Enquêtes Afrobaromètre: 85% de Maliens pratiquent leur religion au moins une fois par jour, 26% chez les chrétiens et 93% chez les musulmans

0

 

Présentées par Massa Coulibaly, Secrétaire exécutif du Groupe de recherche en économie appliquée et théorique (GREAT) de Anne Hatloy, Kristin Jeunes et Tone Sommerfelt, ces données sont publiées au moment où les Maliens s’éloignent des groupes religieux qui, subitement, n’apparaissaient plus comme d’innocents groupes de croyants, mais comme des groupes extrémistes défendant des intérêts étrangers à de candides croyants abusés. À ses dires, des enquêtes d’Afrobaromètre montrent que neuf sur dix Maliens sont des musulmans, 7 sont seulement musulmans et 2 musulmans confrériques. De même, trois quarts des chrétiens sont plutôt chrétiens confrériques et non chrétiens seulement.

 

De façon générale, les confréries religieuses pratiquent plus fréquemment que les autres leur religion. Les enquêtes avancent que 85% des Maliens pratiquent leur religion au moins une fois par jour, parmi lesquels 26% sont des chrétiens et 93 sont les musulmans. Elles disentaussi qu’au moins trois quart des Maliens sont engagés dans des groupes religieux. Ils sont deux sur cinq, s’agissant des musulmans confrériques ou des chrétiens confrériques. Les enquêtes nous feront savoir qu’au Mali, les Maliens  sont majoritairement musulmans avec 90% contre seulement 5% des chrétiens. Parmi eux, toujours selon les enquêtes, 61% des Maliens déclarent être intéressés par les affaires publiques et pour les chrétiens, le taux se lève à 58%, plus préoccupés par la propagande en faveur de leur culte que par le débat public d’intérêt général.

 

Il est à rappeler que l’Afrobaromètre est un réseau de recherche non partisane qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques, et d’autres questions connexes dans plus de 30 pays en Afrique. Et l’équipe Afrobaromètre au Mali est dirigée par CREAT qui a interviewé 1200 adultes en décembre 2014.

Seydou Karamoko KONÉ

 

 

PARTAGER