Coupe du Monde 2022 : l’Uruguay domine le Ghana mais voit son rêve se briser au dernier moment

1

Troisième de sa poule au coup d’envoi, la Celeste a su s’imposer face aux Blacks Stars pour espérer décrocher le dernier billet pour les huitièmes de finale disponible. Douze ans après, l’Uruguay brise encore les rêves mondialistes des Ghanéens, mais un but tardif des Sud-Coréens est également venu briser les siens.

Avec le Portugal comme seule équipe déjà qualifiée de ce groupe H, la Corée du Sud, le Ghana et l’Uruguay jouaient très gros lors de cette troisième et dernière journée de la phase de poules. Et le coquin de sort a voulu que les Blacks Stars jouent leur survie dans ce Mondial face à la Celeste de Luis Suarez, douze ans après le quart de finale houleux entre les deux pays lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Deuxième de sa poule au coup d’envoi, le Ghana a logiquement laissé l’Uruguay se livrer.

Pas de quoi déclencher une avalanche d’occasions pour les partenaires de Federico Valverde. Au contraire. Après un début de rencontre marqué par une grosse bataille du milieu, ce sont les Blacks Stars qui se sont créé la première action de but du match sur une frappe de Jordan Ayew mal repoussée par Rochet (15e) dans les pieds de Kudus. Dans la foulée, le portier uruguayen a tenté de se rattraper, mais a fauché le joueur de l’Ajax. Après de longues minutes de vérification, la vidéo assistance a accordé un penalty aux Ghanéens. Une sentence que n’a pas su transformer André Ayew (21e). Douze ans plus tard, encore une histoire de penalty raté entre ces deux-là.

Une première période décisive

Une tentative ratée qui a été un tournant dans cette première période. Après un piqué de Nuñez dégagé en catastrophe par Salisu sur sa ligne (23e), Giorgian De Arrascaeta a mis l’Uruguay sur orbite en six minutes. Et à chaque fois, avec Luis Suarez dans le coup. La première fois, le joueur de Flamengo a repris victorieusement un tir de Suarez mal repoussé (1-0, 26e). Six minutes plus tard, sa volée a magnifiquement conclu une remise aérienne du pistolero (2-0, 32e). Pour sa première titularisation du Mondial, De Arrascaeta a fait fort. Deux tirs cadrés, deux buts : la Celeste a réalisé une première période plus qu’efficace.

Au retour des vestiaires, les Ghanéens auraient toutefois pu réduire le score sur un centre de Sulemana que Kudus manque de peu (48e). Dix minutes plus tard, nouvelle histoire de penalty. Duel dans la surface ghanéenne entre Amartey et Nuñez, l’attaquant de Liverpool semblait accroché, mais cette fois, la VAR s’est montrée clémente (58e). Les coéquipiers de Valverde ont quand même eu d’autres occasions d’aggraver la marque (66e, 69e), mais la fin de match a surtout été en faveur des Africains avec une double action signée Sulemana et Semenyo (80e) et une frappe de Kudus parfaitement repoussée par Rochet (82e). Le score en restera là. Après 2010, l’Uruguay met donc à nouveau un terme au Mondial des Ghanéens. Mais alors qu’ils pensaient se qualifier et affronter le Brésil en huitièmes de finale lundi prochain à 20h, les partenaires d’Edinson Cavani ont vu leurs rêves s’évanouir après un succès sud-coréen acquis dans le temps additionnel face au Portugal. Cruel.

source: https://www.footmercato.net/

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Le Ghana a tres mal joue avec un penalty rate a la premiere mi-temps et n’avait en fin de compte qu’un seul jouer en fin de compte KUDU. Les equipes Africaines doivent finit avec la majorité des vieux joueurs et amener des jeunes dans la Coupe du monde.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here