Enjeux de la migration irrégulière : Des médias, associations et ONG imprégnés de la question

0

Le ministère des Maliens de l’Extérieur en partenariat avec les Ambassades du Royaume des Pays-Bas et du Danemark, a initié une série de formations des médias, Associations et ONG dans le cadre de la mise en œuvre de la PONAM, à travers le ”  projet d’appui aux initiatives de prévention et de lutte contre la migration irrégulière, PALMI “. L’une de ces formations a été faite ce mardi 29 octobre dans la salle de conférence dudit ministère.

L’engagement de la société civile et des médias dans la gestion des migrations dans notre pays est fondamental, car ils sont des acteurs de terrain censés maîtriser tous les contours des enjeux migratoires “, souligne Mme Tangara Néma Guindo, Secrétaire générale du ministère des Maliens de l’extérieur. D’où l’importance de la présente formation à l’endroit des médias, associations et ONG.

Au cours de la formation, des modules sur la migration ont été présentés et expliqués par les experts du domaine. Entre autres, l’on retient : les enjeux actuels de la migration, la migration et le genre, la migration et les défis environnementaux, les idées reçues sur les migrants et le rôle des médias dans la gouvernance des migrations.

Selon Madame Tangara Nema Guindo, la migration est aujourd’hui marquée par des crises majeures qui se traduisent par des drames au quotidien sur les routes migratoires dans le Sahara, dans la méditerranée et sur d’autres couloirs à l’intérieur de l’Afrique. Les statistiques macabres liées aux conséquences de la migration irrégulière, les retours massifs via des opérations de rapatriement d’urgence rendent compte largement des difficultés opérées dans le parcours des personnes en mobilité.

Ces dernières années, le phénomène migratoire a connu des évolutions très inquiétantes, en raison des mutations majeures intervenues dans le domaine. La migration se présente, de plus en plus, comme l’un des défis majeurs de notre pays, aussi bien pour les pays départ de transit que de destination, a laissé entendre Nema Guindo.

Compte tenu du fait que la pratique de la migration irrégulière a été une stratégie développée par de nombreux jeunes. Le gouvernement du Mali a développé de nombreuses initiatives, parmi lesquelles : l’adoption d’une ambitieuse politique nationale de migration et son plan d’actions, l’adoption de textes législatifs pour lutter contre les réseaux de passeurs, le développement d’une véritable diplomatie autour des enjeux migratoires, la mise en place d’outils efficaces tels que la construction de la Cité d’Accueil des Maliens de l’Extérieur et l’ouverture des antennes de la DGME sur les frontières.

Aminata SANOU

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here