Assemblée générale élective du CNOSM : Habib Sissoko plébiscité

0

Le samedi 8 août dernier,  le Comité  national olympique et sportif a tenu son assemblée générale élective (AGE). L’objet  principal était le renouvellement  du comité exécutif et l’élection du président de l’instance. L’approbation  du  rapport d’activités et le rapport financier  de l’exercice précèdent était aussi à l’ordre du jour.

Habib Sissoko rempile pour un  nouveau mandat de  4 ans  à la tête du Comité  national  olympique et sportif du Mali (Cnosm). En  effet, seul candidat  à sa propre succession, Mr.  Sissoko a été plébiscité par l’ensemble des fédérations composant la famille olympique et sportive.  Ce choix  unanime se justifie  certainement par le bilan du président Sissoko ainsi que ses capacités  et sa compétence à gérer le Cnosm de manière efficiente.

Selon les fédérations membres du Comité olympique, les efforts fournis par le bureau et son président vont dans le  sens du développement du sport de manière générale et  au respect des valeurs  du mouvement olympique en particulier. C’est pour ces raisons qu’elles réitèrent à nouveau  leurs soutiens à M. Sissoko. Pour sa part, Habib Sissoko à remercier  les fédérations pour leurs soutiens. Selon lui, ce soutien traduit la  confiance mutuelle qui règne entre les  fédérations et le Cnosm. Il a également annoncé sa volonté de poursuivre et consolider la bonne gouvernance : orienter de façon efficiente les choix stratégiques ; réaliser des objectifs davantage ambitieux pour le Cnosm ; mobiliser  des outils pertinents pour entretenir des partenariats dynamiques, dialoguer d’avantage pour concilier et rassembler l’ensemble du monde sportif.

En outre, il a rappelé les acquis de l’exercice précédent : « D’une année à une autre, d’un quadriennal à un autre, notre gouvernance a tissé sa toile de convictions, rassemblant  les Fédérations nationales sportives et réveillant leur engagement solidaire et intègre, comme le souhaite  la philosophie olympique ».  Le président du Cnosm est aussi revenu sur  la crise sanitaire (Covid-19) qui a  des répercussions   sur le monde sportif : « Notre session coïncide avec la crise de l’infection Covid-19. La pandémie a   profondément affecté le sport mondial. Notre frustration fut grande  à l’annonce  du report des jeux olympiques  Tokyo 2020 ».

Face  à cela,  Habib  Sissoko  préconise : «  Il est de notre  responsabilité de  sauvegarder le  bien-être de tous ceux qui participent à l’activité sportive et de façon primordiale de  préserver la santé des athlètes. Sachons  que l’histoire de l’humanité se conjugue aussi avec celle des épidémies. Ces  dernières  ne doivent plus constituer la grande peur puisque nous pouvons les prévenir par le pouvoir de la science et par l’application rigoureuse  des mesures  sanitaires », a déclaré M. Sissoko. Le nouveau bureau du Cnos compte 10 membres dont deux femmes…

                                          Mémé Sanogo     

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here