athlétisme-meeting de San : 41 ans d’existence et de passion

0

Evènement phare de la Fédération malienne d’athlétisme, aucun sacrifice ne semble être de trop pour la tenue d’une édition du Meeting de San. Une évidence dont l’on se rend compte en découvrant l’historique de la compétition et son importance pour la survie de ce sport dans notre pays.

 Avec ses 28 éditions, l’histoire du Meeting de San date de 1980 avec la tenue de la première édition à laquelle 240 participants ont pris part. Véritable vitrine pour les athlètes des différentes régions, le Meeting de San s’est depuis imposé par son côté révélateur de talents d’autant plus que les techniciens de la fédération ont démontré que la plupart des athlètes qui se sont illustrés depuis une vingtaine d’années sont originaires de San. « Un autre paramètre a attiré l’attention des techniciens sur la ville de San. Il s’agit de sa position géographique qui est à mi-chemin de la presque totalité des Régions du Mali », explique-t-on du côté de la Fédération.

Initié en 1980 par Bakary Touré dit Samson, le Meeting de San, vieux de 41 ans, porte depuis 2015 le nom de celui que l’on peut désigner comme son Père-fondateur.

Comme toute œuvre humaine, le Meeting de San a connu des hauts et des bas. Ainsi, malgré ses 28 éditions, la compétition n’a pas pu se tenir durant 12 éditions pour diverses raisons. D’abord de 1992 à 1999. Ensuite de 2006 à 2008 depuis en 2012-2013 et 2020.

Dans son discours d’ouverture, l’actuelle présidente de la Fédération malienne d’athlétisme a rappelé que Feu Samson (194 à-2014) a été son prédécesseur au moment où il a initié cette compétition. Aussi, a-t-elle dit, Bakary Touré « Samson » a été président de l’instance durant 3 mandants successifs. « Neuf ans durant lesquels il a jeté les bases du développement de l’athlétisme dans notre pays dont ce traditionnel Meeting », a déclaré Mme Sangaré Aminata Kéita.

Malgré le temps et les traversées du désert, le Meeting de San reste un rendez-vous incontournable pour les athlètes maliens même ceux évoluant hors du pays. Pour preuve, le champion de France d’élite en salle aux 200m, Fodé Sissoko, a profité de son séjour à Bamako pour rallier la ville de San et assister à la compétition en vue d’encourager les jeunes. C’est dire que l’ancien champion du Mali et du Tournoi de la Paix de l’Amitié et de la Solidarité, garde toujours la même passion pour le traditionnel Meeting.

C’est ainsi que la présidente de la Fédération a laissé entendre que cette compétition nationale représente une source d’inspiration car, à ses dires : « c’est une rencontre qui regroupe tous les athlètes du pays de toutes les catégories. L’enjeu est très important pour ces jeunes athlètes Cadets qui découvrent pour la première fois les champions du Mali, leurs idoles. Ce sont les meilleurs de cette compétition qui seront sélectionnés pour la Réunion d’Athlétisme du Kénédougou (RAK) et les Championnats nationaux Séniors et Juniors. »

 

Alassane Cissouma

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here