Conséquences de l’apathie des électeurs pour la démocratie : L’ODEF s’engage à accroitre le taux de participation aux élections de 2012 à Bamako, Koulikoro et Ségou

0

Avec l’appui technique et financier du Département d’Etat américain, l’Observatoire des droits de la femme et de l’enfant (ODEF) a lancé, hier, son programme de sensibilisation sur les conséquences de l’apathie des électeurs pour la démocratie. Ce programme qui concerne Bamako, Koulikoro et Ségou, permettra d’accroitre le taux de participation des électeurs aux prochaines élections.

En 2012, les Maliens iront aux urnes pour élire un nouveau Président de la République et une nouvelle Assemblée Nationale. Cette échéance, selon le ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, Kafougouna Koné, est conforme au calendrier républicain désormais établi au Mali depuis l’avènement de la démocratie multipartite en 1992.  Les acteurs politiques maliens expriment un souci réel par rapport au taux de participation aux élections et surtout au nombre très élevé des carte d’électeurs non retirées.  Ce qui est également l’un des soucis majeurs de l’Observatoire des droits de la femme et de l’enfant (ODEF) qui a lancé le programme de sensibilisation sur les conséquences de l’apathie des électeurs pour la démocratie.

Ce programme qui concerne le district de Bamako, les régions de Koulikoro et Ségou, a été officiellement lancé par le ministre de l’Administration territoriale et des collectivités locales, Kafoungouna Koné en présence de la directrice des affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, Megan Larson Koné et de la présidente de l’ODEF, Mme Aïssata Mallé.

Souhaitant la bienvenue aux invités, la présidente de l’ODEF a précisé que ce projet a été initié par sa structure avec l’appui technique et financier du Département d’Etat Américain, dans le but d’accroitre le taux de participation des électeurs aux échéances électorales de 2012. Il s’agit de renforcer les capacités des leaders des partis politiques, des leaders des organisations de la société civile, de la jeunesse, de la presse, des leaders d’opinion et les leaders religieux. "Face à l’immensité des ambitions et des contraintes que recèlent les notions de démocratie et de décentralisation, le présent atelier vous permettra d’être mieux outillés pour affronter et relever avec courage les nombreux défis qui jonchent le chemin de la réussite et du coup vaincre l’apathie des électeurs pendant les échéances électorales de 2012" a souligné la présidente de l’ODEF.      

Avant de rappeler que l’ODEF s’est assigné comme mission depuis sa création en 1994, de contribuer à l’exercice effectif par les femmes et les enfants de tous les droits et prérogatives prévus par la Constitution et les textes internationaux ratifiés par le Mali.

La représentante de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali a salué cette belle initiative de l’ODEF en cette veille d’année électorale. Selon elle, la démocratie et le développement ne peuvent aller sans un citoyen bien formé et informé pour une participation effective à la vie publique de la nation.

Le ministre Kafougouna Koné estime que ce programme vient à point nommé. "Ma présence parmi vous témoigne de l’engagement de mon département à vous accompagner jusqu’à la fin du processus électoral. Je remercie l’ODEF de m’avoir invité à présider cette cérémonie. Mes remerciements s’adressent également au gouvernement américain pour son accompagnement continu dans différents domaines" a-t-il conclu. 

Alou B HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :