Tentative de séduction à Kati : Mamoutou Koné dit Wesh démasqué et chassé !

1

Le trafic d’influence, la médisance gratuite sur les autres, l’autopromotion  sont l’apanage des hommes nuls pour d’abord  attirer l’attention des autres et se faire importants.  C’est cette stratégie propre aux faibles et aux petites personnes à laquelle fait recours, aujourd’hui, le chef de bureau des Colis postaux des Douanes du Mali, le Commandant Mamoutou Koné alias Wesh, auprès du Comité national pour le Salut du Peuple (Cnsp). Pour ce faire, il prend pour cible le Directeur général des Douanes du Mali, le brave Inspecteur général Mahamet Doucara. Il embarque dans son coup d’autopromotion un puissant transitaire du nom d’Abdoulaye Coulibaly qui a fini par se désolidariser en dévoilant les vraies motivations de son projet mafieux auprès de la junte. 

Les faits remontent aux premières heures qui ont suivi l’arrestation du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. Visiblement pressé d’occuper le poste de Directeur général des Douanes en passant par le raccourci, l’on voit dans une vidéo de moins d’une dizaine de minutes le Commandant Wesh pavané en tenue douanière dans la cour du quartier général du CNSP, à Kati.

Pour se faire voir, il se fait filmer par un puissant transitaire de la place, du nom d’Abdoulaye Coulibaly. Dans sa vidéo d’autopromotion, le Commandant, arrivé à la dernière minute parmi les mutins, se fait passer pour l’un de ses commanditaires et appelle les douaniers à le rejoindre dans le CNSP. Dans l’élément vidéo, il se fait prendre aussi pour le saint Martin Lutter King et informe que son combat est dédié à la lutte contre la corruption et l’injustice dans les douanes maliennes. Ce faisant, il s’en prend au passage à l’actuel Directeur général des Douanes, l’Inspecteur Mahamet Doucara qu’il accuse de ‘’mutation abusive et de détournement des ristournes des douaniers’’. Une manière de dresser les membres du Cnsp contre l’actuel DG des Douanes, dont les efforts consentis en faveur de l’alimentation du Trésor public ces dernières années ont permis  au régime IBK de ne pas cautionner la rupture des salaires des fonctionnaires et de faire face à plusieurs grands chantiers de développement.

Comme si cela n’était pas suffisant pour attirer suffisamment l’attention des membres du Cnsp sur lui, le Commandant Wesh invite son cameraman circonstanciel, c’est-à-dire le transitaire Abdoulaye Coulibaly, à faire un peu son apologie. Toute chose qui a été exécutée par ce dernier  pris au dépourvu, sans chercher à connaitre les vraies intentions du commandant Wesh. D’ailleurs, quelques heures après la diffusion de l’élément vidéo par le Commandant Wesh, le transitaire Abdoulaye Coulibaly regrettera son intervention après avoir découvert les vraies intentions de ce dernier qui est juste dans une posture de dénigrement gratuite contre Mahamet Doucara, dans le but de se faire nommer à la tête des Douanes.

Dans une autre vidéo de riposte, le transitaire Abdoulaye Coulibaly étale sur la place publique le projet mercenaire et arriviste du Commandant Wesh qu’il dit n’avoir jamais rencontré auparavant si ce n’était que dans la cour du QG du Cnsp. « Je présente mes excuses à tous les douaniers pour mon apparition dans la vidéo du Commandant Wesh que je n’avais jamais rencontré avant ce jour. Il m’a invité de lui faire une vidéo et je le lui ai fait par gentillesse. Pas plus ! Mais j’étais loin de connaitre ses vraies intentions. J’ai juste dit sur lui ce qu’il m’a dicté lui-même. J’ai été piégé », explique le transitaire dans une autre vidéo pour se désolidariser  du Commandant Wesh.

C’est dire à quel point le Commandant Wesh est déterminé pour rentrer dans les grâces des nouveaux maîtres du Mali. Il est même prêt à montrer une scène de théâtre pour se rapprocher des membres du Cnsp, dans l’espoir d’obtenir une promotion en retour. Bref, c’est un profiteur dangereux auquel les leaders du Cnsp doivent faire énormément attention, au risque qu’il les induise en erreur en les poussant à s’attaquer à des personnalités importantes et patriotiques, capables de les aider à mener efficacement leur combat d’un Mali nouveau et prospère.

Selon nos informations, les membres du Cnsp n’ont accordé aucun crédit aux propos de dénigrement du Commandant Wesh qui, aux dernières nouvelles, aurait été  chassé sans management, en le mettant en garde de ne plus mettre les pieds à Kati.

La Direction des Douanes aurait porté plainte contre lui pour diffamation et acte de vandalisme, destruction des biens publics et d’agression d’agents. Car, il est aussi pris en flagrant délit d’acte de vandalisme dans les domiciles des plusieurs hauts cadres de la douane lors des évènements du 18 aout 2020 en incitant des jeunes à s’en prendre à eux.

Selon nos sources, les caméras de surveillance ont filmé toute la scène.

YK     

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ça c’est un cas d école !!! Un chef de l administration malienne ! Qui l a nommé ? C’est ce procédé qui caractérise tous les partis politiques depuis 1991 ! Mr Wesh sait que c’est comme ça que ça marche au Mali , et ça va de pire en pis ! Il faut créer les conditions pour l émergence du nouveau malien qui aura un comportement digne de bonne gouvernance !!! Sachez que les politiciens ont tout sauf cette dignité , ils sont loin d’être des patriotes . C’est le politicien qui dit qu’il est là pour la conquête du pouvoir ! Est-ce que on peut appliquer dans cas le principe de l homme qu il faut à la place qu il faut ? Je pense que non parce que le politicien nomme celui qui favorisera son parti , et cela au détriment de la bonne gouvernance ! Sachez que tous les politiciens sont les mêmes , avant d avoir le pouvoir ils se présentent comme plus vertueux qu un prophète , quand ils parlent et que tu leurs crois , feras tout pour eux !!! Vraiment si l on veut construire le Mali , alors ne nous fions pas à eux , ne les laissons pas agir , sinon sonsoro tara sonsoro nahna !!! Il faut que la transition et l après transition soient orientés vers l assurance de la bonne gouvernance !!! Et ce sera la construction progressive du Mali ! Le Mali se constuira patiemment et obstinément comme le disait cet écrivain sénégalais dans son poème ” Afrique mon afrique
    Afrique des fiers guerriers
    …………………………………….
    …….ce jeune arbre , robuste et fière
    Qui repousse patiencement et obstinément et dont les fruits ont l amer saveur de la liberté ”
    Pour les jeunes maliens ce sera l amer saveur de la bonne gouvernance dans la bouche des politiciens actuels sans exception !!!
    Faisons très attention !!!
    La gangrène est très profonde , la solution doit être une action pérenne : par exemple un dispositif d audit et de suivi dans tous les départements ministériels et leurs ramifications qui s estompera au fur et à mesure que l on progressera : cet organigramme est simple !!!
    Cheick O Diakite 76 47 86 83

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here