Mali: la CNDH réclame une enquête après la mort de l’agresseur d’Assimi Goïta

6

Les autorités maliennes ont annoncé dimanche 25 juillet au soir la mort de l’homme accusé d’avoir tenté d’assassiner le président de la transition. Une nouvelle qui laisse de nombreuses questions en suspens alors que la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) demande une enquête.

Le gouvernement a annoncé dans son communiqué qu’une autopsie avait été ordonnée pour déterminer les causes du décès de l’homme accusé d’avoir voulu assassiner Assimi Goïta. Les autorités sont restées très laconiques sur les événements. Elles expliquent qu’au cours « des investigations, l’état de santé du prévenu s’est dégradée ». D’abord admis à l’hôpital Gabriel Touré, l’homme a ensuite été transféré à celui du Point G., où il a fini par succomber.

Pour la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), il s’agit là d’une mort en détention, et il faut donc qu’une enquête soit immédiatement diligentée. « C’est toujours inquiétant une mort en détention. Cela corrobore vraiment nos préoccupations depuis un certain moment. Dans nos différents rapports, nous évoquons les cas de violation des droits des détenus : en plus de la surpopulation carcérale, il y a des traitements inhumains et dégradants pour ne pas parler des tortures au niveau de certains centres de détention », précise Aguibou Bouaré, président de la CNDH.

À cette heure, beaucoup de mystère entoure encore cette affaire. À commencer par l’identité du prévenu qui n’a toujours pas été révélée. Idem pour celle de son avocat, s’il en avait un. Son lieu de détention reste également inconnu. Certaines sources évoquent un site de la sécurité d’État.

La semaine dernière, des sources proches du dossier avaient laissé entendre qu’il ne s’agissait pas d’un crime terroriste. La garde à vue du prévenu aurait donc dû durer 72 heures maximum, avant que le suspect ne soit mis en examen ou relâché. Or, la justice n’a pas communiqué à ce sujet. Le gouvernement en revanche a précisé ce dimanche que l’enquête se poursuit, d’autant que « les premières informations recueillies indiquent qu’il ne s’agissait pas d’un élément isolé ».

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Le mensonge est une terre glissante qui ne créera que du charabia insensé.
    Chaque fabulation crée d’autres plus fantastiques que son précédent. Allons vers la vérité car elle est naturelle…
    L’enfant commence avec la vérité pure et simple. Après vient le mensonge qui est belle et bien prémédité et détruit tout à son passage!
    Ce machin d’assassin avec couteau et toutes les circonstances fabuleuses autour me donne des maux de tête.
    Imaginez un chirurgien qui se comporte ainsi. Si la vérité, la logique, la réalité ( les choses sont comme telles au lieu de s’accommoder a nos fantaisies) sont jetés à la poubelles pour nos intérêts machiavéliques je préférerais qu’un vers de terre opérera sur ce patient car il y aura une meilleure chance d’un succès. Autrement….

  2. Certaines sources disent que le defunt s’appelait Alassane Toure’ et il n’avait pas de metier connu! Mes propres analyses me disent qu’il s’ agissait probablement d’un cas mental. Le defunt etait bien habille’ avec des cheveux bien coupe’s! Je peux conclure qu’il etait pret pour Tabaski. Il a du^ piquer une crise! On peut me dire qu’il avait un couteau. Je dirais rares sont les jeunes de Bamako qui quitte la maison sans leur BESSE’!
    Je place la cause de sa mort sous l’angle de la torture! JE CROIS QUE CE SONT DES ZELE’S QUI L’ONT TUE’!
    L’incident est tres malheureux. je presente mes condoleances a’ la famille du defunt. MES AMIS, NE PERDONS JAMAIS DE VUE QU’UNE FAMILLE A PERDU SON FILS. DIEU MERCI, ASSIMI SE PORTE BIEN ET IL JOUE TOUJOURS SON ROLE DE PRESIDENT DE LA TRANSITION. J’ESPERE DE TOUT MON COEUR QU’ASSIMI PRESENTERA SES CONDOLEANCES A’ LA FAMILLE DE SON AGRESSEUR ET ASSURE LADITE FAMILLE DE SA PROTECTION! A’ LA PLACE D’ASSIMI J’AURAIS INVITE’ LE PERE ET LA MERE DU DEFUNT AU PALAIS PRESIDENTIEL DE KOULOUBA.
    ASSIMI, BALL A’ TERRE!!!! IL FAUT CALMER LES ZELE’S DANS VOTRE CAMP!!!!

  3. On connaît bien cette bronca “droit-de-l’hommiste”… Mais malheureusement il n’y aura aucune enquête, nada ! Ce pays s’enfonce chaque jour un peu plus.

    Pensées rebelles.

  4. Une structure réellement indépendante doit avoir accès au corp du mec présumé mort. Comparons les photos de son visage quand il a été appréhendé à la grande mosquée et ailleurs avec celui du cadavre et la logique nous aidera beaucoup. Ces histoires d’assassin peuvent s’avérer de la pure et simple mensonge et pour quelles fins? Je n’ose même pas deviner.
    Après toutes ces distractions, la tâche pour sauver une nation de l’abîme est claire et nette.
    Vive un Mali peuplé d’hommes et de femmes intègres!

    • Ces histoires d’assassin peuvent s’avérer de la pure et simple mensonge et pour quelles fins?

      En notant que juste deux jours après, des manipulateurs religieux sont entrés en action pour demander la prolongation de cette transition moribonde, alors il n’y a pas besoin de chercher loin pour savoir la véritable raison de tous ces agissements.

      Pensées rebelles.

  5. Il est mort sous la torture. C’est tout. Il faut remettre son corps à ses parents, c’est le minimum que ces couards de colonels peuvent faire s’ils sont vraiment des êtres humains.
    C’est cette façon que notre camarade Abdoul Karim Camara dit Cabral est mort. Il est mort sous la torture,

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here