Le maire de la commune de Maracacounko Mohamed Traoré épinglé pour malversations financières : “Il cachait 70 % des recettes de la mairie aux autres conseillers”

0

Dix des 17 conseillers communaux de Maracacounko ont organisé le lundi dernier un grand rassemblement avec les forces vives de cette localité, située à environ 70 km de Bamako, occasion mise à profit pour les initiateurs de cette rencontre d’information pour dénoncer des malversations qu’ils ont décelées dans la gestion du maire principal en la personne de Mohamed Traoré.

Pour le 3e adjoint au maire de Maracacounko, Amara Diakité, cette rencontre avec les forces vives de la Commune était une exigence afin d’édifier les uns et les autres sur la gestion solitaire du maire. “Nous avons tout fait pour qu’il puisse nous dire en toute franchise le montant des recettes générées par la Commune surtout avec l’installation du nouveau poste de Zantiguila qui permet de générer des ressources. Il nous a fait savoir que le montant journalier des recettes de Zantiguila était de 100 000 F CFA, ce qui représentait un montant de 3 000 000 F CFA. Or il a fallu qu’on le mette en minorité lors d’un conseil spécial en changeant les agents de recouvrement au niveau du poste, pour se rendre que compte que ce sont 300 000 F CFA que cet endroit génère de façon journalière et non 100 000 F CFA. Le hic dans cette affaire est que même le peu d’argent qu’il présentait était dilapidé”, selon M. Diakité. Il ajoute qu’avant de mettre le maire en minorité, ils avaient au préalable saisi les autorités coutumières, le sous-préfet, le procureur de Fana, le gouverneur de Dioïla.

“Malgré tout, le maire est resté de marbre jusqu’à ce que nous avons délibéré sur la question au cours d’une session spéciale qui a ordonné qu’il soit dessaisi de la gestion du poste, ce qui a permis de découvrir cet énorme gap de 200 000 F CFA par jour”, soutient le 3e adjoint avant d’ajouter qu’ils vont se réunir à nouveau pour déterminer la suite à donner à ce qu’ils appellent une malversation.

Tous les conseillers qui sont intervenus au cours de cette rencontre ont déploré la gestion opaque du maire Mohamed Traoré qui avait entrepris plusieurs démarches pour étouffer ce scandale financier.                                                          Kassoum Théra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here