ICP-Mali lance ses activités : Renforcer la communication autour d’une bonne politique de protection sociale

0

L’Association dénommée « Initiative d’Information, de Communication et de Plaidoyer sur la Protection Sociale au Mali (ICP-Mali) », a officiellement lancé ses activités, le samedi dernier à la Maison des Ainés de Bamako.   Objectif : renforcer la communication et de privilégier la bonne information autour de l’ancrage d’une meilleure politique de protection sociale,  des professionnels de communication provenant de différentes formes de médias. C’était sous la présidence du Directeur National de la Protection Sociale et de l’Economie Solidaire (DNPES), Mohamed Basirou Traoré. Celui-ci représentait le Ministre de l’Action Humanitaire, de la Solidarité et de la Réconstruction des Régions du Nord. Il était assisté du représentant du Ministre de l’Economie Numérique, de la Communication et de  l’Information (MENCI), Waly Traoré et du Président de l’Association ICP-Mali, Ousmane Dao.

 

Pour le président de l’ICP-Mali, la question de protection  sociale est un élément incontournable dans la stratégie de réduction de la pauvreté. Avant de  rappeler que son association, récemment créée, est à but non lucratif. Il a pour objectifs : de favoriser la progresion et la qualité du traitement des questions de protection sociale dans touts ses formes, en incluant une large participation des médias et de former les professionnels de la communication sur les questions de protection sociale en République du Mali.

Prenant la parole, le représentant du MAHSRN a pour sa part, affirmé que la question de protection sociale est un élément indispensable dans la politique de réduction de la pauvreté.C’est pourquoi, a-t-il indiqué, le Mali s’est lancé dans cette politique  dès le lendemain de son accession à la souveraineté nationale, donnant naissance à  l’INPS. Plus tard, d’autres structures, comme la CANAM et l’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) ont été créées. Pour atteindre les objectifs fixés, ICP-Mali mérite d’être encouragée, car elle est volontaire, disponible et  engagée dans une dynamique de partenariat avec l’ensemble des autres structures en charge des questions de protection sociale au Mali, a martelé Mohamed B Traoré.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER