Le terrorisme, «conséquence de la colère divine» : Le ministre de la Sécurité refuse d’entrer dans la ‘’polémique’’

71

Si la controverse enfle depuis quelques jours autour des propos attribués au président du Haut conseil islamique qui mettrait certains actes fâcheux auxquels nous assistons sur le compte de la colère de Dieu, le col-major Salif Traoré se refuse d’entrer dans ce débat. En effet, invité du Forum de la Presse, ce samedi 4 décembre, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile s’est dit convaincu d’une chose: les terroristes ne peuvent pas prétendre poser leurs actes au nom de la religion.

«Lutte contre le terrorisme et le grand banditisme au Mali: forces et faiblesses». Tel était le thème de ce 6ème numéro du Forum de la Presse qui a reçu le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Col-major Salif Traoré. Le choix de l’invité du jour était d’autant plus judicieux que notre pays pleure encore 22 victimes maliennes et étrangères suite à l’attentat de l’hôtel Radisson-Blu, survenu le 20 novembre dernier.

Ainsi, face à Seydou Baba Traoré de l’Ortm, Ibrahim Coulibaly de La Nouvelle Tribune et Lanfia Sinaba, Journaliste indépendant, le col-major Traoré a fait un tour d’horizon de l’enquête en cours sur l’attentat du Radisson-Blu ainsi que les dispositions à prendre pour minimiser les risques à l’avenir, notamment en terme d’équipement et de formation de nos forces de sécurité. Après avoir rappelé les péripéties de l’attentat, le ministre de la Sécurité a noté qu’avec l’appui de la communauté internationale, les recherches sont sur une bonne voie. «Au stade actuel de l’enquête, nous n’avons affaire qu’à deux assaillants. Qu’il y ait des complicités ou autres, l’enquête est en train d’évoluer», a-t-il souligné, faisant référence aux deux présumés complices qui ont été récemment arrêtés dans la périphérie bamakoise. S’il avoue n’avoir à ce jour la moindre idée sur la nationalité des deux auteurs du drame, le Col-major Salif Traoré se réjouit tout de même du fait que plusieurs indices ont été retrouvés sur les lieux, et qui peuvent être très utiles pour la suite de l’enquête. «Nous avons déjà les deux corps; nous avons les armes qu’ils ont utilisées et nous avons d’autres appareils qu’ils avaient sur eux. Tous ces indices sont en train d’être analysés avec la dernière technologie», a-t-il fait savoir. A en croire le ministre, le prélèvement de sang que l’enquête a effectué aux fins d’analyse ADN peut aider à connaître l’origine des deux assaillants.

L’orateur a par ailleurs affirmé qu’il n’y a pas lieu pour l’instant de privilégier la piste de quelque groupe que ce soit, fut-il revendicateur de l’acte. «Nous nous basons sur les faits. Nous vous dirons, éventuellement au cours d’un point-presse, quel est le groupe auquel  les éléments dont nous disposons nous ont conduit ou bien s’il y a eu coopération entre les différents groupes», affirme le Colonel-major Traoré.

L’erreur à ne jamais commettre

Du restaurant La Terrasse à l’hôtel Radisson-Blu en passant par l’hôtel Byblos de Sévaré, l’acte terroriste serait-il un syndrome pour les structures hospitalières au Mali ? En réponse à cette question, Salif Traoré estime que ce serait une erreur de penser que toutes les cibles à l’avenir pourraient être des hôtels. «Nous révisons régulièrement le plan de défense et de sécurisation de la ville. Ce faisant, nous identifierons les structures qui sont sensibles et les édifices qui sont vitaux pour nous, et on renforcera la sécurité autour de ces édifices-là», s’est-il engagé. Avant d’insister sur le fait que l’acte terroriste est, par définition, inattendu. «Vous avez beau mettre des militaires et des gendarmes partout, c’est difficile de les contrer», confesse le Colonel-major, rappelant que ceux qui s’adonnent à ces actes croient être récompensés par le Paradis. Et le ministre d’indiquer: «Nous privilégions d’avoir le maximum de renseignements et d’informations pour éviter qu’une action qui se prépare puisse se produire. Dans le cas contraire, faire en sorte que dès le déclenchement de l’acte qu’on puisse intervenir de façon efficace». Partant, il en a appelé  au sens de la vigilance et de la mobilisation permanente de l’ensemble des Maliens.

Tout en reconnaissant qu’il y avait un certain relâchement dans le contrôle des mouvements au niveau des hôtels, l’orateur a estimé que l’attentat du 20 novembre dernier est à présent l’occasion pour eux, responsables de la sécurité des Maliens, de revoir la copie. Le département de la Sécurité a déjà entrepris des actions dans ce sens, si l’on en croit le ministre Traoré. «Nous avons tiré les leçons de cet événement. Et certains hôtels qui pensent que, compte tenu de la nature de leurs clients, ils avaient besoin de plus de sécurité, la sécurité a été immédiatement renforcée à ces niveaux», a-t-il expliqué.

Salif Traoré au dessus de la mêlée

Interrogé de façon insidieuse sur des propos attribués au président du Haut conseil islamique que le Procureur général près la Cour d’appel de Bamako accuse de faire l’apologie du terrorisme, l’orateur a refusé de mener ce débat. «Vous comprendrez que je n’entrerai pas dans une polémique. Ce n’est pas mon rôle. Mais nous sommes conscients que les éléments qui commettent ces actes lâches ne le font pas vouloir le faire au nom de la religion musulmane». D’ailleurs, fait-il remarquer, le phénomène est aujourd’hui mondial. A en croire l’invité du Forum, les auteurs de cette barbarie sont le plus souvent des anciens délinquants qui ignorent tout de la religion. Quoi qu’il en soit, le ministre dit ne pas analyser la chose sous l’angle religieux. «Nous essayons d’identifier des individus qui veulent créer la psychose et la terreur au sein de la population et nous essayons de tout mettre en œuvre pour les empêcher de le faire», précise-t-il.

Sur un tout autre plan, le Col-major s’est inscrit en faux contre l’idée selon laquelle la levée de l’état d’urgence ferait augmenter le risque d’attentat. Cette mesure, aux dires du ministre Traoré, n’est pas le couvre-feu, et par conséquent, elle n’empêche pas le regroupement encore le déroulement de la vie normale. «En plein état d’urgence, il peut avoir des actes», rappelle-t-il.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a par ailleurs réaffirmé sa volonté de doter notre pays des forces de sécurité réorganisées, mieux équipées et réconciliées avec les populations. Mais surtout faire un meilleur maillage du territoire national. Cette volonté a, semble-t-il, déjà pris corps à travers la réflexion en cours sur un texte d’orientation et de programmation militaire dont la phase d’élaboration serait beaucoup avancée.

Bakary SOGODOGO

PARTAGER

71 COMMENTAIRES

  1. Je pense bien que le ministre fait bien de ne pas se jeter dans des polémiques qui ne font pas avancer le pays. Il est grand temps que nous fassions preuve de responsabilité et de patriotisme.

  2. Le ministre est une personne sage c’est pour cette raison qu’il refuse de rentrer dans cette polémique.
    Mais il n’oublie pas de noter que ces gens ne sont pas du tout des musulmans,mais plutôt des bandits et des assaillants.
    Félicitation à lui.

  3. “Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a par ailleurs réaffirmé sa volonté de doter notre pays des forces de sécurité réorganisées, mieux équipées et réconciliées avec les populations. Mais surtout faire un meilleur maillage du territoire national.”
    Moi je m’attarderai un peu sur le maillage du territoire national car des individus mal intentionnés circulent dans des zones qui échappent totalement ua contrôle de nos forces de l’ordre, ce qui est dangereux et mérite d’être corrigé.

