Effets Collatéraux de l’attentat du Radisson : IBK, se désolidarise de Mahmoud Dicko et limoge Tessougué.

69

Une dizaine de jours après s’être totalement désolidarisé des propos tenus par Mahmoud Dicko, en ces termes “Je réprouve totalement ces déclarations inappropriées. Ces propos ne sont ni les miens ni ceux du peuple malien. Le monstre hideux qui a frappé à Paris et à Bamako a le même visage. Seule la solidarité internationale permettra de le terrasser. Ce que dit M. Dicko n’engage que lui». Comme pour couper la poire en deux, le président de la République, a limogé, M. Daniel Tessougué de son poste de Procureur Général. C’était mardi dernier.

Le limogeage de Daniel Tessougué, jusqu’à ce mardi 22 décembre, de son poste de  Procureur Général, était attendu, et croit- on savoir, que c’était son maintien après la tenue du Conseil Supérieur de la magistrature, qui surprendrait,  dans la foulée irriter le camp d’en face, celui du Cheick, dont les propos ont été désavoués par le Chef de l’Etat dans l’interview  qu’il a dernièrement accordé à l’Hebdo parisien, Jeune Afrique. Dans la foulée des réactions prêtées au tout puissant président du HCI sur l’attentat du Radisson, désormais ancien Procureur Général, Daniel Tessougué a stigmatisé les barbes.
Curieusement, les deux hommes ; chacun deux s’est dit peiné par le fait que leurs propos avaient été interprétés. Cette décision tombée à l’avant-veille de la fête anniversaire de la naissance de Moustapha, PSL, a été salué puisque procédant de l’intelligence et de la maturité socio- politique du  Chef de l’Etat. En n’agissant pas comme il venait de faire avec le Procureur Général, beaucoup d’entre nous, toujours prompts à trouver la petite bête dans le voisinage du Chef de l’Etat, auraient vite crié au deux poids deux mesures. IBK est d’accord avec Tessougué, il l’a laissé en place alors qu’il s’est désolidarisé du Cheick Dicko. Ces deux personnalités publiques, il faut vraiment le reconnaître, par leurs propos dans la dynamique du très sinistre attentat perpétré à  l’hôtel Radisson, dérangeaient énormément, non pas IBK, le président de la République, mais l’ensemble du peuple du Mali, lorsqu’on connaît, la bonne et très fraternelle cohabitation entre les musulmans et les chrétiens. Les deux communautés,   on n’a pas besoin de le dire, sont satisfaites de la sage réaction du président sur les auteurs de ces propos si dérangeant. S’il s’est désolidarisé d’avec les propos de Mahmoud Dicko, il ne l’a pas été moins avec ceux du Procureur Général qu’il a tout simplement limogé. Une poire intelligemment coupée en deux.

Haman Khadra.

PARTAGER

69 COMMENTAIRES

  1. Le terrorisme est un phénomène qui ne peut avoir d’explication pour aucune raison.
    Le président IBK est dans son rôle de dire que personne ne doit soutenir ces assassins.
    Merci à IBK d’éclairer les maliens sur ce sujet à polémique.

  2. Cette sortie de l’imam a été un fiasco. Je pense qu’il ignore les vraies motivations de ces terroristes. Ils n’agissent pas au nom de Dieu ou de l’islam car ces agissements ternissent l’image de notre noble religion.

  3. Le limogeage du procureur n’a rien avoir avec l’histoire de l’imam. C’est qui montre l’immaturité et le manque de professionnalisme de nos journalistes maliens. Le procureur est jugé pour incompétence face aux dossiers qu’il a sa possession.

  4. IBK lui a critiqué l’imam DICKO pour sa déroute. Comment voulez vous forcément trouver une cause au limogeage du procureur?
    Je ne dois pas savoir s’il est le seul à assumer cette fonction dans notre pays? Le président met celui qu’il juge compétent pour faire les dossiers qu’il attend soumettre.

