Développement local : Les ressortissants de Bourem prennent les choses en main

0

Ce samedi 2 mars 2019,  à la Maison de la femme à Sabalibougou, s’est tenue la première assemblée générale de la Coalition pour la commune de Bourem (CCB). À l’issue de la rencontre, les échanges se sont focalisés notamment sur les perspectives de l’année 2019 allant au sens du développement de la commune de Bourem.

Soucieux du développement de leur commune, les ressortissants et sympathisants de la commune de Bourem ont massivement répondu présent lors de cette première assemblée générale.

En prélude, le président de la coalition Djibrilla A Maïga a remercié les participants pour leur présence massive avant de poursuivre qu’il faut la convergence des efforts pour mener à bien les missions assignées dans l’atteinte des objectifs.

Pour sa part, le représentant d’Irganda, venu représenter Ousmane Issoufi Maïga, a salué la détermination des membres de la coalition pour l’initiative. À ses dires, c’est avec joie et un plaisir bien partagé qu’Irganda restera toujours disponible pour de telles initiatives qui prônent la paix, la réconciliation, la cohésion sociale et le développement.

Quant à Mohamed Cheick Haïdara, secrétaire général de la coalition, il a accentué son intervention sur le bilan et les perspectives de la coalition. Selon lui, 9.425.500 FCFA ont pu être mobilisés dont 6.050.225.500 FCFA ont été dépensés pour diverses activités menées au cours de l’année 2018. Il dira aussi que la coalition a pu mener d’énormes activités qui sont, entre autres, l’organisation de la nuit de  Bourem pour des élections libres et apaisées; la participation à la réunion de concertation; rencontre de courtoisie avec les notabilités de Bourem; la rencontre avec le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion sociale; la confection des cartes de membre, l’organisation d’une conférence de presse au siège de Irganda, l’organisation de visites de terrain. Parlant des perspectives de 2019, le secrétaire général a mentionné que les activités se focaliseront sur la codification des rues de Bourem; prendre des dispositions et démarches pour la reprise des activités de l’usine de phosphate; l’organisation d’une mission au Ghana pour impliquer la diaspora, la confection des micro-projets pour le développement de la commune; l’élaboration d’un guide pour le mécanisme de prévention de conflit; l’organisation des journées de sensibilisation à Ségou; et faire la monographie de la commune, etc.

Par ailleurs, le secrétaire général a tenu à souligner quelques difficultés qui sont liées à la faible mobilisation des ressources financières, le non respect du paiement de la cotisation annuelle, et enfin le faible achat des cartes de membre.

Il faut signaler que la cérémonie a également été marquée par une remise d’attestations à de nombreux collaborateurs de la coalition ainsi qu’à d’importantes personnalités du pays, dont la première dame pour ses efforts consentis pour le développement.

Adama TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here