Grandes prières et bénédictions de l’ensemble des mosquées de Dioila pour la paix et la réconciliation : Le ministre Thierno Amadou Omar Hass Diallo était l’invité spécial

0

Les croyants du Banico, région de Dioïla, musulmans, chrétiens catholiques et protestants sont venus à la rencontre du ministres des affaires religieuses et du culte le Vendredi saint dans la ville, pour prier pour le Mali et faire des bénédictions  pour la paix, la réconciliation nationale et l’unité des fils et filles de ce pays , dans une ferveur exceptionnelle. Ainsi, le ministre des affaires religieuse très attentif, a honoré la séance de lecture du Saint Coran, symbole de l’amour que les congrégations religieuses, à travers les responsables du Haut Conseil islamique de Dioïla, éprouvent pour l’ensemble des populations maliennes et notre pays.

Ce fut une occasion pour le préfet du cercle Dioïla, après avoir fait observer une minute de silence en hommage à la mémoire de tous nos compatriotes tombés sur les lieux saints de l’islam lors du Hadj, ou sur d’autres théâtres et fronts, pour que ce jour soit. Aussi de transmettre le message des communautés religieuses du cercle comblées de voir le ministre Hass répondre favorablement à leur invitation. Le préfet  a fait remarquer que « le cercle de Dioïla ignore les querelles liées aux idéologies religieuses. C’est une circonscription où vivent dans une parfaite entente, une dynamique complémentarité de pensée, de conception d’esprit, d’opinion, en un mot dans une disposition d’esprit les  diverses congrégations qui l’animent ».

C’est, a dit le préfet, « la raison pour laquelle tous les chefs religieux se sont donné la main pour implorer Le Tout Puissant Allah, afin que ceux que nous pleurons reposent en paix dans le jardin divin et pour que notre pays, notre chère patrie, voit se couronner de succès les apports grandioses et immenses que dans sa clairvoyance, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, président de la république, ne cesse de mettre en œuvre pour le retour de la paix définitive dans notre chère patrie, l’instauration d’une sécurité totale et intégrale dans notre nation dont nous ferons une nation de paix, gage d’un amour éternel et propre, de solidarité entre les hommes, de communion en vue du renforcement du vivre en commun, de pardon tel que prôné par nos religions ».

Quant au maire de la commune de Dioïla, Mamadou Konaté, accueillant le ministre Thierno Amadou Omar Hass Diallo, a qualifié sa tâche de « berger derrière le troupeau, une mission exaltante, mais qui grâce à Dieu et à sa maitrise des religions et  de l’homme, semble aisée à notre vision ». Il a indiqué que la population de dioïla (Bambaras, peuls, dioulas, miniankas, senoufos, bobos, dogons, maures, kassonkhés, etc) connait une cohabitation parfaite de toutes les religions qui y existent. Musulman, chrétien, animiste et athée se partagent les mêmes joies et peines, célèbrent les fêtes traditionnelles et officielles comme des amis ou frères de la même famille ». Il a indiqué que cette cohésion est à tel point et suscite tant d’engouement que des soutiens mutuels existent pour l’accomplissement de projets au niveau des différentes confessions religieuses.

Il a profité de cette occasion exceptionnelle pour demander au ministre du culte de faciliter l’orientation des Ongs vers Dioïla, pour aider les fidèles éprouvés par la pauvreté, dans l’accomplissement de leurs différents projets, pour l’épanouissement des différentes religions et cultes. Pour finir, en souhaitant bonne et heureuse année 2016 au ministre, il a demandé que Dieu l’accompagne dans sa mission et que la paix soit une réalité dans un Mali laïc, un et indivisible.

Enfin le ministre Amadou Omar Hass Diallo, comblé au-delà de toute expression, dans une communion fervente, a joint sa voix à celle de cette communauté mue par la foi en Dieu comme un seul homme, pour s’élever vers Le Très Haut et implorer Sa Grâce, Sa bénédiction pour notre pays. Ensemble, ils ont prié pour avoir la force nécessaire pour appuyer avec succès le président de la république Ibrahim Boubacar Kéïta dans ses œuvres en faveur de la nation et de la patrie.

Oumar Coulibaly

PARTAGER