  5. Le président IBK est pragmatique. Il n’a jamais soutenu l’Imam Dicko car il est le président et ne gère pas le pays selon l’état d’âme des guides religieux

  6. Ce n’est pas parce que le procureur Téssougué a désapprouvé Dicko qu’il a été limogé.
    Tessougué est un homme de loi et quelques soit le fait il devait savoir raison garder au lieu de s’exhiber partout dans la presse. Ce n’est pas normal venant de lui.

  7. Moi je pense que le départ du procureur général n’a rien à avoir avec la religion. Ce n’est pas parce qu’il y a une altercation entre lui et un chef religieux qu’il serait limogé mais Téssougué a traité l’État d’irresponsable parce que des membres de sa famille ont été agressé. C’est un fait regrettable mais lui en tant que haut responsable de la justice ne doit pas dire cela car les autorités font tout pour assurer la sécurité de tout un chacun.

  8. Je pense que le départ du procureur Daniel doit être vu comme un signal dans la lutte contre la corruption car les 200 dossiers qu’il devait gérer dans ce domaine ne bouge pas et le président de la république est toujours calomnier pour cela. Il était donc nécessaire qu’il parte pour que quelqu’un de plus actif travaille.

  9. Je pense que le limogeage de Daniel Téssougué si je peux m’exprimer ainsi traduit la volonté du président de la république de faire de notre justice une justice crédible car un homme de droit doit savoir s’exprimer. Mais ce n’était pas le cas de Daniel qui en plus de trop parler traine avec des dossiers qui sont importants pour la nation.

  10. Moi je pense qu’un homme de loi doit plus être avertissement dans les normes prévues par la loi que déclaration guerrière de part et d’autres dans la presse. Cela n’honore pas vraiment notre justice qui doit être responsable.

  11. Quand l’ex PG dit:« Et j’ai dit qu’il faut revenir à l’Etat de droit… l’Etat droit et ses exigences. Je suis procureur général, je suis commis à une mission par l’Etat. Dans l’exercice de ma fonction, je suis outragé, je suis insulté et c’est à l’Etat de prendre ses responsabilités ».ça aussi c’est mettre en cause l’existence de l’état. S’il pense que nous sommes à l’état de nature que fait-il à sa place de procureur.

  12. Je souhaiterais que la décision prise par le Conseil Supérieur de la magistrature en session ordinaire qui fait état que le PG Tessougué est relevé de ses fonctions ne soit considérée comme un règlement de compte. Je pense que ces pairs ont décidé qu’il est temps qu’il s’en aille. De ce fait, je lui adresse tous mes remerciements pour le travail abattu à la tête cette institution. En plus, je félicité le PG Malamine Coulibaly pour sa nomination.

  13. Je serai heureux de voir que le limogeage de Tessougué ne fasse pas un sujet à polémique dans les jours avenirs. Cependant, je le remercie pour ses bons et loyaux services rendus à la Nation tout en souhaitant bon vent à son successeur qui n’est pas méconnu des Maliens.

  14. Pour ma part, je tiens à faire comprendre que le limogeage de Tessougué ne signifie pas la fin de l’établissement de la justice dans notre pays. Ce changement d’homme n’impacte pas le fonctionnement de cette institution. Pour finir, je remercie Tessougué pour les services rendus à la Nation et je souhaite la bienvenue au nouveau locataire de cette institution.

  15. Pour l’heure, nous ignorons les causes de ce départ, mais une chose est sûre, il n’y a de fait sans raison. Quel que soit les raisons, je remercie le procureur sortant pour le travail abattu à la tête de cette institution et je souhaite bon vent au nouveau.

  16. Téssougué par sa maîtrise claire et droite de la loi est respecté par le peuple .
    Le Mali doit faire place et donner l’opportunité aux compétant. Dicko est qui au pays, rien alors IBK limoge qui il veut si tu fais bien ton travail tu reste,dans le cas contraire tu part
    VIVE IBK-VIVE LE MALI

  17. Héé les journaleux ,Dicko n’est pas le chef de IBK alors sachez que
    Mr.Tessougué fut l’un des grand procureur que le Mali connut
    Mais il est temps de faire place au autres .

