Rencontre au sommet autour du Trafic des enfants à Abidjan / Deux premières Dames pour une cause noble

0

Du 30 au 31 Octobre 2011, la première Dame du Mali, Madame Touré Lobo Traoré, était l’hôte de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara à Abidjan. Les deux Dames ont décidé de se mettre ensemble pour lutter contre le trafic transfrontalier des enfants en Côte d’Ivoire, au cours d’une rencontre au sommet dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu le Samedi dernier sous le haut Patronage de la Première Dame de Cote d’Ivoire. La réunion des experts qui a préparé cette quatrième rencontre au sommet a vu la participation d’une forte délégation malienne conduite par la ministre Malienne de la Promotion de la femme, de la famille et de l’enfant, le Dr Konaté Mariam Kalapo. Coprésidée par Mme Dominique Ouattara et  Mme Touré Lobo Traoré, la cérémonie de clôture s’est déroulée à l’amphithéâtre CGRAE – UEMOA à Abidjan Plateau le Lundi 31 Octobre 2011 en présence d’une foule nombreuse.

Ce lundi 31 Octobre 2011, l’amphithéâtre CGRAE –UEMOA a enregistré une animation particulière. Pour cause : deux valeureuses Premières Dames s’y trouvaient pour coprésider la cérémonie de clôture de la 4éme rencontre de suivi de l’Accord Côte d’Ivoire – Mali en matière de lutte contre la traite transfrontalière des enfants. Depuis le petit matin la salle a été prise d’assaut par les femmes en grande majorité des Maliennes. Comme à l’aéroport,  le Dimanche à l’accueil, elles sont sorties nombreuses pour accompagner la Première Dame du Mali dans sa lutte sans relâche contre l’exploitation des enfants aux cotés de son homologue Mme Dominique Ouattara. C’est aux environs de 12 heures que les deux Dames ont fait leur entrée dans la salle sous les ovations du public. La première à intervenir fut celle de la Ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille du Mali qui a remercié le gouvernement Ivoirien pour le bon déroulement des travaux pendant les trois jours.

Elle s’est également félicitée des efforts déployés de part et d’autre pour renforcer les accords signés sur la traite des enfants depuis l’an 2000 à Bouaké (RCI). A sa suite, l’honneur revint à la Ministre Ivoirienne de la promotion de la Femme de la Famille et de l’Enfant, le Dr Koffi Goudou Raymonde, de lire le communiqué final. Pour elle, cinq allocutions ont été prononcées à la cérémonie d’ouverture à travers lesquelles tous les intervenants ont salué l’initiative de la tenue de cette réunion bilatérale, et encouragé les initiateurs à renforcer le cadre de coopération de lutte contre la traite des enfants. Toujours selon elle, les différents intervenants ont rendu un hommage appuyé aux deux Premières Dames pour avoir non seulement accepté le patronage de la dite réunion, mais pour avoir également facilité son organisation et surtout pour les actions qu’elles mènent en vue d’assurer un bien être aux enfants. Tous ont partagé un rêve : faire de ce monde un monde digne des enfants, a-t-elle dit.

 

Les différentes échanges se résument au renforcement de la coopération judiciaire, à l’harmonisation des procédures de prise en charge, à l’amélioration du système de communication par le développement d’un système performant de collecte et de gestion de données statistiques,  aux dispositions pratiques à prendre pour assurer le fonctionnement de la ligne verte relative à la protection des enfants et à l’élaboration d’un plan d’action commun. Plusieurs recommandations ont été faites, entre autres, la révision de l’accord pour prendre en compte les thématiques émergentes, tels que les mutilations génitales féminines, le mariage précoce, la mendicité, l’exploitation sexuelle à des fins commerciales, enfants non  accompagnés, etc. La création d’un Secrétariat Permanent a aussi été recommandée par les participants. 

 

La cérémonie de clôture  a  été consacrée à la lecture de la motion de remerciement et celle du communiqué final.

Deux allocutions ont mis fin à ce sommet des Premières Dames de nos deux  pays. Il s’agit de celle de Mme  Touré  Lobo Traoré, Première Dame du Mali. Dans sa brève intervention  Lobo Touré a remercié Mme Dominique Ouattara pour son combat pour le bien être des enfants d’Afrique à travers sa fondation « Save the Children », crée en 1998, a-t- elle déclaré. Elle s’est dite très satisfaite des résolutions issues des travaux  de cette 4ème  rencontre de suivi de l’accord Côte d’Ivoire Mali en matière de lutte contre la traite transfrontalière des enfants.

Puis il revint donc à la Première Dame de Cote d’Ivoire de prononcer son discours de clôture dans lequel elle a souhaité l’Akwaba traditionnelle à Mme Touré Lobo Traoré en terre Ivoirienne. Elle ne manqua pas également de remercier la Première Dame du Mali, pour l’accueil  chaleureux qu’elle lui a réservée lors de sa récente  visite au Mali.

 C’est à 17 h30 mn que Mme Touré Lobo Traoré à pris congé de son hôte pour Bamako.

 

 Un accueil digne d’une première Dame

Ambiance de fête, hier à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. La communauté malienne résidant en Côte d’Ivoire, accompagnée de leurs frères et sœurs de Côte d’Ivoire, s’y est déportée. Pendant de longues minutes, cette foule a chanté et dansé. Sous sa pression, le portail du Pavillon présidentiel a cédé pour lui permettre de voir de plus près celle pour qui elle a fait le déplacement. Il est 16h28, quand le Jet privé de Mme Touré Lobo Traoré première dame du Mali, s’immobilise sur le tarmac de l’aéroport. Dans le pavillon présidentiel, le protocole met les bouchées doubles. La première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, peut alors faire des accolades à son hôte. Les deux premières dames s’installent dans le pavillon présidentiel pendant que l’ambiance à l’extérieur monte d’un cran. La première dame du Mali, faut il le rappeler, est en Côte d’Ivoire dans le cadre de la cérémonie de clôture de la 4ème rencontre de suivi de l’Accord Côte d’Ivoire- Mali en matière de lutte contre la traite frontalière des enfants.

 

De Gildas,  Correspondant de  Républicain à Abidjan

Commentaires via Facebook :