Invité de Macron au sommet de Paris : L’agenda chargé de Madou Coulou auprès des autorités françaises

1

Invité du président français au sommet économique de Paris, où il était question des opportunités économiques de l’Afrique, et dont plusieurs présidents africains y étaient, Mamadou Sinsy Coulibaly, le grand patron des patrons du Mali, y était également. En marge de ce sommet d’une grande opportunité économique pour notre continent, le président du Patronat a eu des contacts nourris et poussés avec de nombreuses personnalités françaises. L’occasion pour lui de porter encore plus haut une voix plus forte et mieux écoutée sur les questions économiques en Afrique.
En toute vraisemblance, c’est ce samedi 29 mai, en début de soirée, que le président du CNPM, Mamadou Sinsy Coulibaly, est rentré au Mali, en provenance de Paris, où il a achevé une visite intense, à l’invitation du président français, au nombre des participants officiels du sommet de Paris, consacré aux opportunités économiques de l’Afrique.
Ce sommet qui s’est tenu le 18 mai dernier, à l’initiative du président français, a vu la participation de plusieurs chefs d’Etat du continent ainsi que leurs homologues européens, avec la bienveillance de nombreux organismes de développement et de coopération impliqués dans le développement durable de l’Afrique.
Le président du Patronat malien, Mamadou Sinsy Coulibaly (Madou Coulou pour les intimes), à l’image de certains de ses pairs du continent et de l’Europe, était au nombre des invités officiels de ce sommet inédit qui a vu une fois de plus le rôle accru des opérateurs économiques privés dans le décollage économique de l’Afrique, confrontée, on le sait, aux graves conséquences sanitaires et financières du Covid-19.
En marge du sommet économique, au cours duquel le patron des patrons du Mali abeaucoup discuté avec les officiels, ainsi que les acteurs économiques privés ; africains ou européens, de nombreux atouts de l’Afrique, en dépit de cette période sanitaire trouble, Mamadou Sinsy Coulibaly, ce véritable capitaine d’entreprise très respecté en Europe, pour ses idées, a également connu un fort ballet diplomatique dans la capitale française.
L’une des étapes les plus fructueuses de cette visite à Paris, nous a-t-on confirmé, a été consacrée à l’entretien qu’il a eu avec le conseiller du président français sur l’Afrique, M. Franck Paris ; celui-là qui a multiplié, ces derniers temps, les discours optimistes sur le progrès économique de l’Afrique. Avec le conseiller sur les questions africaines, le président Mamadou Sinsy Coulibaly, selon la presse internationale, a discuté, pendant plus d’une heure d’horloge, les diverses questions économiques et commerciales de l’Afrique et du Mali.
Tout le monde connait le penchant de cet homme avisé sur la promotion du secteur privé et des moyens adéquats pour en assurer le financement, en dehors des circuits financiers classiques. Entre les deux hommes, il a été aussi question du contexte économique actuel, difficile et lourd de périls, au niveau du Mali. A n’en pas douter, selon des sources concordantes, le patron des patrons du Mali a évoqué les sujets brûlants avec le franc-parler qu’on luireconnait, tout en faisant ressortir les pistes innovantes, par lesquelles les difficultés économiques pourront être réglées. Franck Paris, le conseiller de Macron sur les questions africaines, y a manifesté un intérêt certain, selon plusieurs médias de l’Hexagone.
Autres rencontres, autres perspectives dynamiques : Mamadou Sinsy Coulibaly, le président du Patronat malien, a rencontré les hommes d’affaires français et européens, les responsables du Patronat français, ainsi que les représentants d’organismes publics et privés de financement de l’économie, d’une manière générale. Ici, le patron des patrons du Mali était sur son terrain de prédilection ; en ce sens que les questions liées au financement des entreprises, au franc CFA, à la dette africaine ont été abordées sans détour.
Une fois n’est pas coutume, dit-on. Avec les parlementaires français, le président Mamadou Sinsy Coulibaly a eu des discussions ouvertes sur la situation malienne. Il le dit lui-même sans ambages ; pour l’une des rares fois, cette rencontre avec les députés français a eu un impact positif sur l’appropriation et la compréhension de certains problèmes, à la fois complexes et sensibles, liés au contexte sociologique actuel du pays. Là aussi, nous a-t-on indiqué, les parlementaires français ont marqué un intérêt accru à échanger avec l’opérateur économique privé qui n’a pas manqué d’aborder des sujets d’intérêt commun.
Au ministère des Armées, où il donne des cours aux officiers français, il a été également reçu par des généraux français, intéressés, comme on l’imagine, à aborder avec lui des questions sécuritaires, compte tenu de l’actualité brûlante du pays.Ici, on le dit ; ce n’est pas avec moins de huit générauxfrançais qu’il a abordé les sujets aussi variés et cruciaux, comme l’engagement militaire français au Mali, la montée en puissance des FAMa, la coordination entre les différentes troupes militaires engagées sur le front de la guerre avec les terroristes et l’état réel du terrain.
A l’issue de cette visite à Paris, il a été fort opportunément apprécié que la voix du patron des patrons au Mali, plus forte que jamais, porte de plus en plus loin, en dehors des frontières réduites de son pays, concernant les sujets les plus variés et les plus intéressants. De plus, il est une constance, ici en France, et en Europe, que cet homme d’affaires atypique, défenseur obstiné des questions liées à la promotion du secteur privé, est très bien respecté, tant par ses idées que par ses approches, plus pragmatiques pour le mieux-être économique de son pays et de l’Afrique.
Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here