CONTRE LA MALTRAITANCE DES ENFANTS : Un nouveau programme TBP/BIT-Ipec

0

Pour consolider les acquis d’Ipec au Mali, le BIT et le gouvernement ont décidé de mettre en place un programme intégré de grande envergure destiné à éliminer les pires formes de travail des enfants. Le lancement de ce projet a eu lieu hier en présence de nombreuses personnalités, dont le Premier ministre.rn

Le lancement du nouveau projet d’Ipec-BIT/Mali jeudi à l’hôtel Sofitel revêt une importance capitale aux yeux des autorités maliennes et responsables du projet. La cérémonie était placée sous la présidence du Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga en présence de nombreux ministres, des représentants des institutions de la République et du corps diplomatique.

rn

Selon le 2e rapport global sur le travail des enfants de l’Organisation internationale du travail (OIT) établi en mai 2006, le travail des enfants aurait reculé de plus de 11 % entre 2002 et 2006 dans le monde. Mais force est de reconnaître que le pourcentage d’enfants exerçant une activité économique en Afrique subsaharienne (environ 26 %) est actuellement le plus élevé au monde.

rn

Ce nouveau projet dénommé « Projet d’appui à la préparation d’un programme assorti de délais pour l’élimination des pires formes de travail des enfants au Mali » TBP (Time Bound Programme), vise, selon le chef du gouvernement, à appuyer les pays dans la coordination des politiques, programmes et actions développés par les acteurs nationaux et internationaux pour prévenir et éliminer les pires formes de travail des enfants. « Ce projet permettra de soustraire 9000 enfants maliens des pires formes du travail des enfants, que ce soit au moyen de la prévention ou d’activités directes de soustraction et de réinsertion » a expliqué le Premier ministre.

rn

Aux dires du directeur sous-régionale de l’OIT pour le Sahel Dramane Haïdara, le nouveau projet facilitera, pour le Mali, l’obtention de ressources humaines et financières nécessaires pour lutter à l’échelle nationale contre les pires formes de travail des enfants : en formant des liens solides avec des programmes de développement sectoriel et d’autres interventions de réduction de la pauvreté, en particulier, celle visant à améliorer les chances d’éducation pour tous et la formation professionnelle.

rn

Le projet, financé par le département Américain du travail (USDOL), devra apporter un appui stratégique au gouvernement malien et autres intervenants de la société civile malienne dans leur effort de développement social durable et de protection effective des enfants.

rnAmadou Waïgalo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER