Visite du président du CNPM à l’APIM : De fortes ambitions de Amadou Diadié Sangaré pour le secteur privé

0

Depuis son élection à la tête du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), Amadou Diadié Sankara ne cesse de multiplier ses rencontres avec l’ensemble du secteur privé malien. Après sa visite de la semaine dernière au siège de l’Association malienne des experts évaluateurs agréés en industrie et transport (AMEITA), il s’est rendu le mardi 09 février 2021 à l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM). Cette prise de contact s’inscrit pour le président du CNPM dans le souci de s’imprégner sur les réalités du terrain.

Il faut bien le rappeler, le secteur privé malien traverse une période très difficile au regard de la situation du pays. Au cours des échanges avec le président Amadou Diadié Sangaré, le président de l’Association des promoteurs immobiliers du Mali (APIM), Sory Ibrahima Maïga a déclaré que cette visite du patron des patrons dans leur siège n’est pas surprenante vu ses ambitions pour le secteur. Les échanges ont porté sur quatre ou cinq points parmi lesquels la situation des promoteurs immobiliers du Mali était au centre d’intérêt. Ces questions étaient entre et autres : le problème de surface à identifier au Mali ; la rationalisation des espaces.  Des décrets que le Gouvernement doit signer et certains besoins qui avaient fait l’objet de doléances auprès du ministre du Commerce et la Promotion des Investissements ont également été abordés.

Pour Sory Ibrahima Maïga, le patronat a été sollicité comme un soutien à leur association, mais aussi dans plusieurs domaines. Il a aussi saisi l’occasion, au nom de son association, pour donner l’assurance de travailler avec le nouveau patron du patronat durant tout son mandat :« Faisons tout pour mutualiser nos efforts », a-t-il conclu.

Quant à Cheick Keïta, le secrétaire permanent à l’APIM, il a souligné que le président du CNPM a beaucoup d’ambitions pour leur secteur. Il s’est toujours engagé pour promouvoir un secteur privé malien plus compétitif et c’est pourquoi son élection à ce poste ne surprend personne. Il dira que le titre foncier est le principal problème du domaine immobilier et il a invité le président et sa nouvelle équipe à trouver une solution rapide à cette pratique malsaine: « Un titre bien acquis n’a jamais de problème », a déclaré M. Keïta.

Pour sa part, le président du CNPM a d’abord inscrit cette visite dans le cadre d’une série de rencontres qu’il a entamées depuis le début de sa mandature. Répondant aux questions des différents intervenants, Amadou Diadié Sankaré a estimé que le problème des promoteurs immobiliers n’est pas le financement, mais qu’il se situe au niveau du refinancement qui est selon lui, le maillon manquant de l’économie. Il promet de ne ménager aucun effort pour relever les défis.

En ce qui concerne les cas de titre foncier au Mali, Amadou Diadié Sankaré a estimé que le titre foncier est l’assurance de vie du Malien: « Le titre foncier ne permet ni d’activer une action judiciaire ni d’activer une décision financière », a-t-il précisé. Il a profité de l’occasion pour inviter les uns et les autres à s’organiser en lobbying pour réussir leurs missions.

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here