Reconduction de Bakary Togola à la tête de l’APCAM : Bougouni défie la justice malienne?

4

L’ex-président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali, Bakay Togola croupit encore en prison. Un emprisonnement qui ne semble pas dissuasif aux yeux des habitants de Bougouni. Pour preuve, ils viennent de renouveler leur confiance à celui qui est incarcéré pour détournement des fonds alloués aux agriculteurs.   La question qui taraude les esprits est de savoir si c’est une reconnaissance ou une manière pour le faire sortir de la prison.

« Tout chemin mène à Rome »,  un adage qui sied bien à la volonté exprimée de certains compagnons et amis de Bakary Togola. Après son élection lors des élections législatives précédentes à l’issue desquelles il a échoué,   Bakary Togola et ses amis ne semblent pas s’avouer vaincus. Ils cherchent des voies et moyens pour le faire sortir de l’ornière. Est-ce par élection qu’ils pourront le faire sortir du lycée technique de Bamako-coura ? Le temps le dira, mais avant, force est de constater que leur détermination ne démorde pas.  Son élection à la chambre consulaire du cercle de Bougouni est considérée par beaucoup de Maliens comme une reconnaissance à l’égard Bakary Togola car il avait une générosité exemplaire. Il aurait fait beaucoup pour les agriculteurs de Bougouni qui avaient lancé après son incarcération un ultimatum à la justice.

Si son élection a été considérée par certains comme une reconnaissance, il n’en est pas ainsi pour d’autres. Ils estiment que c’est une marque de défiance à la justice. ‘’Etant en prison, Bakary Togola pourra-t-il jouer son rôle de président ‘’, s’interrogent ses détracteurs. Pour eux, c’est une manière de défier la justice comme pour dire qu’ils ne reprochent rien à Bakary Togola. En son temps certains cultivateurs avaient exprimé que même s’il a détourné leur argent, ils souhaitent sa libération sans condition. De toutes les façons, la machine judiciaire étant en marche, rien ne doit l’arrêter.

Bissidi SIMPARA

Source : L’Alerte

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Les comportements des responsables des trente dernières années sont à 75 % les causes des problèmes du Mali : délinquance financière , débauche médiatisée , mauvaise gouvernance . Tous ces mauvais comportements cités constituent des arguments solides pour les auteurs des hostilités envers le Mali : ce sont ces preuves que la rébellion touareg a exploité pour convaincre l’ opinion internationale par rapport à leur comportement ( ce sont des arguments valables ) , ce sont des preuves pour convaincre tout patriote tel que le malien lambda dans le Mali profond où le minimum vital manque comme les structures socio-sanitaire , agropastorales , économiques dont l’ état est le garant : imaginez un jeune de ce Mali profond cherchant à survivre qui est contacté par une entité qui pretend lui donner les moyens pour se battre contre ceux qui sont les responsables des mauvaises conditions du Mali profond !
    Je suis sûr que le bon comportement des responsables maliens est la clef de la solution pérenne des problèmes du Mali , surtout contre le terrorisme et ceux qui veulent déstabiliser le Mali !
    Est-ce que les maliens aiment le Mali ?
    Que DIEU sauve le Mali !

  2. Chers lecteurs , Mr TOGOLA jouit à présent de la présomption d’innocence. Il lui est reproché un détournement et il n’est pas pour le moment coupable et bénéficie de son d’être éligible à tous les postes électifs comme il l’avait été pour les législatives dernières.
    Encore Mr TOGOLA est un fils du terroir “Bougouni” qui est déjà “Bougouba” car devenu une région et malgré le fait qu’il lui est reproché un détournement, il reste toujours coté par les populations de sa terre natale. Ne dit-on pas:” quand tu accouche d’un serpent, tu en fais une ceinture” et le père BATHILY l’a confirmé dans l’affaire Rasbatch d’antan. Son élection n’a rien à avoir avec le cours de la justice et laissons la Justice faire son travail en ayant confiance en elle.

  3. Pauvres leaders de Bougouni, vous êtes réellement des anti-développement de ce pays, ce qui reste certain vous serrez maudit par Allah le tout puissant, car l’homme que vous défendez est diable, un véritable Satan. Pourtant Moussa TRAORE avait dit que, nous citons “Bougouni ne serait jamais Bougouba”, vous venez de prouver à suffisance cette assertion du Président Moussa, c’est regrettable. Comment peut-on défendre ce bandit de grand chemin qui a détourné plusieurs milliards des pays de cette région, c’est vraiment une ignominie, une indignité de ces leaders non visionnaires et mal inspirés. Nous tremblons face à ce comportement des leaders de cette région qui s’acoquinent avec le diable et le Satan.

  4. Les Maliens ont mange leur dignite, leur honneur et ont perdu toute vertu! Mais c’est normal quand Boua le ventru IBK vole et corrompt et que le gouvernement de transition met a sa disposition un cabinet, alors pourquoi les gens de Bougouni ne vont faire la meme chose pour Togola, c’est sans surprise car un voleur (Boua le ventru IBK) ne vaut pas mieux qu’un autre voleur (Bakary Togola) et au Mali les voleurs sont les rois!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here