  4. “Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a par ailleurs réaffirmé sa volonté de doter notre pays des forces de sécurité réorganisées, mieux équipées et réconciliées avec les populations.”
    😈 😈 😈 😈 😈
    Ainsi notre pays pourra faire face à d’éventuels assaillants qui tenteraient de poser des actes ignobles. 👿 👿 👿 👿

  5. Les forces de sécurités ne peuvent pas être déployées devant tous les domiciles, tous les hôpitaux, toutes les écoles, tous les marchés, etc… donc si des établissements de n’importe quel genre sentent qu’ils ne sont pas suffisamment sécurisés; ils n’ont qu’a en faire la demande aux responsables de ce domaine pour que des mesures soient prises afin de nous éviter d’autres morts.

  6. Je pense que tous les Maliens doivent s’unir autour du président et des forces de défense pour mettre hors état de nuire tous les ennemis de ce pays. Cela ne saurait se réaliser sauf s’il y a une vraie complicité entre nos forces et la population. Alors j’invite mes chers compatriotes à coopérer avec les forces de sécurité afin de traquer ces terroristes.

  7. Malgré les maigres moyens qu’elles possèdent, nos forces de défense et de sécurité nous prouvent de jour en jour que nous pouvons compter sur elles. En effet, lors de la prise d’otage, elle s’est battue avec bravoure pour nous épargner du pire.

  8. Dans cette lutte contre le terrorisme; nous devons collaborer tant au plan national qu’international en partageant le maximum d’informations pour que nos forces de l’ordre puissent être vraiment efficace et qu’elles puissent déjouer les plans de ces criminels.

  9. “Nous révisons régulièrement le plan de défense et de sécurisation de la ville. Ce faisant, nous identifierons les structures qui sont sensibles et les édifices qui sont vitaux pour nous, et on renforcera la sécurité autour de ces édifices-là.” Ces propos du ministre de la sécurité démontrent que l’Etat s’est engagé dans une dynamique de renforcement de la sécurité des biens et des personnes. J’encourage l’Etat à plus d’efforts en matière de sécurisation.

  10. Il n’y a pas de risque zéro en matière de terrorisme car ces personnes ne sont pas facilement identifiables. Il faut donc une franche collaboration des populations pour signaler à nos forces de sécurités toutes personnes suspectes ou tout mouvement suspect pour que celles-ci prennent les dispositions utiles pour parer à toute éventualité.

  11. En toute sincérité, je félicite le ministre de la sécurité et ses hommes pour la promptitude avec laquelle ils ont fait face aux terroristes qui a permis de limiter les dégâts en terme de vies humaines. Cela prouve qu’avec un peu plus de moyens en leur possession, ils feront des exploits.

  12. Je salue l’avancée des enquêtes de l’attaque du Radisson qui a permit de mettre la main sur plusieurs complices de ces terroristes qui ont endeuillé notre pays.
    Je félicite le ministre Traoré aussi pour sa perspicacité et sa bonne gestion de cette crise sans oublier les hommes sur le terrain qui nous rendent chaque jour de plus ne plus fiers d’eux.

  13. A mon avis, je pense que la sécurité n’est pas seulement la seule affaire de l’Etat, mais de tous. En effet, là où il y a une sécurité c’est qu’il y a des hommes et c’est ces hommes doivent facilité la tâche aux agents de l’ordre et de sécurité. Pour cela, une franche collaboration entre ces deux parties en vue de combattre le terrorisme.

  14. Pour ma part, je pense que le ministre de la sécurité à pleinement raison de ne pas se lancer dans des polémiques. Parce que l’heure n’est pas aux débats stériles, mais à trouver des voies et moyens pour prévenir ou riposter promptement en cas d’une éventuelle attaque.

