Prorogation du mandat des députés : Le PPP proteste contre l’inégalité !

1

Le Parlement Populaire du Peuple (PPP), une organisation de la société civile, a organisé une première manifestation de protestationcontre la loi prorogeant le mandat des députés, le lundi dernier. Les manifestants, dispersés par les forces de l’ordre, ont néanmoins affirmé leur détermination à s’opposer àcette Assemblée qui, selon eux, ne représente plus le peuple malien. 

«Face à une loi injuste, nul n’est tenu à obéir » ou encore «Nous sommes résolus à ne pas accepter une assemblée nationale qui ne nous représente pas», ce sont là, entre autres, les propos entendus lors de cette manifestation organisée par les membres du PPP. La manifestation a rassemblé une centaine de personnes réparties en petits groupes aux environs de l’Assemblée nationale. Là, les manifestants ont été bloqués par un important cordon sécuritaire composé de policiers du groupement mobile de sécurité (GMS).

Face aux forces de l’ordre, les manifestants ont tenu à s’expliquer sur l’objet de leur mécontentement. Amadou Diallo du PPP déclare: «Nous sommes mobilisés aujourd’hui suite à notre mot d’ordre à la plénière du 22 juin. On avait annoncé qu’à partir d’aujourd’hui, 1er juillet, les membres de notre organisation aussi seront considérés comme des députés du peuple contre ceux-là qui ont prorogé illégalement leur propre mandat». Pour M. Khalil Cissé, un autre manifestant : « Notre but est clair et net. Nous nous battons pour la dissolution de cette assemblée anticonstitutionnelle et illégitime afin de créer un autre cadre permettant aux Maliens de se faire représenter dans l’Assemblée nationale». Arborant des échappes portées à l’opposer de ceux des élus de la République, les manifestants ont été dispersés par les forces de l’ordre à coup de gaz lacrymogène.

Ce mouvement de contestation prend ses racines dans le vote du projet de loi portant sur la prorogation du mandat des députés, le 27 juin dernier. Cette loi votée par une majorité absolue avait fait l’objet d’une première contestation de la plate-forme «An Tala, An Ko An Faso», ce même jour, qui fut aussi réprimée. Le vote de cette loi fut jugé comme une violation flagrante de la Constitution par de nombreux partis politiques et associations. Plusieurs regroupements sont actullementen consultation pour unir toutes les forces opposées à cette dérive anticonstitutionnelle.

Le PPP, pour sa part, a diffusé une vidéo le lendemain de sa manifestation pour saluer la mobilisation de tous ceux qui ont répondu à son appel. Il a annoncé sa volonté de continuer le combat jusqu’au bout et invite tout le Peuple malien à une synergie d’action pour sauver le pays contre tout tripatouillage de la Constitution.

Ousmane Dembélé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ibka est un nullard qui ne connaît que la violence. Il faut continuer à se battre
    L’opposition doit s’organiser avec détermination comme on le voit en Algérie

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here