Retour d’un séjour médical à Abou Dhabi : L’ex président IBK affiche la forme

5

Après un séjour aux Emirats arabes unis pour des raisons médicales, l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, est rentré à Bamako avant-hier, mercredi, vers 22 heures. Même si on a voulu que son arrivée se passât dans la plus grande discrétion, il y avait quand-même une petite mobilisation spontanée de ses souteneurs, lesquels ont tenu à se masser près de son domicile pour lui manifester, encore si besoin en était, leur soutien. Mais la foule a dû se contenter de voir son cortège passer en toute vitesse pour le conduire à sa résidence de Sébénikoro.

Rappelons qu’au tout début du mois de septembre 2020, l’ex-chef d’Etat, contraint à la démission suite à un coup d’Etat, était autorisé à se rendre aux Emirats arabes unis  pour se soigner à cause d’ennuis de santé ayant causé, quelques jours avant, son hospitalisation à la clinique Pasteur de Bamako. Lors de ce voyage, il était accompagné de son épouse et de son attaché de Cabinet, Chabane, en plus de ses médecins personnels.

Une fois sur place, il a été installé dans un grand palace d’Abou Dhabi, mais était pris en charge par la Cleveland Clinic pour les soins médicaux appropriés qui semblent lui réussir car “le président IBK revient en forme” nous confie un de ses proches joint au téléphone, lequel tient à préciser que le traitement est en cours, ce qui nécessitera certainement que l’ancien président se déplace de nouveau pour honorer ses rendez-vous médicaux.

Rappelons que la Cédéao, qui avait négocié avec le Cnsp le déplacement de l’ex-chef de l’Etat aux Emirats Arabes Unis pour raison de santé, s’était engagée à assurer son retour à Bamako. Mais la même source proche de l’ancien président de la République nous explique que cet engagement de la Cédéao n’était qu’un simple gage à donner à la junte, dans le contexte difficile où se déroulaient ces négociations. Mais, martèle-t-il, le retour à Bamako qui met fin à certaines supputations, relève d’une volonté personnelle du président IBK qui n’entend pas vivre hors du Mali “pour lequel il voue un amour passionnel”.      

 A.B.N.

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Pour construire le Mali il faut se passer de ces gens là ! Des fonctionnaires milliardaires ! Ils ne sont excellents que dans la délinquance financière ! Un voleur ne peut construire qu’une nation de voleurs ! Qui d’entre eux était milliardaire au moment de la chute de Moussa ? Comment sont ils devenus milliardaires ? Que DIEU sauve le Mali !

  2. Apparemment les 2 kings (Kinguiranke et Roi Biton de Ségou) ne s’apprécient toujours pas 😂🤣😎. Be zen guys ! Faites la paix et pensez au Mali coura entre les mains d’apprentis sorciers.

  3. Boua le ventru IBK est de retour avec son pantalon dechire, le mande Zonkeba doit aller immediatement dans la maison d’arret centrale de Bamako c’est la ou il doit etre loge avec son financier Togola et autres grands voleurs du tresor Malien en attendant son jugement pour crimes economiques et de sang! Le peuple Malien demande justice et justice sera rendue au peuple Malien.

      • FILS D’IDIOTS ET MAL ELEVE. TON BOUA LE VENTRU IBK EST UN VOLEUR ET DOIT ALLER DIRECTEMENT EN PRISON EN ATTENDANT SON JUGEMENT POUR CRIMES ECONOMIQUES ET DE SANG!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here