Entreprenariat et PME : Une semaine pour booster l’esprit chez les jeunes et femmes

0

Bamako va abriter du 22 au 26 juillet, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), le Salon de l’entreprenariat et des Petites et moyennes entreprises (Salep). Le gouvernement, à travers cette première édition, veut promouvoir la création d’entreprise et l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes et les femmes.

 

Les Petites et moyennes entreprises (PME) constituent l’un des lévriers essentiels pourvoyeurs d’emplois, de diversification de la production et d’utilisation des ressources locales.  Au Mali, le tissu entrepreneurial est constitué à 90 % de PME y compris l’artisanat, selon Instat en 2017.  Parmi celle-ci, près de 80 % évoluent dans le secteur informel. Le gouvernement du Mali, à travers le ministère de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et moyennes entreprises et de l’Entreprenariat national dédie une semaine à cette problématique.

L’objectif de ce salon est de promouvoir l’entreprenariat et mettre en avant tous les dispositifs d’accompagnement disponibles pour les entrepreneurs, a expliqué le ministre, Safia Boly, jeudi 18 juillet, lors de la conférence de presse de lancement du salon à Bamako.

Selon elle, le salon vise aussi à améliorer la réflexion sur le climat des affaires pour permettre à tous de passer de l’informel au secteur formel. Selon le ministre, le Mali compte pour l’heure 8 455 petites et moyennes recensées.

Du 22 au 26 juillet au Centre international de conférence de Bamako, l’Etat, les jeunes porteurs de projet et les institutions de financements et organisations du secteur seront réunis autour des ateliers, des conférences débat et séances de formation.  Aussi, trois villages seront dédiés pour la réalisation d’un projet d’entreprenariat. Il s’agit notamment des stands d’accompagnement, de financement et d’incubateurs. Pour Mme la ministre Safia Boly, les jeunes porteurs pourront directement être en contact avec les acteurs de la chaine de l’entreprenariat.

Cette première édition va sélectionner cinq projets.  Ils bénéficieront d’un produit complet d’accompagnement. Les secteurs ciblés sont l’agriculture, les numériques, les bâtiments et les travaux publics.

Mme la ministre Safia Boly, à la conférence de lancement, a sollicité l’accompagnement des porteurs de projets, les partenaires techniques et financiers ainsi que les banques et micro pour la réussite de cette première édition.  Selon elle, le coût global du salon est estimé à 190 millions de F CFA.

Kadiatou Mouyi Doumbia

 

Accès au financement, problème majeur

Selon les données de l’Institut national des statistiques (Instat), en 2017, l’accès au financement (82,6 %) constitue la principale difficulté rencontrée par les PME au Mali. Cela est suivi par les problèmes d’approvisionnement (44,1 %), le niveau de qualification professionnelle (23,9), les difficultés d’accès à la commande publique (7 %). L’accès aux marchés, les 10 %, referment la liste des contraintes rencontrées par les PME.

K. M. D.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here