Pour lutter contre l’exclusion et la pauvreté : La 25 eme édition du mois de la solidarité lancée

0

Lundi dernier, la salle de conférence de la maison des Ainés  a rejeté du monde. La raison, le lancement des activités du mois de la solidarité qui est à sa 25 eme édition. Pour dévoiler le programme de ce mois de l’entraide et de la communion, le ministère de la Solidarité de concert avec la marraine Mme Coulibaly Kany Diabaté  a organisé une conférence de presse pour  informer les médias sur le déroulement des différentes activités. Ce qui fait la spécificité du mois de la solidarité cette année ce que c’est une dame qui est à l’honneur et elle est issue des forces armées, il s’agit du médecin militaire général de division Coulibaly KanyDiabate. Le choix de madame Coulibaly pour être la marraine n’est pas un fruit du hasard à cause de toutes les actions qu’elle a menées en faveur de la paix à l’international. Cette année le thème retenu pour magnifier ce mois est : «  contribuer à la sécurité nationale est une responsabilité et un devoir citoyen ».

Rappelons que le cadre réglementaire a été conféré au mois de la solidarité  suite à l’adoption du décret No 01 -468 / P-RM du 27 septembre 2001 portant institutionnalisation du mois de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté.

Cette nouvelle stratégie pour luttercontre la pauvreté repose sur des piliers comme l’équité, la justice, l’esprit de partage. La première semaine du mois de la solidarité va d’abord toucher les personnes âgées. Les parrains de ce mois de la solidarité sont Youssouf Sangare, Habib Sissoko et Diawara. Faut-il le rappeler le thème de cette année est en rapport avec le contexte sécuritaire difficile que traverse  notre  pays. En effet le Mali est en proie à l’insécurité depuis les événements du 22 mars 2012, une insécurité liée à la circulation illégale des armes. Ce mois sera aussi celui de la donnée et    du recevoir pour sensibiliser les populations sur les dangers que représentent les armes.  Pour des œuvres de bienfaisance, l’État mettra à la disposition du département de la solidarité la somme de 120 millions de nos francs.

Badou S. Koba

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here