  18. Mr le journaleux, sachez que Dicko n’est pas à la base du renvoi de tessougué.
    IBK est le président de la république alors si le bilan de tessougué est mauvais ,on le change . ❗ ❗

  19. Nous n’avons pas besoin à nous posé des milliers des questions, il y’à aucune relation entre le limogeage du procureur général et son dit…
    Merci au président IBK pour cette déclaration ouverte…

  20. Sachons tous que Dicko n’est pas à la base du limogeage de Tessougué .
    IBK est libre de renouveler ceux qui ne donnent pas de bon résultat.

  21. “Je réprouve totalement ces déclarations inappropriées. Ces propos ne sont ni les miens ni ceux du peuple malien. Le monstre hideux qui a frappé à Paris et à Bamako a le même visage. Seule la solidarité internationale permettra de le terrasser. Ce que dit M. Dicko n’engage que lui».
    En tous cas …. 😉 😉 😉

  22. Propre quand même le président IBK s’est très bien défendu à propos de cette polémique. IBK a bien fait de parler ainsi,nous sommes au Mali et au Mali la laïcité compte beaucoup. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.

  23. IBK a bien fait de parler ainsi,nous sommes au Mali et au Mali la laïcité compte beaucoup. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.

  24. IBK est un homme qui aime le travail et un bon travail est suivi d’un bon résultat.
    Et en parlant de Dicko,il n’est pas à la base du limogeage de Tessougué

  25. En réalité IBK fait son mieux, et comme on le dit, qui fait les choses en cachette fini par faire apparaître par surprise.
    Si la crise malienne n’as pas connu un avancement envers un mauvais sens,
    C’est grâce à IBK,
    Si la confiance des partenaires financer ont regagné la confiance de réinvestir au Mali, c’est grâce à IBK,
    Si le Mali continue d’être respecté malgré toutes les grandes difficultés qu’il a connu, c’est grâce à IBK,
    En ce peu de temps, IBK a beaucoup fait pour cette nation, ce n’est pas facile de changer un pays d’un jour au l’an-demain.

  26. Le Président Ibrahim Boubacar a été élu à un score jamais réalisé au Mali avec plus de 77%. Avant lui, personne n’avait obtenu une marée humaine électorale. Peut-être, après lui, quelqu’un d’autre obtiendra difficilement un tel score de la part des maliens.
    Nous avons à la tête de ce pays un leader pas comme les autres, un homme de grand prénommé.
    Vive le président IBK…

  27. Un adage bamanan propre de chez nous au Mali, ne dit- il pas, que celui qui travaille sous la pluie, n’a aucune chance de se faire apprécier valablement ?
    Ibrahim Boubacar Kéïta, à la tête du pays, sont à l’image de celui qui sue sous la pluie.

  28. Fantan De Ka Kuma Ka Tiann…
    IBK koo fooye de tee elaa…
    Tu es notre président qu’on aime piann
    Que cela plaise ou non…

  29. L’intervention du président est une manière de mettre de l’eau sur le feu, le président a bien parler sinon ce propos allais être une polémique grave…

  30. Le Mali est un pays laïc et non un pays islamique, le départ de Daniel Tessougué doit être basé sur quelque chose d’autre et non ce malentendu entre lui et l’Imam. Cherchez à comprendre la raison du limogeage de ce monsieur.

  31. Je suis d’accord avec le président de la République, cet acte terroriste ne peut nullement être la punition d’Allah. Il ne faut surtout pas mélanger une chose et son contraire.

  32. Malien et fier de l’être, le président IBK est la fierté du Mali, le socle de la paix et la réconciliation nationale. Je suis parfaitement d’accord avec lui, quand il agit ainsi, c’est pour le bonheur des maliens.

  33. Le président Ibrahim Boubacar Keita et l’ensemble de son gouvernement œuvre pour un Mali meilleur. Cette déclaration de l’imam Mahmoud Dicko est complètement absurde. C’est une deuxième qu’il a agi ainsi, il doit arrêter.