  15. “Nous privilégions d’avoir le maximum de renseignements et d’informations pour éviter qu’une action qui se prépare puisse se produire. Dans le cas contraire, faire en sorte que dès le déclenchement de l’acte qu’on puisse intervenir de façon efficace.” Je pense que ces propos du ministre de la défense prouve l’engagement de l’Etat à lutter farouchement contre le terrorisme.

  16. La volonté de faire de notre armée une grande armée est là. La preuve, nous constatons tous les nouveaux équipements que nos forces de sécurités ont. Cependant si elles s’avèrent insuffisantes ; je pense que nous devons en tant que citoyens demander à nos autorités de donner plus de moyens à nos forces de sécurités pour qu’elles soient plus efficaces.

  17. A mon humble avis je pense que tous les systèmes de sécurité ont des failles loin de vouloir dédouaner les actes de quiconque ; il faut donc reconnaître que beaucoup a été fait et le ministre Salif Traoré a même engagé des reformes complémentaires quelques jours avant cette attaque. Nous devons donc soutenir nos autorités et les accompagner dans cette mission de lutte contre le terrorisme.

  18. Les forces de sécurités doivent bénéficier de formations adaptées aux réalités du moment car les données en matière de sécurité et de protections de citoyens ont beaucoup changées. Avec le fléau du moment qu’est le terrorisme, les forces de sécurités doivent être aptes à déjouer les plans de ces imposteurs.

  19. La volonté du ministre de rétablir la confiance entre les forces de sécurités et la population est très bonne car les forces de sécurités sont là pour nous servir. Il n’est donc pas admissible que nous ne puissions pas faire appel à eux en cas de besoin.

  20. Le ministre a raison de ne pas rentrer dans cette polémique car ces hommes ne sont pas des musulmans ; ce ne sont que des trafiquants d’armes, de drogues et de personnes qui salissent le nom de l’islam. C’est inacceptable !

  21. le Président du Haut Conseil Islamique du Mali a fait une condamnation sans ambages de l’acte terroriste commis au Radisson Blu et du terrorisme d’une manière générale. «Ils ne sont pas musulmans ceux qui tuent des innocents au nom de la religion musulmane. Ils ne fréquentent pas la mosquée et ne partagent pas les valeurs religieuses musulmanes. Vous ne trouverez parmi eux aucun imam, aucun leader religieux, ni prêcheur. La plupart sont des anciens rappeurs, des délinquants, qui ont été interpellés dans des affaires de trafics de drogue… Ils se révoltent et prennent des armes contre leur société» a-t-il souligné dans l’entretien en question. Voilà qui est on ne peut plus clair.

  22. Le terrorisme est devenu un combat du monde entier, nous devons agir envers le même sens, les maliens et les autres pays du mondes entier se sont dit un monde sans terrorisme.
    Nos religieux et hommes de justice doivent s’entendre afin de faciliter le chemin de ce combat.

  23. Le président du haut conseil a été juste mal compris par d’autres, sinon nous n’avons même pas besoin de douté de sa bonne volonté envers le Mali.

  24. Quand même il est important de comprendre que ce n’est pas par le barbe qu’on peut reconnaitre un terroriste.
    Ceux qui ont été tué à l’Hôtel Radisson n’avaient même pas de menton à plus forte raisons que des barbes.

  25. Vraiment Mr. Le ministre vous avez bien compris ce qu’il faut.
    Le terrorisme est un combat du monde entier, nous devons nous mettre ensemble pour mettre fin à ce problème.

  26. Le ministre de la Sécurité, le colonel-major Salif Traoré est un homme sage il a bien fait de se réserver sur ce sujet au tend polémique. Nous ne pouvons jamais donner une qualification juste à ses malhonnêtes de terroristes.

