Mali: interpellation du vice-président du parlement de transition

4

Le quatrième vice-président du Conseil national de transition (CNT, parlement de la transition) au Mali, Issa Kaou N’Djim, a été interpellé mardi soir à Bamako par la gendarmerie sur ordre de la justice, pour “propos subversifs”.

“Issa Kaou N’Djim a été interpellé sur ordre de la justice pour +propos subversifs+ tenus sur les réseaux sociaux”, a indiqué à l’AFP une source judiciaire malienne. Joint par l’AFP, son avocat Me Kassoum Tapo a confirmé l’interpellation et demandé la libération de son client couvert “par son immunité parlementaire”. “J’ai vu mardi soir mon client à la gendarmerie. J’ai demandé sa libération immédiate, parce que son immunité parlementaire n’a pas été levée avant son interpellation. C’est une violation de la loi”, a précisé l’avocat.

Personnage connu de la scène politique malienne, Issa Kaou N’Djim est l’ex-porte parole de l’imam Mamoud Dicko, leader politico-religieux qui a participé à la mobilisation ayant conduit à la chute de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta.

Issa Kaou N’Djim est également connu pour son soutien au président de transition, le colonel Assimi Goita, et ses critiques acerbes contre le Premier ministre Choguel Maiga. Il a récemment critiqué le chef du gouvernement malien, après la décision du Mali de déclarer “persona non grata”, le représentant spécial de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) au Mali.

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Isaa Kaou Djim se comporte en parti d’opposition alors que le Mali est dans une situation exeptionnelle (pas d’opposition ni de parti de majorité). Il est dans le CNT donc un parlementaire. S’il a des questions et reproches envers le gouvernement, le CNT peut convoquer le PM au CNT. Ces sorties sur les medias sociaux contre le PM et indirectement contre la transition sont inappropiés, maladroites et opporuinistes. Est-ce qu’il est la caisse de resonnance de la France ou la CEDEAO? Est-ce qu’il est payé pour ces demarches? Son parcours montre qu’il fait et defait ces alléances donc pas une personne à eviter car changeante selon ces interêts. Le début de ce problème est la manière du choix des membres du CNT. Si tu perturbe l’Imperturbable alors tu va au camp I de la gendarmerie.

  2. Procédé une arrestation pour les motifs de critiques à caractères politiques est totalement contre-productif , on ne pas peut mettre les partis politiques sous cloche de les empêcher de s’exprimer sur la, situation du pays , et en même temps formuler le souhait ardent de les voir participer aux travaux de ANR, il y a là quelques qui cloche . L’actuel premier ministre s’est exprimé contre IBK en toute liberté sans être inquièté ni brutalisé . La transition doit a mon avis se consacrer sur sa tâche à donner l’espoir aux maliens
    pour reconquête du territoire sans tomber dans une régression démocratique , le temps de culture de la pensée unique est complètement révolu . Nous avons la. Malheureuse tendance de mettre le complotisme partout dans nos vocabulaires politiques qui ne sont que des différents points de vue , ce de cette façon que le dirigisme s’installe en instrumentalisant une justice dite indépendante

  3. Pourtant hier il était un héros , celui à qui il en veut aujourd’hui s’en donnait à ces mêmes pratiques contre l’actuel et l’ancien régime, seulement il a eu de quoi mettre sur la dent , Kaou Djim doit être libéré car courte queue se paye par courte queue, notre pays est devenu ridicule un parlement composé de guignols et de fantômes que Dieu bénisse ce pays.

  4. Ce monsieur n’a droit à aucune immunité car il la mérite pas, une vipère de la pire espèce. Pour les assises à venir il faut réellement se pencher sur le cas de l’immunité dont la levée ou la non levée doit être confiée à autres que les concernés eux-mêmes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here