Resocialisation et insertion professionnelle des enfants mendiants « Talibés » Le Projet SOS enfants talibé de l’association Alegria sur orbite avec 20 enfants

0

Ils sont une vingtaine d’enfants qui seront pris en charge par l’Association Alegria pour faciliter leur resocialisation et leur insertion socio professionnelle dans le cadre du Projet SOS enfants talibés. La cérémonie de lancement de cette initiative s’est déroulée le week-end dernier au siège de l’association en face de l’hôtel Wassoulou

Entouré de ses plus proches collaborateurs et partenaires de cette initiative, la présidente de l’association Alegria, Adama Samaké, a rappelé que ce projet qui se trouve à sa phase pilote se veut une tribune d’aide aux enfants talibés en vue de faciliter leur resocialisation et surtout leur insertion socio professionnelle. A cet égard, a-t-elle expliqué, ce sont les enfants talibés de 5 à 15 ans appelés “talibés” se trouvant dans certains grands carrefours du district de Bamako qui sont concernés par ce projet.

Pour la présidente, une formation de base sera donnée à ces enfants doublée après par une formation professionnelle sur un métier de leur choix tel que la menuiserie, la plomberie, boulangerie et couture.

“Tout le monde est conscient de la situation dans laquelle ces enfants se trouvent. Ils n’ont pas choisi d’être ainsi, le peu qu’on peut leur faire, c’est juste les aider à sortir dans la rue en vue de leur donner une qualification professionnelle”, a fait savoir Adama Samaké. Avant d’ajouter que leur souhait le plus ardent après cette phase pilote de 12 mois, c’est de former le maximum de jeunes talibés.

Une salle de classe a été aménagée à cet effet au siège de l’association. Elle servira de cadre au renforcement de capacité pour les enfants.

Maître coranique, partenaires du projet n’ont pas manqué de réaffirmer leur soutien à cette initiative pour les enfants talibés qui sont exposés à tous sortes de dangers dans la rue.

“Nous ne pouvons que remercier l’association Alegria qui, malgré ses moyens limités, n’a de cesse penser à nous à notre avenir en nous sortant de la rue avec à la clé une qualification professionnelle au terme de ce projet”, s’est réjoui un jeune talibé.

Notons que le parrain de cette phase pilote n’est autre que l’inspecteur des services économiques à la retraite Youba Ba.

                                                                                                                                                          Kassoum Théra

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here