  27. « Nous sommes sortis réconfortés, le corps diplomatique a salué la promptitude et la rapidité avec laquelle les forces de sécurité malienne sont intervenues pour sauver des vies humaines. Il a salué également le leadership dont a fait preuve le département de la Sécurité et de la Protection Civile et l’ensemble des forces de sécurité dans la gestion de cette crise. Nous sommes partis d’un engagement plus fort de nos amis étrangers pour renforcer leur appui dans le domaine de la défense et de la sécurité.
    Cela montre que le travail est apprécié de tous. Nus sommes très fiers de vous

  28. Tous les services sont très actifs, les renseignements, les forces spéciales, la police pour ne citer que ceux là ont fait montre de leur disponibilité et dévouement qui nous donnent le résultat escompté, l’arrestation des suspects.

  29. A l’annonce de l’arrestation de ces suspects, il ya une lueur d’espoir qui se dessinait sur les visages des habitants de mon quartier. Je les entendais dire qu’enfin nous saurons les auteurs de ces crimes odieux qui ont endeuillé notre pays. Ils réclamaient justice et elle sera rendue au nom des innocentes personnes mortes sans causes évidentes.

  30. Nous remercions le ministre pour sa promptitude et son efficacité avec lesquelles il a géré cette crise. Et nous comptons sur lui pour une suite rapide des enquêtes.

  31. Nous saluons toujours la communauté internationale pour son soutien depuis cet événement. Les différents dons en vue de renforcer la capacité de nos forces de sécurité

  32. Le ministre est vrai à la hauteur depuis cette attaque. Et cette émission permet d’élucider les doutes par rapport de l’enquête

  33. Le ministre a facilité la formation de nos forces de sécurité. Ce qui leur a permet de répondre avec rigueur l’attaque. Le peuple est fier de son armée

  34. Quand même j’ai foi en l’armée malienne, je sais que s’ils se donnent ils peuvent faire face à ces bandits. Lieu de convier la population à contribuer fortement à la convalescence du pays en dénonçant les suspects en temps réel auprès de nos autorités.

  35. En toute franchise, ces terroristes ne combattent pas au nom de l’islam mais plutôt en leurs propres guises. Sinon, ils ont dépassés plusieurs pays avant d’accéder au territoire malien.

  36. A bas le terrorisme
    Vive un Mali uni et solidaire
    Vive un Mali un et indivisible 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  37. Le Mali traverse un moment assez difficile, de ce fait le mieux est que tous les maliens se donnent la main pour emprunter le même chemin de secours. Personnes d’autres ne feront ce pays à notre place, donc ne laissons pas notre patrie dans la main de ces terroristes.

  38. Ces individus de mauvaises fois sont des lâches, pourquoi attaqué un pays digne comme le Mali. Ce n’est pas à eux d’enseigner l’islam à notre pays, le Mali pratique musulman et cela ne date pas d’aujourd’hui.

  39. J’invite tous les maliens à rester vigilant et à soutenir et accompagner notre armée nationale. Nous savons tous que ces terroristes sont lourdement équipés, mais cela n’empêche mettons-nous toujours dans la tête qu’on peut les battre.

  40. Ces terroristes n’ont qu’un seul objectif anéantir notre pays enfin de mettre la main sur nos ressources naturelles. Ils se disent défendre l’islam alors que c’est tout fait le contraire. Unissons-nous pour sortir le Mali dans cette phase difficile.

  41. A mon humble avis, toutes les organisations de la société civile, les leaders religieux, les partis politiques doivent tous tenir des débats sur le terrorisme enfin de sensibilisé la population. Nos gouvernants seuls ne peuvent pas, tant qu’on les appuis pas.

  42. A l’heure actuelle, notre pays fait face à une situation très difficile. Dires que les maliens sont devenus les maitres de ce fléau, cela est insolite. Prions juste pour que les jeunes maliens ne puissent adhérés de plus dans ce terrorisme.

  43. Ces terroristes se disent vouloir combattre au nom de l’islam, alors que c’est tout à fait le contraire. Ils ne sont pas les mieux placés pour enseigner l’islam aux maliens.

