AN II de la fin de la crise au sein du football malien : Quand l’ancien ministre Arouna Modibo Touré mettait fin à une partie sombre du ballon rond

0

Juin 2015-2021, cela fait exactement aujourd’hui deux ans et huit jours jour pour jour qu’à pris fin la crise aigue qui a secoué le football malien pendant quatre années. Une crise dont les conséquences furent désastreuses avec son lot de divisions et d’affrontements entre les acteurs directs  d’une part et d’autre part entre supporters et entre journalistes sportifs. Il a fallu l’arrivée d’un homme providentiel à la tête du département de la jeunesse et des sports le 5 Mai 2019 comme ministre pour mettre fin à cette crise interminable.  Il s’agit de Arouna Modibo Touré dit Jack Bauer pour les intimes. Deux ans après les acteurs et les amateurs du ballon rond se souviennent encore de celui qui a permis à la reprise des activités sportives avec l’ensemble des acteurs du ballon rond pour la joie des observateurs avertis, amateurs et le bonheur des jeunes footballeurs évoluant surtout dans le pays.

S’il y avait une crise sportive qui avait ébranlé pendant quatre années tous les observateurs avertis, les dirigeants de football et même le régime d’alors d’Ibrahim Boubacar Keita, c’était celle de la crise aigue et imposée au football malien le  10 janvier 2015. Malgré les multiples médiations menées par le comité national olympique et sportif du Mali, la CAFO, les jeunes musulmans, le CNJ, les familles fondatrices de Bamako, l’Imam Mamoud Dicko, le Chérif Ousmane Madani Haidara, l’ancien président de la transition, Dioncounda Traoré, l’Assemblée nationale, malgré les deux  jugements du tribunal arbitral du sport du 4 octobre 2016 et du 15 novembre 2015 et surtout de la mise en garde du président de la république, Son Excellence, Ibrahim Boubacar Keita lors de la présentation de la coupe des cadets 2015 à Koulouba, malgré la mise en place par la FIFA en décembre 2017 d’un comité de normalisation dirigé par Mme Daou Fatoumata Guindo, la crise a continué à persister et s’est même enlisée qui a conduit à des affrontements sanglants et meurtriers. C’est dans  cette situation de crise aigue et profonde que fut nommé Arouna Modibo Touré à la tête du département de la jeunesse et des sports, le 5 Mai 2019. D’ailleurs cette nomination avait suscité plus de pessimisme voire d’inquiétudes sur sa capacité à réussir à mettre fin à cette crise là où ces deux prédécesseurs considérés comme meilleurs, n’avaient pas pu régler malgré leur bonne volonté. Mais c’était mal connaitre la baraka et le sens patriotique de ce jeune cadre compétent (devenu ministre à deux reprises et cela n’est pas une surprise) à l’allure trompeuse. En un mois et dix jours, l’ancien ministre Touré par sa méthode et son humilité inouïe, loin des caméras et des trompettes auprès des protagonistes de la crise pour trouver une issue heureuse de cette crise, est parvenu à mettre fin à la crise le 15 juin 2019 à la grande surprise des maliens férus du ballon rond et même des émissaires de la FIFA et de la CAF. Ce qui a surpris l’un des émissaires de la FIFA /CAF, Jacques Anouma qui s’est pas empêché de demander le secret de l’incantation du ministre de la jeunesse et des sports.  Dieu aidant, il était parvenu à avoir des mots forts et justes pour faire adopter les nouveaux statuts et règlement de la FEMAFOOT imposés par la FIFA par les délégués de l’assemblée générale du 15 juin 2019 au Stade du 26 Mars. Rappelons que les modalités d’adoption de ces statuts et règlement furent le principal blocage de la crise qui avait opposé les deux camps protagonistes. Ainsi avec l’adoption de ces nouveaux statuts et règlement, la crise aigue qui a secoué le football malien pendant  quatre(04) ans, sept(07) mois et dix neuf(19) jours, venait officiellement de prendre fin. Du coup le ministre Arouna Modibo Touré venait de rentrer dans l’histoire avec un nom qui sera à jamais gravé dans les annales du football malien pour l’éternité. D eux ans et neuf jours après la fin de cette crise, les acteurs et les amateurs du ballon rond se souviennent encore des énormes  efforts consentis par Arouna Modibo Touré, ministre d’alors de la jeunesse et des sports pour sortir le football malien de cette crise dont les conséquences furent désastreuses pour les acteurs, les supporters, les journalistes sportifs et principalement les footballeurs évoluant dans le pays. A titre de rappel c’est grâce à la fin de cette crise obtenue par le ministre Touré qu’il a été possible de mettre en place un nouveau comité exécutif de la fédération malienne de football le 29 août 2019 et la reprise des activités sportives de la fédération malienne de football avec l’ensemble des acteurs du ballon rond pour la joie des amateurs et le bonheur des jeunes footballeurs évoluant surtout dans le pays. Ce succès enregistré par ce jeune ministre n’était pas  une surprise si on se référait à ces succès enregistrés lors de son passage au PMU-Mali, à l’ANPE et au ministère de la communication. Pour ceux qui ne le savent pas Arouna Modibo Touré fut un pratiquant de judo, de taekwondo avant de devenir dirigeant de sport notamment en football et en bras de fer. Il fut aussi membre du comité exécutif du Djoliba, de la fédération malienne de football et de la ligue de football de Bamako.  En tout cas si le Mali a connu les meilleurs ministres de la jeunesse et des sports depuis 1960, Arouna Modibo Touré en est un pour avoir mis fin à une crise qui n’a que trop durer et qui a vu ternir l’image du Mali à l’extérieur. Si les activités de football ont repris normalement depuis plus de deux ans avec l’ensemble des protagonistes d’hier, le mérite revient en premier lieu au Ministre Arouna Modibo Touré.

Sadou Bocoum

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here