  34. Il est temps que les maliens se donnent la main et être un pour sortir du Mali dans cette crise qui secoue tend. Le Mali n’attend que nous, ses fils, il attend qu’on le rebâtisse.

  35. Le président IBK a tout dit à travers ces deux mots, l’imam Mahmoud Dicko n’avait pas répété les mêmes propos. C’est vraie que la punition d’Allah existe, mais il faut savoir se préservé quand les cœurs de tes prochains souffrent.

  36. Je ne condamne point la déclaration de l’imam Dicko, mais une chose est sûre, ce n’était pas le moment opportun de tenir un tel langage. Le Mali était blessée en plein cœur, tous les mots étaient les bienvenus sauf les propos de ce genre.

  37. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 Chacun à sa manière d’interprété les faits, cela fut le cas pour l’imam. Pour lui, c’est une sentence divine, je n’en disconviens point. C’est aussi son rôle de dire la vérité quand ça ne va pas.

  38. Si nous pouvions mettre fin à cette histoire, à ce que je sache, l’imam Mahmoud Dicko s’est déjà expliqué là-dessus. Il arrive que nous commettions tous des erreurs. Comme le diit bien cet adage, « l’erreur est humain ».

  39. Le président de la république ne s’est pas désolidarisé avec l’imam Dicko. Il a juste fait ce qui devrait être fait. Il n’a rien à se reprocher dans cette histoire. Et le fameux procureur devrait être limogé. 💡 💡 💡 💡

  40. Limogeage du procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, Daniel Amagouin Téssougué. Ce dernier a été limogé pour manque de rendement professionnel. Je croyais que ce fameux journaliste était expérimenté. Mais au finish je me suis rendu compte qu’il est le plus borné de nos journaliste. 😈 😈 🙄 🙄 🙄

  41. Monsieur Haman est un journaliste menteur. Le procureur général près la Cour D’Appel de Bamako, manqué à son devoir. Il n’était pas aussi actif dans ces derniers mois. Il avait oublié ses obligations.

  42. La justice malienne est l’une des maillons les plus sensible pour la stabilité de notre pays sans justice juste et équitable, il n’y a pas de stabilité. Ce nouveau déploiement, espérons quel donne un horizon plus crédible et salutaire à notre justice. Le bras de fer entre Dicko est presque minime devant les faits qui causé le replacement de Daniel Tessougué.

  43. Il est temps que le président de la République sanctionne les malfaiteurs de son régime. Mais, j’aurai voulu qu’il commence par recenser certains journalistes, qui sont les premiers esprits malintentionnés, de la population civile comme Khadra qui trouve que les religieux sont en train de décider à la place des autorités. 😈 😈 🙄 🙄

  44. Haman Khadra, ne vous contentez pas toujours des critiques. Apprenez souvent à apprécier et encourager certains actes. Le départ de Daniel Téssougué n’a absolument aucun lien avec la polémique entre lui et l’imam Dicko. 😳 😳 🙄 🙄 🙄

  45. La polémique entre le procureur général près la cour d’appel de Bamako, Daniel Amagouin Tessougué n’a aucun impact sur limogeage de ce dernier de son poste. La vérité est qu’il a manqué à certaines de ses obligations récemment. Donc s’il vous plait ne faites pas mal interprétation. 😳 😳 😳 🙄 🙄 🙄

  46. Je pense qu’on ne doit creuser cette situation jusque dans les profondeurs, car elle peut créer d’autre problème dont le Mali évitait depuis bien longtemps, c’est-à-dire les conflits de religions. Les détracteurs tentent le tout pour faire croire des balivernes à propos du président dans ce bras de fer entre Dicko et Tessougué.

  47. L’imam Dicko et ses proches n’ont rien joué dans la démission du procureur général près la cour d’appel de Bamako. Les autorités maliennes ont bien fait de limoger Daniel Amagouin Téssougué. C’est leur devoir. Le rendement du procureur n’était pas aussi que cela.