  44. De toute évidence, ces propos furent mal interprétés, il s’agit de l’imam Mahmoud Dicko. Nous sommes tous témoins de ces explications, donc comprenons le.

  45. Je suis entièrement d’accord avec le Ministre Salif Traoré, il a raison tous ceux-ci ne sont que des rumeurs. Nous connaissons tous le l’imam Mahmoud Dicko et cela ne date pas d’aujourd’hui.

  46. Le Ministre Salif Traoré a parfaitement raison, il a su voir les choses clairement. Les journalistes ont mal interprété les propos du président du Haut Conseil Islamique.

  47. Avant tout d’être ministre, il a été homme de terrain donc il est en parfaite symbiose avec les différents directeurs de service. C’était un travail bien coordonné.
    Chapeau à vous TRAORE

  48. Nous remercions le ministre pour sa promptitude et son efficacité avec lesquelles il a géré cette crise. Et nous comptons sur lui pour une suite rapide des enquêtes.

  49. Nous saluons le ministre d’avoir apporté cet éclairci à la population. Nous savons qu’il est à la hauteur. Merci à votre équipe

  50. Le Mali se trouve aujourd’hui dans une situation délicate du terrorisme. Des nouveaux groupes naissent chaque jour et les chefs de ces groupes terroristes sont tous des fils de ce pays et tous des ressortissants et anciens prêcheur du nord. Les autorités maliennes sont interpellées face à cette situation inquiétante. C’est maintenant ou à jamais. 😯 😯 👿 👿 👿

  51. La situation sécuritaire du Mali se dégrade chaque jour que Dieu fait. Les maliens sont invités à la vigilance et à garder le sang-froid. Ce n’est pas du tout une chose facile d’avoir à faire à ces compatriotes transformés en djihadistes et prêts à sacrifier leur vie pour mettre à feu la vie au septentrion. ❓ 😛 😛 😛 😳 😳 😳

  52. Le Mali ainsi que la communauté internationale doivent adopter des mandats d’arrêt contre ces deux djihadistes ainsi que toutes les personnes impliquées dans les attaques terroristes dont les identités ont été connues. Je demande aux forces de sécurité et de défense maliennes d’être vigilantes et sages. 😆 😆 💡 💡 💡 ➡ ➡ ➡

  53. Le nord du Mali est en train de se transformer en une zone terroristes comme m’Etat islamique. Les pays voisins doivent se mettre aux côtés de nos autorités pour trouver ensemble une solution à cette situation. Sinon le nord du Mali risque de se transformer en une sorte d’Etat islamique où tous les terroristes recherché vont se réfugier. 😀 😀 😛 😛 😛

  54. Le Mali n’avait jamais une rébellion aussi incontrôlable que celle-ci. On n’avait jamais connu de tels groupes terroristes au nord. Le plus difficile est le fait que ce sont certains fils du pays aux qui tout a été donné qui se rebellent contre le pays. Cette situation interpelle tous les maliens à faire ce qu’ils peuvent. Seule la cohésion peut mettre un terme à cette situation. 😯 💡 💡 💡

  55. Le terrorisme est un problème de tous. Le Mali est, certes, la victime aujourd’hui. Mais nul n’est censé ignoré le danger que représente le terroriste sur le monde entier. Surtout quand il est plus proche de nous. De ce fait, les africains sont aujourd’hui les plus touchés. Toutes les mesures doivent être prises pour trouver une solution à cela. Il faut reconnaître aussi que les djihadistes syriens sont présent sur le continent, à l’heure actuelle. 😯 😯 8) 8)

  56. Luttons tous contre le terrorisme c’est notre seule chance de se débarrasser du terrorisme pour toujours, une coopération entre toute la communauté internationale. Nous voulons que les attaques terroristes cessent. Nous ne voulons plus être victimes des actes terroristes. Nous voulons une vie sans terrorisme. Nous voulons un monde sans guerre et sans armes. Nous voulons une vie paisible et confortable. 😯 😯 😛 😛 😛

