ériger en candidat unique des barons le constituant. Son jeu n’ayant pas marché, il a couru derrière Mountaga Tall tout en lorgnant Modibo Koné du Mouvement Mali Kanu(MMK) qu’il a suivi jusqu’à Ségou pendant le lancement de ce dernier. Les résultats du 1er tour des présidentielles ont versé les ambitions démesurées du « professeur en je ne sais quoi ».

Après cet échec, il se fait construire une image de catholique austère aux allures rassurantes et notaires de sainte famille. Une image faite de sérieux, de sérénité affichée, de probité revendiquée sur laquelle il s’appuyait pour jeter son discrédit sur la gouvernance actuelle du président IBK.  Ce bel édifice de moralité qui avait fait de Clément le « Monsieur Sauveur » s’est écroulé le jour où il a décidé de suivre le patron des patrons Mamadou Sinsy Coulibaly lequel selon des indiscrétions serait son bailleur, dans son combat de lutte contre la corruption au Mali. Que de sorties ratées pour dit-il,  lutter contre la corruption au Mali. Toutes les occasions lui étaient opportunes pour s’afficher devant un petit écran ou sur un plateau télé et tenir ses discours de tous les jours (fôli sen kelen, dôn sen kelen). Dans son extravagance, il annonça être l’homme le plus instruit au Mali. Une déclaration qui mit la puce à l’oreille des maliens sur la vraie nature et les vraies ambitions de l’homme. Pour enfoncer le clou, notre professeur au chômage enchaina les meetings de lutte contre la corruption et de soutiens à nos forces armées et de sécurités qui n’arrivent pas à regrouper 100 personnes.

Son imposture a alors atteint son apogée le jour où il a affirmé être l’acteur de la plainte contre le président de l’APCAM Bakary Togola qui répond actuellement au chef d’accusation dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds public à la confédération Syndicale des producteurs de cotons pour laquelle 3 autres personnes ont été déjà mis en examen. Au même moment, rappelons-le, le procureur du pôle économique annonçait qu’il s’agit d’une dénonciation anonyme.

Clémént Dembélé endosse sans vergogne le costume de chevalier blanc de la lutte contre la corruption au Mali. Et voilà que ce dessine le portait de l’homme qui se fait chrétien à l’église et musulman à la mosquée. Son appellation Clémént Mamadou Dembélé en est une parfaite illustration.

Nous y reviendrons…

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Le ou la journaliste, après la la condamnation unanime de votre article je n’ai plus grand chose à ajouter, le conseil que je vous donne à vous et à votre journal c’est de placer l’intérêt commun au dessus de tout. Ne bradez pas le credit si durement acquis que vos vos lecteurs ont placé en vous.

  2. Ce conteur d’histoires ne sait pas ce qu’il raconte au final . Mr Dembélé Clément a mené ou est en train de mener une lutte : LUTTER CONTRE LA CORRUPTION AU MALI .
    Au lieu de l’encourager , tu te permets de chercher à le dénigrer dans une subjection honteuse et indigne . La vie privée ou professionnelle d’un individu doit être épargner ( sauf autorisation de sa part ) dans un conte stérile du genre .
    Le journalisme ne s’invente pas mais s’apprend dans le professionnalisme et dans l’éthique .

  3. La corruption a de beaux jours devant elle au Mali, vu l’acharnement des mercenaire de la plume de ce genre, qui panique à l’idée de perdre sa dîme financée par l’argent volé aux maliens. Dembele le nôble doit tenir bon, il n’est pas aussi égoïste que l’auteur de cette article, qui accepte l’agonie des enfants à l’hôpital Gabriel Touré délabré faute de financements à cause de la corruption, qui s’engraisse tous les jours en regardant les morts sur les routes du mali mal entretenus à cause de cette même corruption qu’il défend et qui prélasse en comptant les morts des FAMA à causes d’équipements en toc surfacturés par ses parrains. Mais Mr le journaleux doit savoir que toute chose à une fin, même le Dieu CORRUPTION AU MALI aussi puissante soit – elle, à qui il doit sa misérable pitance.

  4. ” … Venu de je ne sais où à l’orée des élections s présidentielles de 2018, le jeune Clément avait suscité beaucoup d’espoirs chez les maliens. Tous s’étaient dit que notre soif du changement générationnelle serait étanchée au regard des actions qu’il menait à travers ses activités de formation, de coaching et de consulting. Ses sorties médiatiques ne laissaient personne indiffèrent. Le temps étant le meilleur juge, a permis aux maliens de connaitre la nature de l’homme…. ” … /// …

    :

    Donc, jusque là tout allait bien…, tant qu’il ne se mêlait pas de politique quoi… ??? !!!

    Et au lieu de rester dans ses activités de formation, de coaching et de consulting…, il a fallu qu’il se mêla de ce qui le regardait pas, en commençant à lever des lièvres… ?

    C’est à dire, s’intéresser à des choses jusque là tabou…, comme l’enrichissement illicite, la corruption des Gouvernants… ?
    Je savais que tant que ça ne restait que des discours et qu’aucune Personnalité n’était mise en cause et inculpé… Clément le jeune Clément allait continuer à susciter beaucoup d’espoirs chez les maliens… !
    Je me rappelle en son temps, ATT voulait bien lutter contre la corruption… Il a même pris des disposition pour ça… Mais dès que la Justice et les médias ont commencé à s’intéresser à des Personnalités…. Le Pouvoir a dit ” STOP “. Quand la Presse a voulu savoir pourquoi. Le Président a dit que c’était pas bien de jeter en pâture des Personnalités, des Pères de Familles. Que c’est pas bien d’humilier des Pères de Familles en les accusant publiquement de choses pas bien… !
    Clément était Professeur… Mais depuis qu’il s’intéresse à la chose politique et qu’il dénonce la mauvaise gouvernance, Clément serait subitement devenu un imposteur… ?

    Alors Clément, fais comme tout le monde laisses tomber. Ne dis rien… Ne dénonce rien. Ne fais pas de Politique et restes pauvre… Tu seras bien vu de tous, y compris de la Rédaction qui a signé cet article contre toi… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

  5. Nous préférons cet imposteur aux voleurs qui vous payent pour le brocarder. Dans le futur,ayez le courage de signer vos conneries.

  6. Quelle salade! un bon exemple de la corruption dans le journalisme qu’il faut combattre tous les jour, les journalistes vegetatifs qui manquent de professionalisme et d’ethique!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here