  48. Je me demande où les journalistes prennent leur information. Nous savons tous que les autorités ne sont pas influencées par les religieux. Cette décision ne vient pas de l’imam Dicko.

  49. Les religieux n’ont absolument aucune compétence de faire et de faire les carrières. C’est une question d’intelligence. Vous, les journalistes dénigreurs, vous voulez faire savoir aux citoyens que c’est la polémique entre l’imam et Tessougué qui est à la base de ce limogeage.

  50. Pauvre journaliste, au Mali nul n’est et ne sera au-(dessus de la loi). Les religieux sont certes influents mais par sur l’application de la loi et la marche de l’Etat. Les autorités ont fait ce qui devrait être fait.

  51. Le plus important dans ces décisions retenues lors de la session ordinaire des procureurs à Koulouba est le bon fonctionnement de la justice malienne. La justice est toujours un maillon très important dans le bon fonctionnement d’un pays. Ce n’est point IBK qui a limogé Tessougué et en plus de cela Tessougué n’a pas été limoger, il a simplement quitter son poste de procureur général.

  52. ➡ ➡ Comme on le dit si bien ” tout est bien, qui fini bien”. Le procureur Daniel Tessougué a terminé son travail, le conseil des magistrats a décidé en session ordinaire qu’il sera remplacer par PG Malimine Coulibaly. Toute l population malienne souhaite bon chance au nouveau PG Malamine Coulibaly. ➡ ➡

  53. IBK a fait preuve de responsabilité lors de ce bras de fer entre Mahoumoud Dicko et Daniel Tesougué. En plus monsieur le journaleux ce n’est pas IBK qui a délogé Daniel Tessougué, c’est lors d’une session des procureurs que le ministre a été déloger.

  54. La justice malienne est en mouvement, seulement que les détracteurs tentent le tout pour faire croire le contraire à la population. Lors de ce conseil des magistrats en session ordinaire le redéploiement de plusieurs procureurs, de substitue et de procureurs a compétence étendue et aussi la relève de Daniel Téssougué est un réaménagement pour toujours le bon déroulement de la justice malienne.

  55. Certes, le Mali est un pays laïc, mais cela ne donne pays droit au procureur Tessougué d’accuser le Mahamoud Dicko d’apologie de terrorisme. Le procureur Tessougué a failli à son rôle, ses accusations à l’encontre de Mahamoud Dicko est grave et mensongère, étant que homme de droit, il doit savoir mieux user de ses largesses, mais il est en train d’abuser.

  56. Je pense que tous ces redéploiement ont été fait dans le seul cadre de la bonne marche de la justice malienne. Je souhaite bonne chance au nouveau procureur général, et qu’il met tout en œuvre pour que la justice malienne ne baisse pas de niveau.

  57. Le président de la république IBK bienfait d’intervenir dans le seul but de baisser les ardeurs. Dans l’intervention du président il ne prend pas partie pour qui que ce soit, mais il intervient dans le seul cadre de l’intérêt générale.

  58. Je suis parfaitement sûr que a relève du procureur Daniel Tessougué n’a strictement rien n’avoir avec son bras de fer avec mahamoud Dicko. Alors que les détracteurs sachent cela et ne tentent pas de tromper l’opinion publique.

  59. J’ai beaucoup apprécié l’intervention du président de la république car, le plus important dans cette intervention, le président n’a pris partie pour qui ce soit, mais il a simplement faire valoir ce qui peut être du mieux pour notre pays, c'est à dire l'intérêt générale. Il a aussi appélé à l'apaisement entre les deux parties.

  60. IBK a été prompt face aux réactions des deux personnalité : Dicko et Tessougué.
    Il aurait du l’être face à bien d’autres sujets comme :
    les affaires de surfacturations d’avion présidentiel et d’Armements militaires,
    aux marchés d’engrais frelatés.

  61. Quand on donne sa tête au diable, la lui retirer après devient compliqué! Politique à part, religion à part! Les mélanger au Mali serait une catastrophe !