  57. Les agents de l’opération Séno ont pour seul et unique mission de traquer les terroristes de la zone du nord. Au début de sa mission, cette opération a déjà traqué plus de terroriste et récupéré des véhicules. Pour lutter contre le terrorisme l’Etat doit mettre en place ce genre d’opération. Monsieur le journaliste s’agissant de la polémique actuelle, le colonel Salif n’a pas ses mots dire la-dessus. Il n’est pas naïf. 😯 😯 😛 😛

  58. Nous félicitons les forces armées maliennes pour tout ce qu’elles font dans la lutte contre le terrorisme dans les régions du septentrion malien. La paix sera tout de suite aux lieux, si ces arrestations continuent. 😯 😯 😀 😀 😀

  59. Nous sommes de cœur avec nos soldats et les soldats de l’opération Barkhane qui collaborent pour l’arrestation de tous les terroristes. Allaye Bocari Dia n’est plus il y a presque un mois de cela et il ne fera trembler la population du nord. L’essentiel a été fait avec cette arrestation. Nous sollicitons maintenant l’arrestation de Koufa en question. Salif Traoré ne peut et ne doit pas rentrer dans la polémique qui fait la une du média malien depuis plus d’une semaine. 😛 😀 😀 😀

  60. MERCI MONSIEUR LE MINISTRE VOUS ETES UN VRAI RESPONSABLE ET NOUS VOUS SOUTIENDRONS POUR LA SECURITE DES PERSONNES ET DES BIENS DES MALIENS ET DU MALI.DIGNE FILS DU MALI
    QU’ALLAH VOUS AIDE. ET SI ON AVAIT UN PROCUREUR INTELLIGENT COMME VOUS?

  61. Ce problème est un problème à nous tous, c’est le Mali tout entier qui a été touché et nous devons tous prendre part à la régularisation de cette situation, c’est-à-dire aider les services de sécurité et se soumettre aux mesures prises par elles.

  62. L’objectif des terroristes c’est semer seulement le désordre dans le pays, donc quant on se met à polémiquer seulement entre nous c’est ce qui montre qu’ils ont atteints leurs objectifs. Donnons-nous les mains et faire face à un ennemi commun.

  63. Ce sont vous les journalistes qui poussent les gens à aller dans l’erreur. Le journalisme ne veut pas dire de semer chaque fois la polémique, un journaliste doit être aussi un sensibilisateur, parce qu’avant tout il est un citoyen.

  64. Merci monsieur le ministre, le clash entre les grandes personnalités du pays est un signe d’ignorance. Il ne sert à rien de s’entre-critiquer, c’est le Mali tout entier qui est sous menace.

  65. Je demande à tous les maliens d’éviter l’amalgame, les barbes ne représentent rien, les voiles ne menacent rien, restons seulement serins et unis personne ne va nous détourner de notre chemin qui est la paix.

  66. Monsieur le ministre ne s’est pas emporter par l’ignorance parce qu’il mette l’intérêt du Mali au-dessus de tout et avant tout. Du courage monsieur le ministre, vous êtes un intellectuel digne de sa place.

  67. Je prie nos hommes de médias de ne toujours pas jouer seulement à la pyromanie, notre pays est dans une situation critique, les polémiques risquent de nous renvoyer dans le pire que nous l’avions pas vécu. Vive le Mali uni.

  68. Tous les maliens doivent avoir la même mentalité que monsieur le ministre, c’est à dire se baser sur notre objectif et laisser à côté les petites confusions entre nous. Merci à lui encore pour son dévouement pour la sécurité de ce pays.

  69. Merci monsieur le ministre de la sécurité intérieure, vous êtes un homme sage. Je vous encourage de redoubler l’effort que fournissez la garantie de la sécurité de notre pays.

Comments are closed.