Maouloud 2015: la paix et la cohésion sociale au cœur des prêches

0

Dans la nuit du mercredi 23 décembre 2015, se sont tenues sur toute l’étendue du territoire malien, les festivités marquant la commémoration de la naissance du Prophète Mahomet (PSL), dénommée ”Maouloud’ et qui signifie en arabe, ‘’la naissance’’.

 Cette commémoration a pour but de permettre à la Communauté musulmane d’organiser des prêches dans les mosquées, dans les Zawiyas; dans d’autres lieux préparés pour la cause; de faire des prières pour soi-même ainsi que pour la Nation entière.

C’est dans cette optique que les disciplines de Tarquiat Tidjiania ont organisé un grand prêche à Faladié-Séma dans la famille de Cheick Mounir Haïdara, fils de Cheick Mahi Haïdara de Ségou. Ce prêche, piloté par les Imams venus des différents quartiers du District de Bamako, s’est  articulé  autour de la paix, de la réconciliation et de la cohésion sociale. Les paroles ont porté sur la naissance du Prophète (PSL), sa vie d’enfance et sa vie avec sa famille et ses compagnons. Aussi, les Imams ont fait savoir qu’un seul héritage que le Prophète a légué au monde entier, est la pratique de l’Islam. Cette religion est celle de la tolérance, du pardon, de l’entraide, et non de l’injustice, de la violence, de la guerre, du terrorisme et du jihadisme.

 

L’Imam Moumini Mallé, dans son prêche de la prière du vendredi, ”Koutouba”, a souligné que le Maouloud est l’Islam. Donc, empêcher un musulman de ne pas commémorer cette date significative en Islam, est impossible, voire anormal.

S’agissant de l’état d’urgence décrété par le gouvernement, deux jours avant Maouloud, l’Imam Mallé dira que le gouvernement doit être salué du fait qu’il a pris l’engagement de sécuriser les lieux des festivités de Maouloud. Tout au contraire, à l’en croire, cet état d’urgence était loin d’être l’empêchement pour la commémoration du Maouloud.

Il a par ailleurs salué le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, pour son soutien à la communauté musulmane afin qu’elle puisse commémorer Maouloud dans la sécurité.

Il a ensuite de demandé aux musulmans de sortir massivement pour la célébration du baptême du Prophète prévu le mardi 29 décembre 2015. Avant de donner leur donner rendez-vous dans le Zawiya  de Niamakoro, dont il est l’Imam.

Seydou Karamoko KONE

 

PARTAGER