  62. Un article crapoteux sans tête ni queue qui mélange des choux et des patates. ❓

  63. Sur ce cas précis,le président a trouvé le juste milieu,en remettant a leurs places ses deux extrémistes

  64. le président ibk ne peut désavouer son ami et allié mr dicko ,son attitude est une posture qui vise la prochaine élection , le haut conseil islamique est presque devenu un centrifuge électoral de la vie politique malienne , au moment même de notre engagement de lutte contre l’islamiste radical , le pr ibk par cynisme politique et médiocre décide de sacrifier le symbole de la magistrature républicaine au fanatisme grimpant dans notre société ,une piètre façon de mettre la république dans ses valeurs !

  65. Monsieur Journaliste, Donc il y a lien de cause à effet entre l’absence de solidarité du Président IBK à Mahmoud Dicko et le limogeage du procureur Tésssougué?

    La question de limogeage de l’ex procureur Téssougué n’est pas une affaire de poire intelligemment coupée en deux. Non Monsieur le journaliste, mais plutôt une question “d’autorité de l’État” si chèrement porter par le Président IBK pendant sa campagne en 2013 et plutôt encore ses critiques contre le pouvoir ATT! Vous souvenez vous?

    Le Président IBK ne fait pas preuve d’intelligence en limogeant M. Téssougué, mais plutôt scie la branche sur laquelle il est assis lui même. Aujourd’hui, le régime du Président IBK, est totalement dépasser par associations religieuses à travers leurs leaders, spécifiquement le Président du HCI Mahmoud Dicko et le leader
    spirituel de Ansar dine Cherif Ousmane Madani Haïdara. En écoutant le premier, il n’y a plus de doute, il fait de la politique sous la couverture de son poste et contre la nature de notre État. Etant citoyen malien il peut créer son parti politique et soutenir sa thèse anti impérialiste sans impliqué les musulmans maliens qui ne partagent pas tous sa vision. De toute façon l’iman Dicko fait de l’islam politique ce qui n’est pas autoriser au Mali, il est de la responsabilité de nos autorités de rappeler cela à qui de droit. Quant au second, il tient un discours patriotique sous fond religieux qui semble sécurisant et respectueux des autorités et des lois, mais c’est seulement quand ça l’arrange. Il n’hésite pas s’opposer aux règles au mieux sinon l’escamoter totalement. l’exemple type est la célébration du Mawlid pendant l’État d’urgence. Toutes ses pratiques ne participent à renforcer l’autorité de l’État, bien au contraire décrédibilise totalement le Président IBK et ses institutions qui joue avec le feu! Ses alliances contre nature lui reviennent à la figure et fragilise d’avantage les institutions démocratique et laïque du Mali, qui donne à tout fils de ce pays le droit de pratiquer la religion de son choix. Ce grand acquis de notre nation Monsieur le Président IBK, vous lui avez porter un coup de poignard à travers Monsieur Téssougué, Mais aussi à vous même. Que vaut un Président sans autorité? Nous savons tous la réponse.

    • Votre commentaire prouve à suffisance que vous avez une et une seule obsession, celle de peindre en noir l’action des autorités maliennes, quitte à mentir et colporter les interprétations fallacieuses qui poussent à foison dans les GRAINS de Bamako, et ce, sans la moindre preuve ni la moindre logique. Je constate avec regret que le bon sens et l’honnêteté intellectuelle ne sont pas donnés à tout le monde. Dommage !

      • Je constate avec regret comme toi que “le bon sens et l’honnêteté intellectuelle ne sont pas donnés à tout le monde”. Ou est le mensonge? Qu’est-ce qui est colporter? Des propos de grains? C’est toi qui en est familier à ce que je constate.

        Si le fait de dénoncer les contradictions, la faiblesse du président IBK à défendre notre constitution, est qualifie d’obsession, alors je serais doublement obséder dans cette tâche auprès des maliens. Des partisans aveugles ça existe aussi! Dommage!

Comments are closed.