Les cris muets des jeunes filles

0

Une grossesse hors mariage a toujours été et continue d’être une infamie dans notre société, ce qui pousse des filles aux cœurs meurtris à supprimer la vie de leurs futurs bébés. C’est au désespoir la honte et aux injures que font face ces filles qui, désormais sont indexées dans la société au quotidien. En effet les grossesses non désirées et la désolation sont parfois des facteurs qui anéantissent la fille et qui la pousse à risquer sa vie. C’est le cas de M.S jeune fille de 17 ans  qui nous confie, larmes aux yeux et le cœur plein de remords son mauvais karma :<<je regrette au plus profond de mon cœur ce que j’ai fait il y’a un an et demi et donnerai tous ce que j’ai pour revenir en arrière. Mais je n’avais pas le choix car à l’époque j’étais déboussolée et n’avais aucune autre option à cause de mon immaturité et face au responsable de ma grossesse qui a tout simplement refusé de reconnaitre sa paternité et pire encore était la position de  ma famille qui ne voulait pas être l’arisé de tout le quartier. Voilà comment j’ai interrompue cette grossesse qui n’était pas désirée et qui a faillit me couter la vie>>.

Un autre problème encore plus grave, ce sont les accouchements précoces.la fille en ce moment est encore très jeunes pour enfanter car son corps, son âge et son mental ne sont pas encore mures et une grossesse ne peut que la traumatiser. Tout ceci peut entrainer de graves troubles moraux et conduire certaines au suicide ou à l’infanticide. D’autres inconvénients de la grossesse non désirée pour les jeunes filles, c’est qu’elle pousse beaucoup d’entre elles à interrompre leurs scolarités.

Ainsi pour éviter toutes ses calamités il est important de prendre le temps de grandir avant d’être maman. Voilà pourquoi la Planification Familiale est arrivée au moment opportun pour mettre fin  aux craintes et contraintes de la femme et de la jeune fille. Grace  à la PF aujourd’hui, la fille a la possibilité de retarder d’attraper une grossesse, de se concentrer sur ses études et de mieux s’impliquer dans la vie politique. C’est ce que nous explique Edouard KEITA un jeune militant et Président du réseau des Jeunes Ambassadeur pour la Planification au Mali :<< A mon avis il ne faut plus que le fait de se planifier soit une honte dans nos sociétés car toute fille a le droit de s’épanouir ainsi la PF doit être vue comme le messie de la classe féminine. Les fausses rumeurs qui tournent autour du sujet ne  doivent pas affoler les populations car les bienfaits de la PF sont juste immenses pour la femme, l’enfant et toute la famille. Nous sommes un groupe de jeunes qui savent que la question de PF est une juste cause, vu les réalités quotidiennes et les besoins des populations en matières d’information sur la Planification Familiale. Voilà pourquoi, grâce à nos différents partenaires qui sont entre autre INTRAHEALH, AMPPF…, nous œuvrons dans le cadre de la sensibilisation et l’orientation des  populations en général et des jeunes en particulier qui sont les plus vulnérables>>.

L’avortement et l’infanticide sont malheureusement des réalités quotidiennes, qui ne cessent de causer des désolations mais qui pourtant restent la solution fatale.

Ainsi la sensibilisation des populations, la disponibilité  de méthodes contraceptives et l’adaptation de la PF doivent être  multipliées pour que désormais, il y ait moins de grossesses non désirées, moins d’avortement, moins d’accouchement précoce et enfin moins de décès maternels et infantiles.

Sorofing TRAORE, stagiaire   

 

Source: La sirene

Commentaires via Facebook :

PARTAGER