Le mariage au Mali : La tradition du « sekoli » !

2

La grande ablution des mariés appelée communément chez certains « kounkoli » et chez d’autres « Senkoli » est une tradition qui s’effectue pendant les mariages au Mali.
Généralement fait le jour du mariage, les femmes y passent le petit soir avant la tombée du soleil ou le crépuscule. Pour ensuite rejoindre leur mari dans la chambre nuptiale d’où elles seront interdites de sortir durant les 7 jours de noces. 

Ces grandes ablutions permettent aux femmes de passer du statut de célibataire à celui de mariée. On dit souvent que c’est pour laver les pêchés de l’enfance. Donc c’est le lavage « purificatif » de la femme.

Le jour du mariage, les mariées sont  installées sur un mortier ou un tabouret, le petit soir pour effectuer les rituels. Elles portent généralement un grand Boubou en Bazin bleu ou blanc et la tête couverte d’un tissu noir cousu à la main

Pour l’occasion, il faut une nouvelle calebasse, une éponge, un savon neutre et même des nouvelles chaussures tapettes pour être totalement pure.

Quand c’est l’heure, on fait sortir la mariée et on la met au milieu de la foule en chantant normalement des zikrs et chansons traditionnelles. Avant de l’asseoir définitivement, les officiantes vont la faire asseoir  et lever 4 fois. Une dame chargée de cela commence à laver ces pieds dans la nouvelle calebasse avec l’éponge. Elle lave les pieds, les mains et le visage et la mariée dorénavant est une femme neuve. Avant de conclure, le moment le plus émouvant ce sont les louanges chantés par les griottes et les messages de bienfaits  que les parents de la mariée demandent aux griottes de transmettre. A ce moment-là. Rares sont les mariées qui ne coulent pas de larmes. En se levant du mortier la mariée fait basculer par derrière ce dernier sans pour autant se retourner.

La particularité c’est la façon dont ça se passe chez certaines ethnies.

Le tissu noir des mariées maliennes : qu’en est-il ?

 Connaissez-vous la signification du tissu noir que portent les nouvelles mariées  maliennes pendant une quinzaine de jours ? En tout cas bon nombres de femmes n’en connaissent pas la signification. Presque toutes les mariées maliennes passent par cette étape (cette tradition pourrait changer en fonction des ethnies). Pourtant, il est très important de connaitre la teneur de certaines traditions que nous avons, afin de pouvoir les transmettre. Alors je vous raconte ce que j’ai appris là-dessus à l’occasion de mon mariage.

Selon le griot Tounkara, chaque couleur porte un message pour la jeune mariée.

La couleur noire de ce tissu fait allusion à la dureté du mariage. Selon lui le mariage c’est surtout des moments difficiles, des moments de peines mais aussi des sacrifices dans la vie d’une femme.

Et la couleur blanche sur le tissu est la lumière qui jaillit du mariage lorsque la femme accepte de traversée les moments difficiles. Ces lumières sont considérées comme les “Enfants” qui sont l’espoir et la joie d’un foyer, principalement les joyaux d’une femme !

Par ailleurs c’est pourquoi chaque femme mariée garde ce tissu afin de pouvoir porter ses enfants avec et se souvenir que « dans chaque foyer, malgré le noir jaillit toujours la lumière ! La tradition malienne accorde beaucoup de valeur à ce tissu noir et tant que la femme l’arbore certains comportements lui sont interdits.

Mariam Nafogou

(Blogueur)

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. un excellent papier. Je vous assure que je en connaissais pas le sens des tissus noirs. Vivement d’autres revelations. Les vieilles dames nous le porte mais nous ignorons le sens. felicitation à l’auteur et au journal. c’est l’afrique qui est bon.

Répondre à fatoumata Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here