Enquête d’opinion de Mali Mètre : neuf maliens sur dix sont satisfaits de la gestion de la transition

1

Mali Mètre a rendu publique les résultats de son enquête d’opinion du la situation au Mali ce jeudi. Il ressort de cette enquête que neuf maliens sur dix (, 9/10 ) sont satisfaits (67% très satisfait et 28% plutôt satisfait) de la gestion de la transition. Aussi que 72% de la population font plus confiance au président de la transition que les autres acteurs de la transition que sont le gouvernement, le CNT.

En effet, Selon l’enquête d’opinion de la Fondation Fredericht Ebert Stiftung ” Mali-Metre 2012-2022’’  rendu public, ce jeudi 19 mai, neuf maliens sur dix (, 9/10 ) sont satisfaits (67% très satisfait et 28% plutôt satisfait) de la gestion de la transition. Aussi, le sondage révèle que le président de la transition, colonel Assimi Goita est celui envers qui les enquêtés ont le plus confiance à hauteur de 72%.

De plus, le président de la transition concentre sur lui le plus fort taux de confiance dans la plupart des régions : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Bamako. Cependant, dans la région de Taoudénit, plus d’un tiers (37%) de la population estime avoir le même niveau de confiance en toutes ces acteurs et 31% n’a confiance en aucun d’eux. Dans la région de Kidal, un quart de la population (25%) a confiance au président de la transition et 24% à un même niveau de confiance en ces acteurs.

S’agissant de la durée de la transition pour organiser les élections, l’enquête de Mali Mètre précise que dans l’ensemble, la population estime que la transition devrait durer en moyenne 3 ans et 8
mois pour permettre aux autorités de la transition d’organiser les élections.

« Les durées les plus courtes sont enregistrées dans les régions dites du Nord : Tombouctou (33 mois), Gao (30 mois), Kidal (12 mois), Ménaka (36 mois) et Taoudénit (18 mois) (graphique ci-dessous », indique l’enquête.

Toutefois, Parmi les acteurs que sont, le président de la transition, le gouvernement de la transition, le CNT ainsi que l’opposition, le président de la transition est celui en qui les Maliennes et Maliens ont le plus confiance (72%). Toutefois, 13% de la population estime avoir le même niveau de
confiance en toutes ces autorités et 10 % font plus confiance au gouvernement de la transition.

Explicitement, plus de neuf maliens sur dix sont satisfaits (67% très satisfait et 28% plutôt satisfait) de la gestion de la transition. On observe les mêmes tendances dans presque toutes les régions hormis les régions de Kidal et Taoudénit où 59% et 65% de la population respectivement sont satisfaits de la gestion de la transition. Dans la région de Kidal, 40% de la population est insatisfaite de la gestion de la transition (30% plutôt insatisfait et 10% très insatisfait). Cette statistique est de 35% dans la région de Taoudénit.

Quel que soit le niveau d’instruction, les Malien(ne)s font plus confiance au président de la transition : aucun (74%), primaire (74%), secondaire (69%), supérieur (67%). L’analyse suivant les tranches d’âge montre que plus deux tiers de la population font plus confiance au président de la transition : 18-24 ans (77%), 25-35 ans et 56 ans et plus (66%).

La Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) mène régulièrement, au Mali, des sondages d’opinion politique
neutres. Ces sondages ont été initiés dans le dernier trimestre de 2012. Il s’agit de la contribution
de la FES à la sortie durable de la crise politico-institutionnelle que le pays traverse depuis 2012.

« Ces sondages sont annuels et portent sur un ensemble des thématiques socio politiques.
Cette contribution est à sa 13ème édition et marque son 10ème anniversaire. Elle aborde les
principales thématiques de l’actualité sociopolitique au Mali », souligne le représentant résident de la FES.

A noter que cette édition était construite autour de la transition politique en cours au Mali, des défis et priorités du Mali, de la stabilisation et la sécurisation du Mali par les différents acteurs en présence, du départ de la force Barkhane. Elle a abordé aussi les perspectives pour une transition réussie.

L’objectif principal de l’enquête d’opinion était de recueillir les opinions des Maliennes et des Maliens sur différente questions marquantes de l’actualité ou décisives pour le présent et le futur du pays.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. If ECOWAS position was based on Malians citizens opinion about management of governance in Mali by Transitional Government there would be no problems especially sanctions.
    All hell Keitas are causing have intent of leading Malians away from transparency plus inclusiveness of widespread comfortable world class modern living conditions with adequate security under unstoppable accelerated Global Warming to hardships of corrupt governance with impunity led by a Keita. Those who leadership is result of fomenting chaos are plus always have been incompetent leaders wherever they exist. They are usually lazy plus arrogant.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here